VILLENEUVE: ALAIN MANAC’H ( VERTS/Alternatifs) signe la faillite de la maison des habitants

Publié par Les Républicains 38 le

Le budget prévisionnel de la Maison des Habitants de Villeneuve à Grenoble présente un déficit de 60 000 Euros nous informe le « DL » (17/11). Est aux commandes Alain Manac’h l’un des membres de la nébuleuse alternatifs/verts/ades . Il se définit comme  »   militant villeneuvien de l’éducation populaire  » et figure en fait dans tous les comités de soutiens des listes municipales et des candidats Verts aux législatives . Le dernier en date était son soutien à Yann Mongaburu candidat des Verts/Alternatifs et autres dans la 3 eme circonscription qui comprend Villeneuve. Il était aux côtés de R.Avrillier pour le soutenir… .Il s’agit toujours de perpétuer le partage du pouvoir avec le PS à Villeneuve à coup d’argent public. L’association perçoit 230 000 Euros par an de la ville.

PARTAGE DE LA DÉPENSE PUBLIQUE

Il y a 10 ans la Maison avait connu un problème similaire et elle avait été renflouée . On retrouve la gestion classique de la coalition qui gouverne Grenoble peu ou prou depuis 18 ans et se partage la dépense publique et les suffrages du quartier.

D’autant que deux structures associatives avaient été regroupées pour mutualiser ( Maison des Habitants et centre social Géants Baladins ) . «  La mutualisation des structures a révélé des difficultés «  exprime dans un euphémisme Paul Bron ( coalition GO/PS) Adjoint au Maire . Quelles »  difficultés « ? Le contribuable qui apporte 230 000 euros/an ne le saura pas.

40 000 EUROS pour LE DÉPART DE 4 PERSONNES

Le déficit s’est aggravé de 40 000 Euros qui est le «  coût du départ de 4 personnes « . On se demande pourquoi ce coût ? Après ces 4 départs il reste 6 équivalents temps plein , soit une association de 10 permanents que préside Alain Manac’h militant politique . On reconnaît que «  les activités ont baissé les parents hésitent à mettre leurs enfants sur une place ou ça brasse un peu «  . Nous sommes place des Géants et rappelons qu’André Vallini (PS) Président du Conseil Général a même retiré les assistantes sociales ne pouvant assurer leur sécurité .( VILLENEUVE: A.VALLINI RETIRE LES ASSISTANTES SOCIALES ) . Les amis d’Alain Manach’ participent  par ailleurs à la majorité Vallini…(RÉVÉLATION : O.BERTRAND et C.BRETTE ( Verts) FINANCÉS PAR LE PS )

Bien entendu l’ADES ( R.Avrillier) apprenant que la Maison des Habitants ( Alain Manac’h) avait des difficultés lui a immédiatement apporté son soutien : » la Maison des Habitants des Baladins qui est en grande difficultés, comme de nombreuses associations travaillant dans la proximité, attend avec impatience que la ville se décide enfin à agir… » écrit l’ADES… C’est un peu comme les échanges de médailles : on se parle entre soi et on fait semblant d’être un autre. D’ailleurs Gilles Kuntz Conseiller Municipal de la nébuleuse verte aura le même type de propos :  » Est-ce que la ville leur fait payer leur point de vue critique vis à vis de l’action sociale de Grenoble sur le quartier ? » ( « DL 19/11) Les mêmes qui participent à la majorité Vallini qui retire les assistantes sociales. On est dans la négociation entre bénéficiaires

ACCORD POUR LA CESSATION DE PAIEMENT

D’ailleurs on comprend à la lecture de  l’article du » DL » qu’Alain Manach’ a donné son accord pour que l’association soit en cessation de paiement au 31 /12  et aussi pour sa liquidation en confiant les activités jeunesse à une association du centre de loisirs. ça se termine bien pour … les apparatchiks de Villeneuve.

Puisque la clef sous la porte s’effectue à condition  qu’Alain Manach’-  lui et ses amis – puissent conduire «  un nouveau projet » . Évidemment … «  en associant les habitants « . On comprend qu’un accord de partage s’effectue entre PS et la nébuleuse . Avec les subventions y afférent.

À quand un bilan chiffré des politiques, le coût par habitant et le résultat en termes d’intégration et de socialisation ?  Car la maison des habitants a 30 ans nous rappelle le « DL «  .ça fait donc 30 ans de financements pour que les enfants ne viennent plus dans une association censée les accueillir parce que la place «  brasse un peu « ?

BÉNÉFICIAIRES DES RÉSULTATS ÉLECTORAUX

Bref on continue comme avant . Rien ne change . Les familles hésitent à confier leurs enfants à cause d’une place «  ou ça brasse un peu » ( sic) sans qu’Alain Manach’ ne s’en émeuve. Au contraire . Il désire  maintenir la même politique .

