VOLS avec VIOLENCE à GRENOBLE: + 33% EN 2015

Publié par user1 le

Selon le Procureur de la République de Grenoble, JY Coquillat, en 2015 les vols avec violence ont augmenté de + 33% dans la zone police de Grenoble. Ils étaient passé de 675 à 955, soit une augmentation de + 41 % entre 2013 et 2014, après une augmentation de + 25 % entre 2012 et 2013. (DL du 15/9/15). On connaît donc près de 4 vols avec violence par jour!

L’OPÉRATION PRÉ ÉLECTORALE DESTOT/SAFAR (PS) ÉTAIT UNE TROMPERIE

Les cambriolages simples n’ont augmenté « que « de 15 % en 2015 après + 15 % en 2014 et les violences non crapuleuses de + 22%.
Le « Dauphiné Libéré » faisait le bilan de l’opération pré-électorale lancée par la municipalité Destot/Safar (PS) juste avant les municipales de mars 2014. Affolée par la montée de la délinquance qu’elle avait favorisé, après avoir longtemps nié le phénomène, accusant même les Grenoblois d’avoir un « sentiment « d’insécurité non justifié, elle avait décidé de changer de discours avant les élections municipales.

J.SAFAR (PS) DÉCOUVRAIT L’AMPLEUR de L’ÉCONOMIE SOUTERRAINE

Tout à coup Manuel Valls Ministre de l’Intérieur était venu mettre en place une Zone de Sécurité Prioritaire. Jérôme Safar (PS) Adjoint à la sécurité annonçait découvrir l’ampleur de l’économie souterraine. Il promettait tout ce qu’il n’avait pas fait : après les élections Grenoble aurait des caméras de vidéo protection en nombre et sa police serait armée. Les Grenoblois ont renvoyé l’adjoint aux impôts et à l’insécurité à ses études. Ils n’y ont pas cru.

LA ZONE de SÉCURITÉ PRIORITAIRE ÉTAIT du VENT

Deux ans après les observateurs constatent ce que nous avions affirmé à ce moment là: La Zone de Sécurité Prioritaire était du vent électoral puisqu’il n’y a pas eu un policier supplémentaire à Grenoble.

La MUNICIPALITÉ PIOLLE (Verts/PG) a DONNÉ le FEU VERT à la DÉLINQUANCE…

En annonçant la suppression du peu de caméras qui restaient, en lançant un appel d’air à l’immigration illégale, en refusant toute action de répression dans les quartiers et sur la voie publique la municipalité Piolle ( Verts/PG) a achevé la dégradation. Elle a même mis le feu.

… ET POURSUIT la BETONISATION de la VILLE MALGRÉ L’ÉCHEC des QUARTIERS

La violence explose à Grenoble. Avec ces chiffres accablants le danger est partout, concerne tous les quartiers et peut atteindre tous les Grenoblois. En refusant de les voir et en poursuivant la bétonisation intensive de la ville et la paupérisation de sa population, la municipalité Piolle est directement responsable des futures victimes.

Catégories : Echos