VENDREDI à GRENOBLE: NOUVELLE MANIFESTATION de PROTESTATION

Publié par user1 le

Le collectif « Grenoble à Coeur » manifestera vendredi 3 février à 9h30 devant la Métro  avant le vote que Christophe Ferrari (PS) et Eric Piolle (Verts/PG) veulent imposer aux élus de l’agglomération pour fermer définitivement Grenoble, menacer 5000 emplois , aggraver la pollution par 15 000 véhicules reportés sur les boulevards et la Rocade et changer la population du centre ville ou familles, artisans, professions libérales ne pourront plus vivre et accéder.

http://www.republicains38.fr/fermeture-de-grenoble-la-municipalite-refuse-letude-dimpact/

Les ÉLUS PS/PC et VERTS/Ades/PG REFUSENT UNE ÉTUDE D’IMPACT

Les élus de gauche et Verts/Ades refusent la transparence d’une étude d’impact qui aurait permis à chacun de se prononcer sur des bases communes. Refusent toute concertation réelle comme sur toutes leurs actions trichant sans vergogne. Comme  les usagers des bibliothèques  demandent un moratoire sur leur fermeture en attendant le résultat de la pétition,  » Grenoble à Coeur » demande un moratoire pour étudier la solution alternative qu’il propose. C’est Niet de la part des élus au pouvoir dans l’agglomération.

les grenoblois sont déjà descendu massivement dans la rue le 5 décembre pour protester contre E.Piolle

les grenoblois sont déjà descendu massivement dans la rue le 5 décembre pour protester contre E.Piolle

UN COLLECTIF ISSU de la SOCIÉTÉ CIVILE

Le collectif  » Grenoble à Coeur  » est issu de la société civile, composé d’Unions Commerciales et d’Unions de Quartiers et n’est évidemment pas engagé politiquement.

Les Républicains appellent naturellement les grenoblois qui désirent marquer leur mécontentement à s’associer au collectif et à être présents vendredi matin .

" Grenoble à coeur" rappelle sa demande sur une affiche donnée aux commerçants

le collectif  » Grenoble à coeur  » demande un moratoire

SOUTENIR  » GRENOBLE à COEUR »

Ils doivent être nombreux les plus nombreux possible afin de faire reculer la municipalité.

Les habitants de l’Esplanade, les usagers des bibliothèques, les communaux ou l’UNPI38 , tous ceux qui s’expriment en plusieurs occasions doivent saisir celle-ci pour dénoncer avec plus de force des orientations qui tournent le dos au progrès avec des mots qui disent le contraire.

Il faut rappeler que le collectif  » Grenoble à Coeur » a pris la peine de proposer une solution alternative à la fermeture de Grenoble .Il faut être présent vendredi à 9h30 devant la Métro, 3 rue Malakoff ( prés du bd Jean Pain) à Grenoble 

IMAG0065