ALPEXPO: E.PIOLLE (Verts/PG) VA T IL SAISIR la JUSTICE ?

Publié par Les Républicains 38 le

Bon test que le scandale d’Alpexpo . Eric Piolle va t il mettre ses mots de Maire en application? Ou bien les suffrages de Jérôme Safar et de ses amis socialistes en sa faveur pour son élection de Premier Magistrat impliquent ils une « tolérance «  sur les origines du déficit d’Alpexpo?

Un bon test aussi : jusqu’en 2008 Pierre Kermen ( Verts/Ades) était administrateur d’Alpexpo. S’il n’a rien à se reprocher, il n’y a aucune raison de ne pas agir.(LES VERTS/ADES ABSENTS D’ALPEXPO ? un couplet mensonger de plus)

Or l’opposition à la Métro à la demande de Michel Savin Sénateur (UMP) Président du groupe Métro Alternatives avait demandé la saisine de la justice dans ce dossier afin de déterminer les responsabilités.(ALPEXPO: LES ÉLUS PS FONT BARRAGE À LA SAISINE DE LA JUSTICE)

P.KUNTZ ( Verts/ADES) NE VEUT pas la SAISINE de JUSTICE

Une demande à laquelle P. Kuntz ( Verts/Ades) colistier de Eric Piolle , Conseiller communautaire ne s’était pas joint. Il est lui même ancien Adjoint au Maire de Destot…(ALPEXPO LE CONTRIBUABLE REçOIT LA FACTURE de la GESTION PS/Verts))

Cet entrelacs d’intérêt bien difficile à démêler entretien la confusion de sentiments. Les mêmes qui cherchent la faille loin de chez eux , chez Sarkozy , ne veulent pas voir sous leurs pieds…

E.PIOLLE DEJA GESTIONNAIRE de FAIT ?

Mais aujourd’hui Eric Piolle aurait participé au Conseil d’Alpexpo selon le « DL » .  Situation étrange car il n’en n’est pas membre. Il semble que la gestion de fait inaugurée par MM Destot et Safar se poursuive avec Eric Piolle. C’est pourtant une des causes des dysfonctionnements et des déficits . Les ordres venaient d’en haut. Les fautes de gestion aussi.(SCANDALE D’ALPEXPO: le Procureur est saisi d’une demande de gestion de fait contre M.Destot) .

PLUS de 2 M€ EN 2013

Par contre côté déficit , au lieu des 700 000 € «  espérés «  en 2013 on révèle juste après les élections que ce sera plutôt 2M€ à minima. Une ardoise supplémentaire de la maison Destot/Safar. (3/ ALPEXPO: les scandales de la gestion PS, factures sans commandes,placements chez Madoff..)

« Aujourd’hui, la vérité éclate au grand jour !», a déclaré  Matthieu Chamussy (UMP) au DL. Ajoutant :  « mal­heureusement, les faits me donnent raison et ce n’est sû­rement pas fini. 2014 est déjà dans les tuyaux et sera, aussi, une année déficitaire. Et attendez­ vous à d’autres révélations sur la réalité de ce qu’est la gestion des socialis­tes à Grenoble ».

 » IL FAUT DECRETER l’ETAT d’URGENCE »

Pour Michel Savin « Quand je pense que la gau­che nous riait au nez… Mais voilà, les chiffres sont là, qui sortent, comme par hasard, juste après les élections. Il y a eu une augmentation de ca­pital. Et il va se passer quoi, maintenant ? On va deman­der aux partenaires, dont les collectivités, de remettre la main à la poche ? À quand un vrai débat sur Alpexpo ? À quand une vraie discussion sur le tourisme d’affaires dans notre agglomération. Il faut décréter l’état d’urgen­ce ! »

LA DEGRADATION ECONOMIQUE de l’AGGLOMERATION

De son côté Catherine Calmels la directrice choisie par le tandem Destot/Safar rappelle les difficultés sans pouvoir les énumérer toutes dont l’obsolescence des équipements pour lesquels la municipalité n’a pas investi. Elle se réfugie derrière la dégradation économique – réelle – de l’agglomération qui était niée jusque là par Jérôme Safar et le PS .

Elle parle d’une « année 2013 plus difficile «  et s’agissant des salons «  On a eu beaucoup de mal à les commercialiser. Le premier semestre n’était pas trop mal, le second, plus dur. Par exemple, quatorze dates de soirées ou de fêtes organi­sées par des comités d’entre­prise et d’autres organisa­tions ont été annulées au Summum « .
Grenoble est de moins en moins attractive et les liaisons n’y sont pas pour rien.

L’HERITAGE d’UNE « TERRE BRÛLEE  »

« D’autant que j’ai hérité d’une terre brûlée » ajoute t elle .(ALPEXPO : VERS UN NOUVEAU SCANDALE de la GESTION PS?)

Il semble que tout Grenoble soit une terre brûlée car tous les dossiers camouflés jusqu’aux élections surgissent dans l’urgence . Exactement comme nous l’avions annoncé.

En cela Alpexpo est le bon étalon pour savoir si Eric Piolle couvre la gestion précédente  en vertu des accords internes PS/Verts au détriment du contribuable ou demande que les responsabilités soient établies dans la transparence, c’est à dire devant la justice . Ce qu’aurait fait une municipalité UMP/UDI.