TRANSPORTS PUBLICS: POURQUOI la SUISSE VIENT PERDRE des MILLIONS d’€ EN ISERE ?

Publié par Les Républicains 38 le

La presse Suisse et les parlementaires de ce pays s’interrogent de plus en plus lourdement sur l’intérêt pour la Suisse de venir perdre de l’argent en… Isère ! Le journal  » le Matin Dimanche  » a consacré un dossier à ce sujet ( 9/1/15) en posant beaucoup de questions. Le Conseil Fédéral Suisse a été alerté par 12 Conseillers.

Nous avions fait état de la véritable hécatombe des transporteurs Isèrois à laquelle ont conduit les choix effectués par le Conseil Général sous la présidence Vallini (PS). Alors que cette majorité PS/Verts/PC donne des leçons au monde sur la régulation financière et la défense des PME , elle a accompagné – organisé? – la mort d’entreprises locales qui existaient depuis des décennies , étaient pourvoyeuses d’emplois locaux, implantées sur tout le territoire départemental.

LE GROUPE SUISSE CARPOSTAL S’EMPARE des MARCHES

Dans l’Isére le groupe Suisse Carpostal a soudainement surgi , s’emparant de tous les marchés du Conseil Général. Il est maintenant présent avec 103 autocars. Son plus grand terrain de chasse est en interurbain: la ligne Express Voiron/Crolles prise en 2009 à Transdev ou des SEM comme les express 2 et 3 de Grenoble pris en 2011 aux VFD à ou encore des PME locales comme l’Express du nord Isère pris à Faure en septembre 2012!

LA POSTE SUISSE EPONGE les DEFICITS

Comme nous l’avions expliqué ,  » La Matin  » confirme  » qu’un rapport du cabinet de conseil Deloitte a révélé que CarPostal France était parvenue à ce résultat grâce au soutien financier de la Poste Suisse. »La Poste a épongé les pertes de sa filiale à hauteur de 22,3M€ entre 2010 et 2012 sous forme d’abandons de créances ».

 » QUE VA FAIRE UNE SOCIETE de DROIT PUBLIC avec des CONTRATS NOTOIREMENT DEFICITAIRES? »

Evidemment les Suisses se demandent l’intérêt de ces pertes  ?  » Je ne comprends pas ou est l’intérêt du public Suisse dans tout ça. Il n’y a pas de synergie à opérer, ni transfert de technologie   » se révolte Christian Levrat Président du Parti Socialiste Suisse, Conseiller aux Etats.

 » Que va donc faire une société anonyme de droit public sur un marché étranger et avec des contrats notoirement déficitaires ?  » questionne la journaliste Laura Drompt dans son éditorial sur le sujet.

DEUX NOUVELLES PLAINTES POUR CONCURRENCE DELOYALE

 » Le Matin Dimanche  » précise que cette situation est dénoncée par plusieurs entreprises de l’Isère dont « les cars Faure, cars Berthelet et Réunir Dauphiné . Jusqu’à présent leurs recours en justice contre l’attribution de marchés publics à CarPostal n’ont jamais abouti.Malgré ces échecs ils viennent de déposer deux nouvelles plaintes et espèrent obtenir gain de cause en se battant non pas sur l’adjudication des contrats mais sur la question de la concurrence déloyale « .

« DES AUGMENTATIONS de TARIFS par PASSATION D’AVENANTS »

 » CarPostal propose des prix à perte sur certaines lignes  » dénonce Xavier Vahramian avocat conseil. Le journal poursuit:  » les activités en Isère de CarPostal Interurbain sont notamment visées. La société aurait, selon l’avocat conseil, concouru à perte puis augmenté ses tarifs par une passation d’avenants, une fois le marché remporté ».

D.RAMBAUD ( PS) A REGARDE LES PERTES d’EMPLOIS SANS BOUGER

Une situation invraisemblable. Précisons au passage que le Vice Président aux Transports est Didier Rambaud (PS) candidat à son renouvellement dans le canton du Grand Lemps. Il est co-responsable avec André Vallini de cette situation. Or le groupe Perraud a été placé en sauvegarde et a dû licencier ; la SEM VFD a, pour l’instant, évité la mise en sauvegarde mais a procédé à un PSE qui a conduit près de 60 salariés vers la porte. On comprend pourquoi au final , en fin d’année, l’Isère est le département de Rhône-Alpes ou le chômage a augmenté le plus fortement.

M.ANNEQUIN :  » JE NE VOIS AUCUNE ISSUE à CETTE CONCURRENCE DELOYALE »

Des petites PME comme les Cars Annequin (50 autocars dans le Nord Isère) ont changé de main. Son ex-propriétaire, Michel Annequin, lui aussi victime de Carpostal ,  ne « voit aucune issue à cette concurrence déloyale et a préféré vendre son entreprise plutôt que de laisser ses deux fils batailler contre ce grand groupe public suisse ».

SOIT INDIFFERENCE, SOIT VOLONTEE DELIBEREE d’ELIMINER les TRANSPORTEURS ISEROIS

Mais pourquoi ces choix ? Pourquoi ces facilités à Carpostal et ces avenants qui ont permis de compenser des appels d’offres selon les transporteurs Isèrois  ?

Il s’agit soit d’indifférence de la part d’André Vallini et de son exécutif qui ont bien d’autres sujets que l’intérêt départemental et l’emploi en Isère. Soit d’une politique volontaire d’élimination des transporteurs locaux au bénéfice de la société Suisse sans qu’on en comprenne ni l’intérêt, ni les raisons.

O.BERTRAND ( Verts/Ades) ET LES DETECTEURS de FAILLES  PREFERENT SARKOZY

Bien entendu Olivier Bertrand (Verts/ades) qui siégeait dans la majorité au moment de ces faits n’a pas trouvé de remarque à faire: la nouvelle municipalité Piolle (Verts/PG) à laquelle il appartient  a pourtant disserté sur le Traité Transatlantique au Conseil Municipal de Grenoble pour expliquer comment réguler le libéralisme financier… Peut être pourrait elle – là ou elle exerce des responsabilités – mettre en pratique des moyens d’éviter la destruction de PME locales par des distorsions de concurrences et d’éventuels avenants qui la fausse?  Ce serait utile aux Isérois que Raymond Avrillier qui voulait devenir leur Sénateur déniche la faille si près de lui...

Entre le Conseil Fédéral Suisse saisi de la question, les deux nouvelles plaintes déposées par des transporteurs Isérois peut être qu’un jour les citoyens comprendront les vraies raisons pour lesquelles, en emportant des marchés,  la Suisse vient perdre des millions d’€ en Isère….