VERTS/ADES : à Grenoble les révoltés sont indemnisés et au pouvoir…

Publié par Les Républicains 38 le

À chaque étape c’est le même stratagème : plus on est proche du pouvoir, plus on doit symboliser la révolte !

Les Verts de l’ADES  siégent au Conseil Municipal de Grenoble dans l’opposition ( bien molle) depuis 2007. Ils n’ont détecté aucune faille de nature à faire tomber Destot contrairement à … Sarkozy . Auparavant ils étaient au pouvoir local comme Adjoints au Maire et Vice Président de la Métro ( Pierre Kermen et Raymond Avrillier) .

Ils veulent d’ailleurs y revenir .

ÉLU AVEC LE PS MAIS  » TRAVAILLE AVEC LE PARTI DE GAUCHE  »

En septembre 2011 encore – ce n’est pas loin – Raymond Avrillier était proposé par les Verts – avec lesquels il est connecté en restant autonome ! – pour figurer en N°3 de la liste Sénatoriale PS/VERTS/PC  conduite par André Vallini un Sénateur PS, Président du Conseil Général très recommandable (AFFAIRES VALLINI : LE CONSEIL D’ÉTAT SAISI D’UNE PROCÉDURE)  Pourtant le même R.Avrillier expliquait doctement à Politis au moment de la présidentielle ( avril 2012) : » On travaille par exemple localement avec le Parti de gauche »( Politis.fr envoyé spécial… Erwan Manac’h)  .

Bon on  » travaille » avec l’un mais on est élu avec l’autre . Et puis ça dépend. Au gouvernement c’est PS/Verts, à la Région c’est PS/PC/Verts comme au Conseil Général . À la ville c’est Verts/Ades/alternatifs seuls . Pas par volonté.Parce que Destot n’a pas voulu d’eux.(2/b ARGENT: ÉLUS VERTS/ADES LES MAINS DANS LE POT DE CONFITURE)

À Grenoble  l’ADES s’est pourtant fait  remarquer par des voeux dans un  » texte incendiaire contre la politique menée par la majorité municipale »…( DL 6/1).

Et l’ADES d’énumérer ce qui va mal comme  » le béton  » ( Pierre Kermen Adjoint à l’Urbanisme et Raymond Avrillier Adjoint au logement 95/2007) comme si tout avait commencé en 2007… » le cri foireux d’Alpexpo » ( Pierre Kermen administrateur jusqu’en 2007) (2/ ALPEXPO : POURQUOI LES VERTS/ADES FERMENT LES YEUX SUR LE SCANDALE ) et  » songer uniquement à sa réélection est une piètre occupation  » . Comme si les élus Verts à la région , au Conseil Général n’y songeaient pas !

UNE AFFAIRE DE FAMILLE

Le  » DL  » jugeant que  » l’ADES s’est trouvée fort bien inspirée pour formuler ses voeux sous forme de jeux de mots et jeu de piste « . Les « révoltés  » ont le soutien du grand quotidien régional… Ils ne sont donc pas seuls, ni réprouvés par tous. D’ailleurs Raymond Avrillier lui même figurait dans la liste des personnalités de 2012 du quotidien à cause de sa lutte …contre la corruption et pour l’éthique.(L’ADES/VERTS ET R.AVRILLIER S’AUTO CONGRATULENT ENCORE !

Pour le DL l’incomparable Vincent Comparat est à la manoeuvre pour cette poésie  » fort bien inspirée « . Cet ancien Chercheur au CNRS ( toujours l’argent public) est l’époux à la ville de Maryvonne Boileau, Conseillère municipale d’opposition au PS à Grenoble  et Conseillère Régionale  Verts ( 3000 Euros/mois) dans la majorité PS/Verts/PC de la Région Rhône Alpes ou la Meylanaise Marie Odile  Novelli ( Verts) est Vice Présidente ! (3800 Euros/mois) : la révolte est au coeur du système… Mais un système organisé avec avantages inclus. Olivier Bertrand qui fait le grand écart entre les avantages du soutien à Vallini et les inconvénients de l’opposition à Destot est un bon exemple aussi.

ILS RÉSISTENT AVEC INDEMNITÉS

L’inénarable Éva Joly ( qui a disparu des radars) s’agissant de Grenoble et des écolos  avait été dans le ton au moment de  la présidentielle « Nous sommes ici sur un terrain de résistance ». Le grand mot est lâché. Ils résistent . Avec indemnités.

Sur fonds publics. En le dilapidant la ou ils gèrent.( VILLENEUVE: ALAIN MANAC’H ( VERTS/Alternatifs) signe la faillite de la maison des habitants) .Et bien entendu en étant tous professionnellement rémunérés par l’impôt.

