VOEUX à GRENOBLE: LICENCIEMENTS et ANNULATION de CONCERTS

Publié par Les Républicains 38 le

Les Grenoblois se réveillent avec la gueule de bois. En ce début janvier les Musiciens du Louvre sont contraints d’annuler de nombreux concerts prévus à Grenoble: “De l’Écosse à l’Italie” prévu le 6 janvier 2015 à la MC2, “Le concert gratuit Baby Allegro” prévu le 10 janvier à la MJC Abbaye pour les 0-3 ans, “Le concert gratuit Mozart” prévu pour la “Folle nuit de Mozart” le 10 janvier au Musée de Grenoble, Le concert gratuit prévu le 14 janvier au Muséum pour les centres de loisirs, MJC et maisons de l’enfance (ACL, Bachelard, Allobroges, Chorier- Berriat, Eaux Claires, La Cordée-Arlequin, Prémol).
Les Grenoblois en particulier ceux des quartiers apprennent ainsi qu’ils sont privés de l’accès à la musique de qualité.

 » LES MUSICIENS du LOUVRE  DOIVENT FAIRE SANS NOUS » ( R.PIOLLE VERTS/PG)

La municipalité Piolle (Verts/PG) a décidé de mettre à mort les Musiciens du Louvre qui ne correspondent pas à sa conception de la « diversité des cultures  »  (!).

De son côté le Palais des Sports de Grenoble annonce que « la Ville a refusé la reprise du personnel attaché à l’exploitation du Palais des Sports, et ce nonobstant la compétence et le professionnalisme reconnu des sept collaborateurs qui ont contribué au succès du palais. » La Présidente du Palais des Sports a déclaré au DL ( 1/1/15): » On a le cœur lourd. Surtout pour le personnel qui se re­trouve aujourd’hui au chô­mage et pour lequel la nou­velle majorité n’a pas eu le moindre mot aujourd’hui ».

PALAIS des SPORTS: CHASSE AUX SORCIERES et PRISE EN MAINS de la PROGRAMMATION

Eric Piolle et Olivier Bertrand ( Verts/ades) ont décidé de reprendre en direct la gestion du Palais des Sports de Grenoble pour avoir la main sur la programmation . Ainsi exit le Festival du Cirque, les 3 jours cyclistes qui ne figurent pas dans ses canons de beauté.Pour éliminer aussi les hommes qui lui déplaisent. Conséquence 7 licenciements supplémentaires. L’extrême gauche est très vigilante pour les  » luttes sociales et la défense de l’emploi  » sauf quand… elle est patron.

De telles mesures et leurs conséquences appellent une réaction afin de défendre la diversité culturelle et refuser les chasses aux sorcières.

La municipalité Piolle a mal terminé l’année. Elle la commence pas très bien. Et ce sont les grenoblois qui trinquent.