DEPARTEMENTALES: Stéphanie AUGIER et Gilles JULIEN ( UMP) pour TULLINS

Publié par Les Républicains 38 le

Et si mars 2015 devenait le mois de la chute de la maison Vallini?

Les nuages s’amoncellent sur la tête du Secrétaire d’Etat. Ses échecs sur les grands dossiers départementaux sont maintenant étalés au grand jour: le temps a fini par rattraper les mirobolantes annonces dont aucune n’a été suivie d’effets. L’agglomération Grenobloise en particulier est la grande victime de son immobilisme: la manifestation des Travaux publics ce 11 mars a mis cruellement le doigt dans la plaie.

L’HUMILIATION de S’ANNONCER GARDE des SCEAUX QU’IL NE SERA PAS

Au plan national André Vallini aura subi la double humiliation de s’annoncer comme un Garde des Sceaux qu’il se sera pas et d’accepter tardivement un Secrétariat d’Etat placé dans l’ordre hiérarchique même derrière … Geneviève Fioraso. La « réforme « dont il était seulement le communicant vient d’échouer à la veille de ces cantonales: la version à minima adoptée par l’Assemblée mardi doit retourner au Sénat après les élections. Le pouvoir n’a même pas pu définir les compétences des futures assemblées!

LES METHODES du SYSTEME VALLINI ALOURDISSENT le CLIMAT

Mais bien entendu ce sont les méthodes mises à jour – le « système Vallini »- qui alourdissent le plus le climat de la campagne départementale. Egrenées depuis plusieurs années dans une relative indifférence tant sa toute puissance et ses menaces bâillonnaient les consciences, elles éclatent maintenant comme une libération. Anciens collaborateurs humiliés, piétinés, partenaires méprisés, fonctionnaires insultés , beaucoup témoignent y compris à visage découvert.

PLUS DE MAJORITE a GAUCHE POUR REELIRE UN ANDRE VALLINI

Même la digue de l’argent – l’argent qui corrompt- des subventions à la tête du client a rompu. La perspective d’un changement de majorité au Conseil Général rend plus libre.Et surtout la certitude que même à gauche il n’y aurait plus aujourd’hui de majorité possible pour réélire un André Vallini. Un cap a été dépassé.

UNE INIQUITE de TRAITEMENT QUI HEURTE les DEMOCRATES

Celui-ci espère toujours que le terrain de Tullins à Moirans en passant par Renage et Rives sera encore abusé. Mais les révélations sur l’utilisation systématique du Conseil Général au service du PS et de sa commune de Renage par sa proche collaboratrice Amélie Girerd (PS) interpelle tous les démocrates y compris de gauche et y compris à Renage. Chaque habitant sait bien – même s’il en est bénéficiaire- que ce dont il a profité par abus de pouvoir a été enlevé à un autre. Personne ne peut cautionner l’iniquité de traitement qui a été la règle dans la double fonction utilisée par Amélie Girerd, Maire et collaboratrice d’André Vallini.

Le SACRIFICE de la CIRCONSCRIPTION AUX VERTS NE L’A PAS GÊNE

Au plan politique André Vallini attend le retour d’ascenseur des Verts auxquels il a sacrifié la circonscription. Soutenir une Députée transparente – Michèle Bonneton ( Verts) – qui ne porterait aucun des dossiers de la circonscription pendant 5 ans ne l’a aucunement gêné. Le lâchage avait pour objet de complaire au PS qui cherchait des sièges pour le parti de Cécile Duflot . Il espérait que ce geste d’élève discipliné plaiderait pour son entrée au gouvernement. Mais aussi de s’attirer les bonnes grâces électorales des Verts.

N.REUX ( Verts) VEUT SAUVER le SOLDAT VALLINI ( PS) (!)

On comprend pourquoi c’est la secrétaire départementale des Verts elle même Nadine Reux qui est candidate dans le canton de Tullins: elle a rappelé sans ménagement récemment que son seul adversaire « c’est la droite » . Il s’agit de préparer le discours appelant à voter Vallini malgré le bruit d’enfer des casseroles qui le suivent. Le Rassemblement citoyen ne demandera par son avis aux « ateliers citoyens » qui affirment faire de la politique autrement. On mesure une fois de plus l’escroquerie de ces opérations.