LES RÉSULTATS DE R.AVRILLIER AU CERAT N’ONT PAS FAIT L’OBJET DE PUBLICATIONS

Ainsi Raymond Avrillier n’est pas connu pour le résultat de ses brillantes recherches  au « Centre de recherche sur la politique, l’administration, la ville le Territoire » (!) – CERAT  – qui a pourtant été son gagne pain de base  pendant 40 ans avant de percevoir les indemnités complémentaires d’un élu local qui a manqué le Sénat. En tout cas – à notre connaissance – le résultat de ses recherches n’a pas fait l’objet de publications…

POURSUIVRE CHIRAC MAIS PAS LE VICE PRÉSIDENT PS DU CONSEIL GÉNÉRAL DE L’ISÈRE

Ces révoltés ont conduit la bataille pour que Chirac soit jugé et Vincent Comparat s’est associé à la campagne  demandant aux conseillers de Paris de voter contre le retrait de partie civile de la Ville. En effet Chirac avait remboursé mais  » l’argument de la bonne gestion et de la réparation civile pèse malheureusement trop peu face au risque de « justice à deux vitesses ». » disait il .

GARDER LES INDEMNITÉS PLUTÔT QUE REMBOURSER LE CONTRIBUABLE

Ses amis Olivier Bertrand (qui l’accompagnait dans son recours contre la rocade)  et Catherine Brette Conseillers Généraux Verts sont financés directement par … ces élus PS honnis, en l’occurrence   André Vallini Sénateur et Erwann Binet Député .(RÉVÉLATION : O.BERTRAND et C.BRETTE ( Verts) FINANCÉS PAR LE PS) Vincent Comparat dispose au Conseil Général mieux que Chirac : un élu qui n’a pas remboursé le contribuable des 3 millions d’Euros qui ont disparu des Caisses de l’État. il est Vice Président PS du Conseil Général à la majorité duquel les VERTS/ADES  participent . (R.AVRILLIER(Verts) laisse 3 Millions d’Euros au Vice Président (PS) du Conseil Général!)

On n’en est même pas au stade de l’argument   » de la bonne gestion et de la réparation civile « ! .Il suffirait que la majorité PS/PC/Verts du Conseil Général affecte ses indemnités et les surplus perçus par les VERTS/ADES Olivier Bertrand et Catherine Brette à ce remboursement et le contribuable volé y retrouverait son compte.

L’AFIPODU ET SON DIRECTEUR ONT DU TRAVAIL

l’AFIPOPU ( observatoire des finances et des politiques publiques ) qu’avait pompeusement fondé Vincent Comparat (toujours les appellations pour cacher la marchandise et  tromper le gogo)  dont il s’était décrété « directeur « et qui n’observait que les dossiers de la nébuleuse Verts/ADES ( La Rocade, la Compagnie de Chauffage) a été mis en veilleuse depuis un an.

Il pourrait reprendre du service et observer le comportement des élus VERTS ?  Politique et personnel. Et même se faire seconder par  ANTICOR afin d’ être certain d’être très rigoureux sur l’éthique…(ANTICOR : L’OFFICINE DE R.AVRILLIER reçoit un cadeau de J.Cahuzac (PS)).

ILS VEULENT REVENIR AUX AFFAIRES !

Bien entendu personne ne le fera . l’ADES annonce la couleur dans ses voeux : « dans la perspective des élections municipales de 2014, l’ADES militera durant l’année 2013 pour que se prépare activement une alternative à la majorité municipale « gôche-droite » actuelle, en refusant les solutions de droite et d’extrême droite » .

Tout est dit . Ils veulent y revenir !(PS et VERTS/ADES: Comment ils préparent l’alliance des municipales à Grenoble) C’est simple ils veulent que  »  la démocratie dans les décisions publiques remplace enfin les décisions unilatérales du clan en place à la mairie ».

C’est vite vu. Le PS/PC de la Mairie est « un clan » parce qu’ils n’y sont pas et voulaient y être. Mais le PS au Conseil Général, à la région et au gouvernement c’est la démocratie parce qu’ils y sont. À Grenoble avec un Philippe de Longevialle en moins (Ph.de LONGEVIALLE Adjoint à Grenoble: de Charles Pasqua à François Hollande! ) et un Bernard Betto et si Morad Bachir Cherif et Stéphanne Gemmani continuent à bien donner des gages ça ira..(C.LEPAGE ( majorité Hollande) À GRENOBLE AVEC DES SUPPLÉTIFS DU PS ) Barrage à la droite et à l’extrême droite, à la corruption, retour de l’éthique . Le tour est joué.

C’est une extrême gauche vraiment plaisante à suivre. Un régal de rigueur et d’honnêteté intellectuelle et personnelle,  de désintéressement. Dans la perspective des municipales ses contorsions locales et nationales mériteront  d’être décrites. Pas besoin d’être grand sorcier pour les anticiper. Elle sont très prévisibles.

Notre photo : Raymond Avrillier et Vincent Comparat, des affaires de famille … indemnisées.

 


 


Catégories : Actualité