V.BARBIER ( UMP): ET SI LE RESPECT COMMENçAIT PAR GRENOBLE ?

Publié par Les Républicains 38 le

Vincent Barbier, conseiller municipal (UMP) de Grenoble et candidat sur le canton 1 de Grenoble dénonce  » le manque de respect pour les agents territoriaux, pour les Grenoblois et la pollution visuelle  » des candidats Verts/PG de la municipalité Piolle aux élections départementales. A Grenoble on constate en effet une multiplication de l’affichage sauvage par l’extrême gauche qui préfigure l’occupation des 300 panneaux d’affichage sauvage que la municipalité va installer pour remplacer les colonnes Morris.

LE SLOGAN  » RESPECT » NE S’APPLIQUE PAS

Pour Vincent Barbier auquel se joint le responsable des Jeunes Pop, Alexandre Roux, suppléant de François Tarantini  » le slogan « Respect » des candidats EELV FG et ADES ne s’applique visiblement pas aux agents territoriaux qui sont contraints de nettoyer les affiches collées en dehors des espaces d’expression libre »

LA POLLUTION VISUELLE EST AGGRAVEE

Ils poursuivent:  » Pendant ce temps la municipalité E.Piolle (Vert, FG, ADES) supprime les publicités… On peut pourtant se demander ce qui pollue le plus « visuellement » entre des affiches publicitaires dans des emplacements définis et des affiches politiques agressives sur du mobilier urbain… »

le "respect" de Grenoble...

le « respect » de Grenoble…

LA MUNICIPALITE PIOLLE NE RESPECTE NI ses ENGAGEMENTS…

La municipalité Piolle et son camouflage avec le faux « Rassemblement Citoyen  » ne respecte décidément rien ni personne. Ni ses engagements comme elle vient de le montrer en trahissant sa promesse de gratuité des transports pour les 18/25 ans avec laquelle elle avait dragué les voix des jeunes.

… NI LES PERSONNES

Ni les personnes par l’éviction brutale de la directrice Générale de la SEM Innovia pour y placer un copain, un cacique des Verts/Ades, Pierre Kermen, 59 ans , candidat tête de liste en 2001, retraité de l’université. Les Grenoblois devraient saisir l’occasion des 22 et 29 mars pour donner une leçon aux candidats de la municipalité Piolle. Et dans toute l’Isère se méfier des faussaires qui  planquent les Verts et le Parti de Gauche  sous la bannière d’un « rassemblement citoyen ».

Partout dans l'Isère les candidats camouflés du Parti de Gauche et des Verts brandissent un slogan qu'ils ne pratiquent pas

Partout dans l’Isère les candidats camouflés du Parti de Gauche et des Verts brandissent un slogan qu’ils ne pratiquent pas

Catégories : Echos