VILLENEUVE: POUR E.PIOLLE (Verts/PG) le PROBLEME C’EST SARKOZY et les ASCENSEURS.

Publié par Les Républicains 38 le

Avec prés du double du chômage des jeunes que la moyenne, un collège qui a perdu 2/3 de ses élèves, (1) au moins une centaine de logements qui ne trouvaient pas preneurs selon la précédente Adjointe au Logement qui a avoué faire passer des petites annonces pour trouver des locataires, (2) un Ministre de la ville qui a choisi le quartier pour les « emplois francs » parce qu’il est parmi les plus pauvres de France, (3) une expédition punitive qui a entraîné la mort de Kevin et Sofiane dans des conditions atroces ,(4)  des propriétaires qui ne peuvent que vendre leur logement à perte, une Maison des Habitants mise en faillite par un soutien de la municipalité, (5) une régie de quartier sous perfusion financière , (6) une majorité PS/Verts/Ades/PC du Conseil Général qui a décidé de retirer toutes les assistantes sociales du quartier ne pouvant assurer leur sécurité ,(7)

Villeneuve bénéficie d’un Maire, Eric Piolle (Verts/PG) qui n’a rien vu ni su de tout cela!

Est-ce pire que Destot/Safar (PS) ? Peut être. (VILLENEUVE DE GRENOBLE : LE TRISTE BILAN DU PS et de la MUNICIPALITÉ DESTOT)

UN QUARTIER ULTRA DENSE MODELE de la VILLE COMPACTE

Puisqu’au bout de 40 ans ces derniers avaient consenti a commencer la démolition d’une cinquantaine de logements malgré les vociférations des amis de Piolle. (VILLENEUVE DE GRENOBLE : LE FAUX DÉBAT DE LA DÉMOLITION)

Peu de choses dans un quartier ultra dense de 15 000 habitants qui repose sur une faute urbanistique majeure que les dogmatiques ne veulent pas reconnaître: la densification de l’habitat qui est contraire à l’aspiration des citoyens qui désirent protéger un espace privé et si possible l’améliorer (S.BOUZAIENNE (Verts/Ades) « Le bâti de Villeneuve » n’est pour rien dans les difficultés)

 » C’EST LE DISCOURS DE SARKOZY QUI A TRANSFORME l’IMAGE… »

Tandis qu’Eric Piolle délivre dans Télérama cette semaine son analyse du quartier. Les habitants peuvent être consternés. Quelles sont les causes des problèmes de Villeneuve?

Le Maire répond : « la Villeneuve était surtout connue pour son urbanisme novateur. C’était un symbole pour les urbanistes, pas pour les questions de sécurité. C’est vraiment le discours de Sarkozy, pendant l’été 2010, qui a transformé radicalement l’image de la Villeneuve et qui, depuis, colle comme un sparadrap au quartier.(VILLENEUVE: UNE MÈRE QUI A TÉMOIGNÉ POUR « ENVOYÉ SPÉCIAL » BOYCOTTÉE)

PAS ASSEZ DE MONTEES d’ASCENSEURS…

Et aussi :  » Il faut reconnaître qu’à l’origine, il y a eu des problèmes relatifs aux économies faites lors de la réalisation par rapport à ce qui avait été prévu par les urbanistes, par exemple sur le nombre de montées d’ascenseurs. On s’est retrouvé avec des coursives géantes et très peu d’ascenseurs pour desservir les appartements. » .

C’est à peu prés tout sur les causes des problèmes du quartier !

ON SACRIFIE des GENERATIONS SUR LE DOGME

S’agissant des solutions , elles font plus que frôler l’indigence . Le répétitif d’un ronron entendu depuis 40 ans qui a produit le résultat qui est sous nos yeux: des générations sacrifiées sur l’autel du dogme d’un quartier qui obligatoirement  réussi parce  conçu par la gauche et l’extrême gauche.

UNE REVOLUTION CULTURELLE à la GRENOBLOISE

Une sorte de mini révolution culturelle à la Grenobloise, le «  grand bond en avant «  ou la rééducation à la Khmers Rouge : ça marche puisqu’on continue. Le double de chômeurs qu’ailleurs ? Les expéditions tribales ? Les élèves qui fuient le quartier? Les logements qui ne trouvent plus preneurs? Les propriétaires spoliés ?  Mais qu’est-ce à côté du « lien social « , du « tissu associatif «  ( sous perfusion de fonds publics) . Sans se poser la question de savoir pourquoi ce lien et ce tissu sont sans effets sur l’essentiel…

« IL FAUT SE PENCHER SUR LE DECROCHAGE des JEUNES… »

Alors Eric Piolle explique ce qu’il va faire. Tenez vous bien .

