FAUSSE « MIXITE SOCIALE » DANS L’AGGLO: C.FERRARI (PS) POURSUIT DANS L’ERREUR

Publié par user1 le

Attention. Tenez vous bien. Il est encore temps de revenir sur la «deuxième conférence intercommunale du logement » tenue le mardi 21 juin sous l’égide de la Métro. Car notre Napoléon de Pont de Claix, celui qui franchit tous les jours des Ponts d’Arcole a, à nouveau, trouvé un « défi sur notre territoire » selon le Dauphiné Libéré(23/6/16).

Christophe Ferrari le Président (PS) de la Métro qui était le Vice Président aux finances de Marc Baïetto (PS) est l’homme des « défis «  à relever sur tous les sujets. Avec lui la Métro ne fait que ça. Certes elle est immobile, asphyxiée,, soumise aux véritables patrons qui sont les élus Rouges/Verts Grenoblois mais elle bombe le torse à travers lui au moins dans le DL.

LES MEMBRES de « SON » EXÉCUTIF ATTAQUENT SES DÉCISIONS

On se souvient qu’avec 15 ans de retard il n’est pas impossible que l’on s’attaque enfin à l’échangeur du Rondeau (166 000 véhicules/jour en moyenne) source de pollution grave sur la rocade sud. Côté élargissement de A 480 – l’un des 5 bouchons Français- Christophe Ferrari observe sans broncher les recours engagés contre par Eric Piolle et Yann Mongaburu (Verts/Ades) qui sont censés être membres de «son» exécutif… C’est dire la crédibilité du Président et de la Métro et leur capacité d’entrainement dans la concurrence des Métropoles .

LA BÉTONISATION FAIT des DÉGÂTS PARTOUT

Alors que la bétonisation fait des dégâts partout , que la population refuse de plus en plus une politique folle, que les quartiers sont dégradés – Grenoble en compte déjà 5 en dessous du seuil de pauvreté – Christophe Ferrari a prononcé des paroles définitives lors de la conférence intercommunale du logement: « la Métropole est un acteur indispensable pour assurer la mixité sociale, qui est nécessaire pour briser la paupérisation » a t il asséné comme s’il s’agissait d’une idée.

VILLENEUVE: PARMI LES 10 QUARTIERS LES PLUS PAUVRES et les PLUS EN DIFFICULTÉ de FRANCE

Applaudissements on imagine. Il ne veut pas entendre que des quartiers de Grenoble ( Abbaye, Berriat, Vigny-Musset…) en passant pas St Martin d’Hères, Echirolles , St Egrève, Seyssins, de plus en plus les populations crient leur ras le bol face à la poursuite d’une politique qui échoue.

Cette fameuse «mixité sociale« progresse en effet tellement que le premier des quartiers conçu comme tel  par la gauche , étendu sur Grenoble et Echirolles, Villeneuve figure parmi les 10 quartiers les plus en difficultés et les plus pauvres de France.Son collège réalisé par la municipalité de droite compte moins de 250 élèves contre plus de 600 dans les années 80.

UN TIERS DES EFFECTIFS SCOLAIRES du NORD de GRENOBLE VIENNENT du SUD de la VILLE

A Grenoble par exemple ,un tiers des effectifs scolaires du nord de Grenoble viennent du sud, les parents contournant  la carte scolaire pour échapper à la ghettoïsation de quartiers annoncés « mixtés ».  Comme la politique d’urbanisation du Sud est étendue au nord de Grenoble, le résultat ne se fait pas attendre…

Cela n’a pas empêché Christophe Ferrari bien entouré de Christine Garnier et Vincent Fristot , qui ne sont pas des nouveaux nés de la politique (!) , deux élus (Verts/Ades) de la municipalité Piolle aux responsabilités dés 1995 aux côtés de Michel Destot, toujours en charge du logement et de l’urbanisme aujourd’hui, de répéter les poncifs de la gauche et des Verts. Peu importe la réalité en effet, pourvu qu’on ait l’ivresse des mots et surtout le rendement électoral.

Peu importe que la population en soit la première victime.