VIGNETTES AUTO DANS l’AGGLO: le GRAND N’IMPORTE QUOI

Publié par user1 le

« Il y a une semaine que j’ai pris rdv au contrôle technique de Grenoble pour mon véhicule de plus de 10 ans qui arrive à échéance aujourd’hui , demain je n’ai plus le droit de circuler avec sinon je serai en infraction, déjà plus d’une dizaine de coups de téléphone passés à d’autres centres de contrôle et toujours la même réponse : complet, ça tient du miracle d’obtenir un rdv dans la journée, alors, que ces illuminés de l’écologie m’expliquent comment on fait maintenant ? » nous écrit un grenoblois qui nous demande de publier.

LES HABITANTS CULPABILISÉS

Depuis des jours et des jours les habitants de l’agglomération grenobloise sont culpabilisés et le automobilistes désignés comme les principaux acteurs de la pollution de la cuvette.

LES BIENFAITS de l’ÉCOLOGIE PUNITIVE

Eric Piolle (Verts/PG) et Yann Mongaburu (Verts/Ades) se succédent pour vanter les bienfaits de leur écologie punitive. Les forces de police qui n’ont rien de plus urgent à faire sont mobilisées pour contrôler… les automobilistes. Dans une agglomération ou la délinquance est de 63 % supérieure à la moyenne des villes comparables!

LES VOYOUS SONT TRANQUILLES: la POLICE EST MOBILISÉE

Les voyous peuvent être tranquilles. D’ailleurs ceux qui tirent place St Bruno sont même laissé en liberté. Par contre gare à ceux qui n’ont pas les moyens d’acquérir une nouvelle voiture ! Ils sont chassés de la ville.

En ce début de semaine les véhicules légers et utilitaires immatriculés avant le 1er janvier 1997 et  les poids lourds, bus et autocars immatriculés avant le 1er octobre 2001 n’étaient plus autorisés à circuler. Tolérance zéro pour cette population. Les Rouges/Verts s’attaquent au grand capital et à la finance…

CES VÉHICULES REPRÉSENTENT 8 % du PARC

Le laboratoire Zenon du Groupe d’Action Métropolitain ( GAM) a publié un tableau démontrant que tout le cirque sur les restrictions de circulation n’a qu’un effet très marginal sur la pollution. En hiver l’automobile représente 10 % de la pollution et le chauffage en particulier au bois de 50 à 70 %.

Ajoutant «  Rappelons que le « l’épisode » de pollution aux particules fines PM 10 que nous vivons est bien dû au chauffage au bois mais également au mazout et nettement moins au gaz, et aux conditions météo. La circulation, elle reste constante… »

Selon le GAM le gain en matière de pollution des restrictions de circulation est quai nul

Selon le GAM le gain en matière de pollution des restrictions de circulation est quai nul

LE CHAUFFAGE PREMIER RESPONSABLE de la POLLUTION

En effet la pollution en hiver est due essentiellement au chauffage.

Côté automobile ce ne sont pas les malheureux visés par la gauche et les Verts/Ades qui sont responsables. Les deux premières sources de la pollution automobile sont les deux bouchons de l’agglomération Grenobloise comme l’établit la carte de Air Rhône-Alpes, l’organisme de contrôle: la rocade Sud et A 480.

LES DEUX BOUCHONS GRENOBLOIS, PREMIÉRE SOURCE

Ces deux bouchons sont dus aux élus PS/PC et Verts/Ades qui gèrent l’agglomération depuis 21 ans  et ont refusé jusque là l’élargissement des voiries afin de ne pas favoriser l’automobile.

Ce sont eux les premiers responsables de la pollution qu’ils prétendent combattre en punissant les automobilistes.

Ils ont refusé jusque là de fluidifier l’échangeur du Rondeau et d’élargir A 480 ( le non élargissement était même l’un des très nombreux « engagements » de Piolle) car les transports en communs devaient se substituer à l’automobile.

le carte de Air Rhône-Alpes qui accable les élus PS/PC et Verts/Ades qui ont refusé les élargissements de voirie depuis 20 ans. Les deux premières sources de pollution auto de l'agglo sont les deux bouchons de la rocade su et de A 480

le carte de Air Rhône-Alpes qui accable les élus PS/PC et Verts/Ades qui ont refusé les élargissements de voirie depuis 20 ans. Les deux premières sources de pollution auto de l’agglo sont les deux bouchons de la rocade su et de A 480

Y.MONGABURU:  » LES FOYERS MODESTES, les PLUS EXPOSÉS »

 » il faut bien se rappeler que les foyers les plus modestes sont ceux qui sont les plus exposés à la pollution, puisque habi­tant des logements souvent si­ tués près des axes routiers «  commente l’inénarrable Yann Mongaburu (Verts/Ades) dans le DL (13/12/16).Les riverains de la rocade sud et de A 480 qui subissent la pollution des bouchons créés par leur politique apprécieront.

Selon la dernière enquête ménages réalisée par le SMTC en 10 ans dans la grande agglomération la part des déplacements automobile est passé de 60 à 59 %.

LES ÉLUS GRENOBLOIS POLLUENT les ESPRITS

Mais comme on se déplace plus, on imagine l’impact. Peu importe que tout soit faux, qu’ils aient tout faux sur tout. Depuis quelques jours les élus grenoblois polluent les esprits avec le pic.

Eric Piolle en viendrait même à justifier la fermeture d’Agutte Sembat. 15 000 véhicules supplémentaires renvoyés dans des bouchons existants est évidemment un excellent moyen de faire baisser la pollution dans l’agglo.

Par moment ils sont tellement à côté de la plaque qu’on se demande si ce n’est pas volontaire?

Photo le DL: il faut montrer patte verte pour entrer dans Grenoble. Ce n’est pas fait pour améliorer l’attractivité de la ville