Visite de François-Xavier Bellamy en Isère

Publié par Les Républicains 38 le

Francois-Xavier Bellamy, accompagné du Président des Centristes Hervé Morin, est venu nous rendre visite en Isère ce mardi 21 mai 2019. Il était accueilli par Yannick Neuder, Vice-Président de la Région et Président des Républicains 38, et par Nathalie Béranger et Sandrine Chaix, conseillères régionales et figurant toutes deux sur la liste portée par Les Républicains et les Centristes.

Notre tête-de-liste a d’abord été à la rencontre des militants et sympathisants au siège de la fédération à Grenoble. Étaient présents Jean-Pierre Barbier, Président du Département, de nombreux élus et une centaine de personnes, témoignant de la dynamique de cette campagne.

Notre candidat s’est ensuite rendu à Bernin, pour visiter l’entreprise Soitec, laquelle conçoit et produit des matériaux semi-conducteurs. Ces matériaux sont utilisés pour la fabrication des puces qui équipent les smartphones, les tablettes, les ordinateurs, les serveurs informatiques ou les data centers. Francois-Xavier Bellamy y a défendu l’Europe de l’innovation, pillier du projet de notre famille politique pour ce scrutin.

La journée s’est terminée à Villeurbanne (69), où s’est tenu notre dernier meeting de campagne, conclu par un formidable discours prononcé par François-Xavier Bellamy. Notre candidat est revenu sur le piège tendu par Emmanuel Macron, consistant à vouloir centrer la campagne autour de lui, ses concurrents s’opposant, aux yeux du Président de la République, à sa personne uniquement, ce qui témoigne d’une volonté de sa part de faire des élections européennes un plébiscite/référendum d’approbation de la politique marcheuse. « Quel narcissisme ! », a déploré François-Xavier Bellamy. À l’inverse, Les Républicains font campagne « pour » un projet et non « contre » qui que ce soit, démontrant que notre famille politique a des valeurs et une identité qui lui sont propres et qui, elles, ne se bâtissent pas en opposition à quiconque, mais plutôt dans la foi et la constance des convictions.