« Je pense que ce quartier retrouvera des gens ayant envie d’aller découvrir ses richesses, les vues magnifiques sur la montagne, le parc immense.Il y a un tissu associatif extrêmement riche, des équipes de l’Education nationale très motivées et sur lesquelles je veux m’appuyer pour bâtir des projets autour des écoles.

« Et les familles vont habiter les lieux où il y a des écoles qui permettent une éducation ambitieuse (…) Il faut aussi se pencher sur le problème du décrochage scolaire de manière plus précoce, en s’intéressant au créneau des 12-16 ans : il faut qu’on arrive à mettre tous les acteurs autour de la table pour voir comment on peut faire pour que les jeunes trouvent leur place au sein du système éducatif à cet âge-là. (…)  On a abandonné certaines forces (?) du quartier en pensant que la force était dans l’architecture. Après, on s’est retrouvé avec des phénomènes massifs d’évitement scolaire.

« LA CO CONSTRUCTION AVEC LES HABITANTS… »

 » La deuxième phase de la politique de l’Anru [agence nationale de rénovation urbaine, ndlr (1) ] devrait accorder une plus grande place à la participation citoyenne, à la collaboration et la coconstruction avec les habitants «  . (DESTOT(PS): « L’URBANISME des ANNEES 70 N’A PAS TENU SES PROMESSES »(!))

Du Destot dans le texte. Les « acteurs autour de la table «  lesquels ne l’ont jamais quittée. Et la deuxième phase de l’ANRU avec « la participation citoyenne « .

LES PHRASES VIDES SE SUCCEDENT

Les phases vides se succèdent depuis 40 ans et jamais le coût par habitant n’a été établi pour savoir si ce ne serait pas plus économique de remettre un chèque- acquisition de logement à chacun.  Mais l’inconvénient majeur est la liberté et l’autonomie que cela procurerait. Antinomique de la dépendance, facteur majeur du vote.

En tout cas pour Eric Piolle avec ses « annonces » à Télérama le tour est joué. On fait comme on a dit.

IMMOBILISME ET CLIENTELISME , les DEUX MAMELLES de PIOLLE

On peut légitimement penser que cet immobilisme va s’accompagner d’un clientélisme exacerbé qui va occuper tout l’espace abandonné par les équipes Destot/Safar qui n’en n’ont plus les moyens.( VILLENEUVE DE GRENOBLE: la concurrence PS/Verts sur fonds publics) C’est Olivier Noblecourt le suppléant (PS) de Destot qui se voyait déjà Député,  puis délégué interministériel,  qui peut s’inquiéter. L’extrême gauche peut arriver devant le PS dans le quartier dont Destot est le Député depuis 25 ans avec le résultat que l’on voit.( VILLENEUVE: LES VERTS/ADES SE DÉCHAÎNENT POUR DÉFENDRE LE PACTOLE ÉLECTORAL)

LES VICTIMES ? LES JEUNES ET LA POPULATION

La défense du dogme et du fief électoral ne font que des victimes: chaque génération de jeunes qu’on a refusé de préparer à la société et qui explose de ne pouvoir ni la comprendre ni la pénétrer; Les  habitants qu’on maintien sous perfusion publique au lieu de leur donner les moyens de l’émancipation et de la liberté. (VILLENEUVE : L’UMP38 DEMANDE RÉPARATION POUR LES HABITANTS)

RIEN NE SERA ENGAGE CONTRE LES TENDANCES LOURDES

Mais la faiblesse crasse du discours de Piolle , la légèreté avec laquelle il aborde la question de Villeneuve au fond comme si elle ne se posait pas, permettent de penser qu’on devrait reparler du quartier dans les prochains mois.  Il est en effet certain que rien ne sera engagé pour contrecarrer les tendances lourdes tristement inscrites dans les faits et les chiffres

(1) (LOGEMENT:un TÉMOIGNAGE ACCABLANT sur L’ÉCHEC des VERTS/ADES à Grenoble)

(2) VILLENEUVE : 100 LOGEMENTS VIDES

(3) Grenoble: emplois « francs » . La CCI applaudit encore…

(4) VILLENEUVE  » J’AI PERDU UN ENFANT D’UNE MORT ABSURDE « 

(5) VILLENEUVE: ALAIN MANAC’H ( VERTS/Alternatifs) signe la faillite de la maison des habitants

(6) VILLENEUVE: NOUVEAU SCANDALE de la GESTION PS/VERTS/ADES

(7) VILLENEUVE: A.VALLINI RETIRE LES ASSISTANTES SOCIALES

Catégories : Actualité