GRENOBLE: L’EXTRÊME GAUCHE RÉPÉTE les OPÉRATIONS CAMOUFLAGE

Publié par user1 le

«Une escroquerie en ban­de organisée « ont dénoncé les «communs métropolitains» en parlant de la politique du logement d’Emmanuel Macron.

Ce petit groupe de gauche et Verts/Ades de l’agglomération constitue une énième tentative d’obscurcir le débat grenoblois en prétendant l’élargir. Il est drivé par Maryvonne Boileau (Verts/Ades)  qui est aux affaires locales pratiquement sans discontinuer depuis 30 ans dont 16 comme élue à des responsabilités clefs : Présidente de l’OPHLM sous Destot (PS) et Présidente de Grenoble Habitat, responsable de la politique de la ville sous Piolle (Verts/PG).

M.BOILEAU (Verts/Ades) BIEN PLACÉE POUR DONNER des LEÇONS SUR LE LOGEMENT ! 

Donc bien placée pour donner des leçons en particulier sur le logement compte tenu de la réussite incontestable de la politique conduite dans les quartiers depuis 20 ans!  C’est pourquoi les «communs métropolitains «  avaient invité récemment Yann Brossat l’adjoint (PCF) au logement de la ville de Paris, venue dont Eve Moulinier a rendu compte dans le DL (14/10/17)

Vincent Fristot, Raymond Avrillier, Olivier Bertrand, Vincent Comparat Président des Verts/Ades et compagnon de Maryvonne Boileau: le clan est à la manoeuvre 

LES COMMUNS MÉTROPOLITAINS RECYCLENT  du DESTOT 

Le groupe comprend Céline Deslattes ex Adjointe de M.Destot également qui est donc comptable de l’excellent bilan de la municipalité précédente que E.Piolle et M.Boileau ont cloué au pilori parce que Grenoble est au bord de la mise sous tutelle et que le dernier budget Destot était un faux. Ça n’empêche pas de recycler les Hollandais en les présentant comme le summum de la modernité.