POUR G.BIESSY (PCF) VALLINI EST  » LE PRESIDENT du CONSEIL GENERAL »

Publié par Les Républicains 38 le

L’ancien Député communiste Gilbert Biessy qui a présidé aussi le Syndicat Mixte des Transports en Communs de l’agglomération Grenobloise ( SMTC) a poussé un « coup de gueule  » dans le « DL ». Il s’étonne de la cacophonie qui existe entre les majorités PS/PC/Verts identiques à la Métro et au Conseil Général et incapables de s’entendre sur le financement des transports et la répartition de l’énorme dette du SMTC. Une situation incroyable alors que le Préfet a averti il y a un an déjà de la fin du SMTC. L’arrivée de Yann Mongaburu un apparatchik Verts/Ades à la tête du syndicat des Transports n’a pas arrangé les choses!

G.BIESSY (PCF) : VALLINI SEMBLE DECOUVRIR les TRANSPORTS en COMMUNS »

Gilbert Biessy tance André Vallini qui  » semble découvrir les transports en communs dans l’agglomération grenobloise ». Et d’ajouter: « j’ai appris avec une énor­me stupéfaction que le con­seil général envisageait d’enlever 30 M€ au SMTC. Mais ces gens ­là n’ont pas pris en considération la ca­tastrophe que ce serait pour l’agglo ! Ils ne savent pas, car ils n’ont pas d’expérien­ce, qu’en transport public, si on n’avance pas, on recule.  Cette position du conseil gé­néral inquiète beaucoup les élus, les salariés de la Sémi­tag, et bien sûr les usagers aussi ». Et interpellant André Vallini, Gilbert Biessy confirme ce que toute l’Isère sait:  « pour moi, le président du conseil général, c’est le se­crétaire d’État ! « .

HOMMAGE à la DROITE

L’amusant – si on peut dire- est que l’ancien Député communiste rappelle « de tout temps, élus de la Métro et du conseil général, toutes tendances politiques confondues, ont travaillé main dans la main, en tirant dans le même sens, au SMTC. « J’ai fait beaucoup de choses avec Marc Baïetto (PS) et Charles Descours (UMP) « . En effet ce dernier, Adjoint d’Alain Carignon à la Mairie de Grenoble était le Président du SMTC lors de l’installation du Tramway. G.Biessy Maire d’Echirolles Vice Président. Les majorités de droite d’alors associaient les communes au fonctionnement du syndicat des Transports et de la Métro. Quel que soit le vote des électeurs, ceux ci n’étaient pas éliminés par le second degré.

E.PIOLLE(Verts/PG) A SUPPRIMé les COMMUNES d’OPPOSITION

Avec l’arrivée de l’extrême gauche couverte par E.Piolle, il a été mis fin au respect de la démocratie locale: des dizaine de milliers d’habitants des communes qui ont élu des Maires d’opposition ne sont plus représentés au bureau de la Métro et dans l‘exécutif du SMTC. Avec l’aval des communistes.

Catégories : Echos