Gilles Julien,

Gilles Julien,Stéphanie Augier,  Caroline Dubroqua, James Paradon une équipe qui monte à l’assaut

Stéphanie AUGIER et Gilles JULIEN Y CROIENT

Dans ce contexte Stéphanie Augier et Gilles Julien y croient. Déjà le fief de Tullins avait été sérieusement ébranlé aux municipales puisque Cédric Augier ( UDI) a manqué la victoire d’une trentaine de voix. A Moirans Gilles Julien peut compter sur le soutien actif du populaire Maire ( UMP) le Dr Gérard Simonet. Ces deux jeunes élus présents tous les jours sur le terrain, déterminés et attentifs aux besoins de la population, des communes, des associations mènent leur campagne tambour battant à l’opposé du faux, du toc et du mensonge. Ils représentent l’authenticité dans leur engagement comme dans leur personnalité.

Stéphanie AUGIER, PROFESSEUR D’HISTOIRE DEFEND la CANTON AUQUEL ELLE EST ATTACHEE

Conseillère municipale de Tullins Stéphanie Augier, 36 ans est professeur d’Histoire Géographie . Le fait d’attendre un heureux événement ne freine pas sa motivation bien au contraire. Elle est aussi Vice Présidente de l’Association Tullins Avenir Solidaire elle veut défendre « avec sincérité , force et conviction » le canton auquel elle est attachée.

Gilles JULIEN, CHEF D’ENTREPRISE VEUT BAISSER les DEPENSES PUBLIQUES

Gilles Julien , 44 ans est Vice Président du Pays Voironnais au titre de la commune de Moirans dont il est un élu connu et apprécié depuis 2008. Car cela fait 28 ans qu’il est engagé avec les Sapeurs Pompiers – les professionnels ont été tant méprisés par André Vallini- et dans la vie associative. Ce chef d’entreprise se veut le garant du  » bon et du juste emploi de la fiscalité des contribuables ». Pour lui « les dépenses doivent être motivées par des besoins et non des habitudes. A l’heure ou chaque concitoyen éprouve des difficultés à boucler ses fins de mois il est du devoir des responsables politiques de faire baisser les dépenses publiques comme pourrait le faire une entreprise en difficultés ».

A.VALLINI a PERSONNELLEMENT DECOUPé POUR SE PRESENTER avec A.GIRERD

En difficultés André Vallini lui aussi l’est certainement. Il ne baisse pas la dépense pour autant mettant beaucoup d’acharnement à conserver ce territoire qu’il a personnellement découpé afin de pouvoir se présenter en binôme avec Amélie Girerd et conserver son pouvoir sur le département. D’ores et déjà ce second objectif semble hors de portée pour lui.

C’est pourquoi il est à espérer que les électeurs du canton de Tullins sauront aussi tourner la page de méthodes qui ne font pas honneur au débat public.  Et saisir leur chance avec Stéphanie Augier et Gilles Julien qui incarnent l’avenir, la rigueur et la probité de l’action publique.

Les REMLAçANTS/

Caroline DUBROQUA, 38 ans est associée à une petite entreprise d’informatique à Rives ou elle réside. Depuis mars dernier elle est Conseillère Municipale , membre de la commission scolaire, commerce, agriculture et environnement. Elle a également rejoint l’UDI à l’automne. Elle incarne une nouvelle génération de femmes engagées , intègres et désintéressées sur qui on peut compter pour renouveler en profondeur la vie publique.

James PARADON, 53 ans, Ingénieur, directeur de systèmes d’information est également Conseiller Municipal à Rives, membre des commissions d’appel d’offres, des Finances, des Travaux et de l’Urbanisme . Il représente la société civile et l’engagement d’hommes comme lui permet de nourrir  la diversité sociale, culturelle, économique et scientifique afin d’enrichir les débats et participer aux décisions à venir pour les générations futures