Y.ROUCAUTE à GRENOBLE:  » La Nation civique se construit sur des valeurs »

Publié par user1 le

 » Nous ne sommes pas une Nation ethnique, mais une Nation civique. Elle se construit sur des valeurs » . Le deuxième débat Républicain organisé à Grenoble par Nicolas Ponchut Secrétaire Départemental Adjoint des Républicains38 a permis de remonter aux origines de cette nation civique , de notre démocratie et de sa laïcité.

Yves Roucaute , philosophe, écrivain, directeur des pages idées de  » Valeurs Actuelles » , ancien membre du cabinet Ministériel d’Alain Carignon, a disserté devant une centaine de militants et sympathisants de notre formation à la Maison des Arméniens cette semaine.

Nicolas Ponchut accueillant Yves Roucaute à la Maison des Arméniens à Grenoble

Nicolas Ponchut accueillant Yves Roucaute à la Maison des Arméniens à Grenoble

LES BASES DE LA NATION CIVIQUE DATENT DE CLOVIS

Partant de Clovis et rappelant que le Général de Gaulle faisait démarrer avec lui l’existence de la Nation Française , Yves Roucaute a rappelé les origines chrétiennes et l’esprit de la Nation Française:  dés le départ Clovis voulait que les mariages mêlent les Alamans , les Burgondes, les Wisigoths.. Les Francs n’ont pas le droit de se marier avec des Francs. Mais il a imposé d’épouser la même religion pour appartenir à la même collectivité. Dés le départ les règles de base de la Nation civique étaient constituées.

Alain Carignon présentant Yves Roucaute

Alain Carignon présentant Yves Roucaute

L’ASSIMILATION EST LA CLEF DE LA NATION CIVIQUE

L’assimilation est la clef de cette Nation civique. Construite par le sang, l’intégration suffirait au vivre ensemble . Mais si elle veut un destin commun, il lui faut des valeurs communes et cela passe par l’assimilation. Ainsi depuis Clovis, la seule façon de reconnaitre un Français c’est de savoir s’il partage des valeurs communes.

PERSONNE NE PEUT TRANCHER DE NOTRE ORGANISATION COLLECTIVE AU NOM de DIEU

Au fil de son déroulé historique et philosophique Yves Roucaute a rappelé que la France a inventé la laïcité qui sépare ce qui appartient à Dieu, à savoir les droits naturels , dont le respect absolu de la personne humaine et ce qui appartient à César, à savoir construire la meilleure société possible. La culture Chrétienne dont nous sommes  héritiers nous imprègne sans même que nous en ayons conscience.  Elle implique que nous avons admis que nous sommes un être limité , que nous sommes libres de définir notre destin.Personne ne peut trancher de l’organisation de notre vie collective au nom de Dieu.

LA CONDITION DE LA LAÏCITÉ C’EST QUE LE FUTUR N’EST PAS ÉCRIT

Cette culture s’oppose à tous les totalitarismes qui nous vendent le bonheur:  » ce sont des menteurs ou des ignorants , car Dieu nous a créé libres » . La condition de la laïcité à la Française justement, c’est que le futur n’est pas écrit. Celui qui apporte une solution totale et prétend savoir ce que demain sera se trompe ou nous trompe. A partir de cette lecture philosophique Yves Roucaute laisse son auditoire en faire la traduction politique.  Au plan international avec les fous de Dieu. Au plan local à  Grenoble ou une idéologie a pris le pouvoir.  Son explication raisonne particulièrement fort.

PARTIR de la QUOTIDIENNETÉ pour DÉVELOPPER des IDÉES, PAS IMPOSER DES IDÉES à la QUOTIDIENNETÉ

Au moment ou une municipalité de Grenoble prétend imposer des réponses toutes faites à une population sous prétexte de connaitre l’avenir , elle ment ou elle triche. Elle est en contradiction avec cette tradition millénaire  qui a construit la France des citoyens, ceux qui se mettent ensemble pour débattre contradictoirement de cet avenir. Ceux qui partent de la quotidienneté pour développer des idées  et pas le contraire, plaquer des idées sur la quotidienneté.Car pour les Français la vérité publique n’est pas donnée.

