VILLENEUVE à Grenoble: Les Verts/Ades veulent seulement ripoliner la façade

Publié par Les Républicains 38 le

David Bodinier  » se qualifie lui-même de  » socio-urbaniste  » selon le « DL » et donne ses solutions pour le quartier de Villeneuve à Grenoble.

On croyait que celles-ci devaient venir de la base, après un long processus d’approche de la population afin que celle-ci s’exprime bien au delà des cercles habituels de la concertation ! C’est écrit dans la présentation des Ateliers!

David Bodinier va bien plus vite au sommet ! Il déclare travailler  » avec la Ministre Cécile Duflot pour élaborer une autre politique d’urbanisme  » .  » Comprenez contre la politique de la ville de Grenoble  » ajoute le « DL ».

LES GROS SABOTS VERTS/ADES

Bref toujours les gros sabots des Verts/Ades. Rien qui ne soit conforme au discours. Il s’agit toujours de tromper le gogo . D’ânonner des slogans  pour récupérer.(A.P.U à Villeneuve: les Verts/Ades veulent faire oublier leur responsabilité dans l’échec)

Mais la question est de savoir ce qu’il en est de ce dossier au regard des comptes de campagne électorale ?

ON UTILISE LES MOYENS PUBLICS POUR LA PROPAGANDE

Car les « Ateliers Populaires d’Urbanisme  » sont abrités sur le site municipal de la ville de Grenoble . Or il est visible qu’ils sont le cadre légal d’une concurrence électorale entre le PS et les Verts/Ades. Chacun utilise donc les moyens publics pour faire sa propagande plutôt que d’avancer à découvert .

Il est interdit dans la loi d’utiliser une personne morale pour une campagne électorale.( VILLENEUVE DE GRENOBLE: la concurrence PS/Verts sur fonds publics)

ON NE CHANGE PAS UN PROJET QUI A ÉCHOUÉ

Bien entendu dans ce quartier les  » ateliers populaires  » ne sont pas le seul cadre de cette concurrence sur fonds publics. Alain Manac’h qui a mis la Maison des Habitants en faillite  est un autre acteur de cette comédie. ,(VILLENEUVE: ALAIN MANAC’H ( VERTS/Alternatifs) signe la faillite de la maison des habitants )

Ne déclare t il pas à l’occasion de la fête des Habitants  » On assiste malheureusement à de petits renoncements, on essaie de résister à tout cela » ( « DL ») . Pour les Verts/Ades toucher au dogme c’est renoncer. Pour eux on ne change pas un projet qui a échoué.
Tant pis pour les habitants. Le vieux fond troskiste se révèle à chacune de ces réflexions.

LE COMPTE DE CAMPAGNE DE J.SAFAR (PS) DEVRA INTÉGRER LE FINANCEMENT MUNICIPAL

On sait que Jérôme Safar (PS) , lui , est moins subtil pour faire des suffrages : il  pratique un clientélisme éhonté et utilise directement les moyens  municipaux au service de ses affidés. La mise en  place d’employés municipaux de la même famille , avec des subventions hors normes, pour y compris organiser un systéme d’information a fait surgir tout un volet sordide de l’organisation de la municipalité Destot . Là encore , les éléments étant publics, les sites ayant fait état des actions d’information, on peut se demander  ce qui pourra être inscrit dans les comptes de campagne du PS ? Mais  une campagne ne peut pas être financée sur fonds publics sous peine d’inégibilité …..(VILLENEUVE: le CLIENTÉLISME de J.SAFAR (PS) CHOQUE MÊME la MAJORITÉ MUNICIPALE)

POUR LES VERTS/ADES IL FAUT SIMPLEMENT RIPOLINER LES FAçADES DE VILLENEUVE

David Bodinier reprend lui l’antienne de la nébuleuse Verts/Ades. Il ne se passe rien de grave et il suffit de ripoliner tout ça. Le concept est bon. Il faut continuer.  Tenir le couvercle sur la marmite. Quand ça explose de temps en temps avec des morts à la clef c’est probablement la faute à la police. Pourvu qu’on continue a bénéficier d’un réservoir électoral.

Il propose donc de  » remplacer les façades actuelles par de nouvelles plus performantes ( végétalisations, balcons) amélioration des coursives ( éclairage , insonorisation, sécurisation), réhabilitation de la vie sociale dans les coursives , reconnaissance de la coursive comme mode d’habitat populaire , travaux d’amélioration de la galerie … »

On aime tout dans cette liste , mais surtout « la reconnaissance de la coursive comme habitat populaire » . C’est notre préféré.  Gageons que Cécile Duflot ne sera pas hostile à tout cela et que Villeneuve connaîtra un  nouveau départ vers de nouvelles aventures. Les mêmes depuis 40 ans puisque les recettes ne changent pas.

ABORDER LES VRAIS PROBLÈMES METTRAIT EN CAUSE LES VRAIS RESPONSABLES

Bien entendu les mêmes qui affirment que ce sont les habitants qui comptent ne font que des « propositions » qui concernent seulement le bâti.

Mais le peuplement de Villeneuve?  les catégories sociales et professionnelles ? les communautés dominantes ?  le chômage endémique ?la  paupérisation accélérée depuis 20 ans que PS et Verts/Ades se sont partagés la gestion  avec toutes les questions éducatives, de comportement qu’elles impliquent , évidemment rien sur ces sujets. ( LOGEMENT:un TÉMOIGNAGE ACCABLANT sur L’ÉCHEC des VERTS/ADES à Grenoble ). Et pour cause.

Car aborder les vrais problèmes serait mettre en cause directement les amis et mentors du  » socio-urbaniste « . Et notamment  les fondamentaux du  bétonnage  et de la densité qui sont rejetés par  la population (LA MÉTRO (PS): « LA DENSIFICATION NE DOIT PAS ÊTRE UN DOGME! «) 

LES GRENOBLOIS VONT DEMANDER DES COMPTES

Sauf que les Grenoblois en ont vu et entendu beaucoup depuis 40 ans , du projet Villeneuve à l’éco-quartier d’aujourd’hui (Grenoble , caserne de bonne : « LA NATURE EN VILLE » !) : et ils ne sont plus décidés à se laisser endormir.
Ils vont demander des comptes sur le bétonnage, ses conséquences humaines dramatiques pour les populations concernées et les raisons et moyens du bénéfice électoral pour les Verts/Ades et le PS.

Ce sera une autre forme « de reconnaissance » à laquelle le socio-urbaniste peut déjà tenter de chercher un nom …

Notre photo : David Bodinier  » socio-urbaniste  » qui travaille avec … Cécile Duflot ( PS/Verts) pour élaborer une autre politique d’urbanisme….

 

 

Catégories : Actualité