On en connaît les raisons . Alain Manach’ et ses amis qu’on retrouvera tonitruants aux élections municipales sont les bénéficiaires électoraux de la situation qui perdure. Et leur action s’effectue sur fonds publics.

La population du quartier demeure la seule  victime de ce statut quo PS/Verts se partageant le magot des suffrages  rendus captifs par la paupérisation et le délinquance .

QUAND LA NÉBULEUSE VERTS/ADES/ALTERNATIFS SE LÂCHAIT  …

RAPPEL,

Un extrait de l’article publié par  » Libération » au moment des émeutes de Villeneuve signé de  ALAIN MANAC’H « Président de la Maison des habitants de la place des Géants de la Villeneuve » ne faisant évidemment pas état de ses autres engagements . Il se lâchait alors sans vergogne ( c’était au temps de Sarkozy) . Il démontre par ce texte la lourde responsabilité de la nébuleuse Verts/Ades et du PS dans l’absence de tout repère pour des générations d’habitants de Villeneuve sacrifiés :

« Ya deux mecs, des bandits, des gangsters, pas des petits voyous mais des gars qui ont de l’expérience, diplômés par les séjours en prison. D’ailleurs ils sont déjà fichés pour des coups tordus, des braquages. Ils sont en manque de quelque chose, sans doute d’une raison de vivre, mais laissons cela : pour l’instant ils manquent de tunes. Comme on dit à cette époque de l’année, il faut assurer les vacances. Ceux-là n’ont pas l’envergure de monter un gros coup. Uriage, un casino, les touristes sont là et donc y a du blé. Ils s’arment en «guerriers», avec des gros trucs méchants. Quand on part ainsi, c’est qu’on est prêt à tout.

Ils ont sorti 20 000 euros, autant dire rien, une fois qu’ils auront payé les faux frais de ce genre de connerie. Bon. Et puis de toute façon, rien ne marche. Ils sont pris en chasse par la police. Pas la gendarmerie ni la petite police, NON, c’est la BAC (Brigade anticriminalité). Les mecs sont dangereux, la BAC aussi. Le reste est un jeu vidéo mais réel. Je n’y étais pas, mais je vois la scène. Evidemment, nos deux gros cons de braqueurs rentrent au quartier, les flics font des barrages et je vous passe les détails du rodéo. Après avoir blessé un flic, l’un des deux se fait descendre d’une balle dans la tête au pied de chez lui. Dans une tour de mon village urbain.
« POUR MOI LES FLICS N’ONT PAS FAIT CORRECTEMENT LEUR TRAVAIL »

Les flics savaient qu’ils étaient armés, prêts à tout, à mettre en jeu quinze ans de trou pour un braquage. Pourquoi ne pas faire plus classique, plus fin ? On piste, on suit et on interpelle, on calme le jeu. Pour 20 000 euros, prendre le risque de mettre le feu aux poudres dans un village si compliqué ? Eh bien, si. Ce mort a foutu la merde dans mon village. Pour moi les flics n’ont pas fait correctement leur travail, ce ne sont pas des bons professionnels ou alors ils ont des ordres. Ils ont réussi à faire bouger une soixantaine de jeunes, ni bandits, ni gangsters, mais qui aiment s’affronter aux flics. Les dealers, pas fous, ne veulent pas se faire piquer pour une bagnole en feu.

Les jeunes de mon village, eux, sont trop heureux d’en découdre, d’avoir des ennemis. Ils mettent le feu, quelques-uns qui ont des armes les sortent et tirent. Cela fait combien de temps qu’on dit qu’il y a des armes dans les maisons ? Voilà, on y est : les gars de la BAC ont fait la liaison entre le grand banditisme et les jeunes de mon village. La petite racaille est contente. La presse est contente. Monsieur Hortefeux est content. Il bombe le torse, rajoute 150 CRS, puis le GIPN puis des hélicos avec des gros projos qui tournent au-dessus de mon village. Le temps qu’il faudra ! Et voilà maintenant, mon village, c’est Kaboul ! J’exagère évidemment, mais comment on va «soigner» ça après. Pauvre éducation populaire. »( Selon Manuel VALLS: LES PROFILS DES TERRORISTES et ceux des bandes de Villeneuve se ressemblent )

Ce sont des hommes comme Alain Manac’h qui font l’éducation à Villeneuve depuis 35 ans. Des hommes extrêmement compétents pour juger d’une opération de police. Et voici le message qu’ils véhiculent . On comprend parfaitement la tristesse de leur bilan.