Il insiste sur le goût de la liberté qui caractérise les Français depuis Clovis. Mais aussi sur le besoin d’un chef qui porte nos valeurs universelles et qui les incarne.

LA CONTRIBUTION DE LA CHRÉTIENTÉ à la DIGNITÉ HUMAINE

Au fil de l’histoire Yves Roucaute rappelle la contribution de la chrétienté à l’idée de dignité humaine. C’est l’église, au Moyen Age , bien avant l’égalité homme/femme qui a imposé le concept d’égale dignité entre les hommes et les femmes. Un Moyen Age Chretien qui a inventé l’école gratuite, les facultés alors que cela n’existait nulle part ailleurs. C’est la France qui a élevé  la galanterie en art . Dés les XII et XIII eme siècle c’est encore l’église qui a refusé les mariages forcés.

Yves Roucaute avait également tenu à voir la fresque anti police à Grenoble. Il l'a jugée " mauvaise, représentative de l'art militant des années 70 et dangereuse , on donne un exutoire aux jeunes  fragiles, ils vont aller taper sur la police) . ici avec Alain Carignon, Nicolas Ponchut et François Tarantini

Yves Roucaute avait également tenu à voir la fresque anti police à Grenoble. Il l’a jugée  » mauvaise, représentative de l’art militant des années 70 et dangereuse , on donne un exutoire aux jeunes fragiles, ils vont aller taper sur la police » . ici avec Alain Carignon, Nicolas Ponchut et François Tarantini

LES LUMIÉRES NE SONT PAS à L’ORIGINE des VALEURS UNIVERSELLES

Pour lui les Lumières ne sont pas à l’origine des valeurs universelles et il cite un à un les textes des auteurs de cette période jusqu’à Voltaire qui justifie l’esclavage. Le respect de la dignité humaine part de la Bible car elle défend les droits naturels. La propriété de son corps, de sa conscience , la propriété elle même parce qu’elle résulte de sa création personnelle. Le droit de rechercher son bonheur personnel dont la limite est justement le respect de la dignité humaine de l’autre. L’appel a dominer la nature qui est le progrès de la civilisation et à connaitre le monde. Dans le monde chrétien quand vous êtes coupable vous portez votre responsabilité individuelle, ce n’est pas la société . Tout cela c’est la Bible explique Yves Roucaute.

 » ON EST MODELÉ PAR LA CHRÉTIENTÉ »

Il décrit la statue de la Liberté avec sa torche qui éclaire vers Dieu, la constitution sous le bras qui définit les règles de la société, et les chaines aux pieds dont on se libère qui résume si bien la nature de notre nation civique.

 » On est modelés par la chrétienté » a expliqué Yves Roucaute citant nombre d’anecdotes comme le croissant du petit déjeuner symbole de la victoire de Vienne contre les Turcs en 1680. Ou bien racontant l’art de la table, avec la nappe , la disposition des couverts, le partage du pain et du vin, le servant qui se sert en dernier , répétition de la sainte scène .

 » LE SEUL PRÉSIDENT NATIONAL DE L’UNEF QUI AIT BIEN TOURNÉ »

Une conférence passionnante introduite par Nicolas Ponchut qui a dit son plaisir d’accueillir Yves Roucaute et l’intérêt de ses ouvrages et de ses contributions. Avec quelques mots d’Alain Carignon qui connait bien l’homme et sa pensée et l’a présenté comme  » le seul Président National de l’UNEF qui ait bien tourné, qui ne soit pas devenu un apparatchik sans âme, qui ait préféré l’approfondissement de la pensée et la réflexion « .

Catherine Bolze, Conseillère Régionale, Adrien Fodil et François Tarantini Secrétaires Départementaux Adjoints des Républicains étaient notamment présents.

Yves Roucaute a dédicacé l’un des ses livres:  » Eloge du mode de vie à la Française  » Editions du Rocher qu’on peut commander sur Amazon , ouvrage savoureux , érudit  qui  célèbre Marianne et son coq, de Gaulle et les  soldats de la liberté, ce modèle qui place l’humain au centre,  secret de la potion magique française.