UNE CAVE ATELIER de DROGUE,un SOUTERRAIN à MISTRAL propriété de l’OPHLM!

Publié par Les Républicains 38 le

Depuis combien de temps ? C’est la vraie question. Depuis combien de temps l’OPHLM de la ville de Grenoble peut il ignorer que dans sa propriété des locataires aménagent une cave atelier de drogue . Une cave atelier squattée depuis combien de temps ? Une cave atelier bien aménagée, repeinte, avec des canapés.

On peut procéder ainsi dans une cité à Grenoble , une cité dont le Maire vante la rénovation, les acteurs, et le reste sans que la ville et son organisme ne s’aperçoivent de  rien ? Bel exemple de gestion.

ON PEUT CONSTRUIRE UN SOUTERRAIN SANS QUE LE PROPRIÉTAIRE NE LE SACHE ?

On peut aménager une trappe dans le sol d’une cave permettant de rejoindre un souterrain qui conduisait au numéro 41 de la Rue Albert Thomas. Ainsi cité Mistral on peut passer du 39 au 41 rue Albert Thomas par des souterrains aménagés sans que le propriétaire  ne constate les travaux et leur résultat  ?

C’est ce qui ressort de la descente de police effectuée dans le quartier Mistral. Il s’agissait de démanteler un point de vente de drogue.Le manège des vendeurs et des clients avait été repéré.

UN BOÎTIER DE SURVEILLANCE SUR LA VOIE PUBLIQUE !

C’est à ce moment que la police  a mis à jour l’organisation bien structurée . Elle a aussi découvert un système de visiophonie permettant la surveillance des acheteurs à distance et de la présence de la police. Le boîtier était fixé sur un pilier a proximité des lieux de vente.

MAIS UNE COMMISSION D’ÉTHIQUE POUR LES CAMÉRAS DE LA VILLE!

On s’étonne de l’absence totale de présence de la ville et de l’OPHLM qui permettrait tout de même de répérer ce qui se passe dans ses locaux et sur la voie publique ! La ville refuse les caméras et met en place une fausse commission d’éthique pour y réfléchir afin de protéger la vie privée mais les dealers peuvent placer leurs caméras sur la voie publique !(Quand M.Destot et J.Safar mettent des ex magistrats et des avocats en difficulté)  Encore une pantalonnade pour J.Safar (PS) le fameux Adjoint au  » sentiment d’insécurité ».(UN JOUR ORDINAIRE de « SENTIMENT D’INSÉCURITÉ « à Grenoble)

L’OPHLM EST ENTIÈREMENT PS/PC/VERTS/ADES

Rappelons que l’OPHLM est présidé par Monique Vuaillat Adjointe (PS) et vice présidé par Olivier Noblecourt également Adjoint (PS) Président du CCAS, suppléant de Destot en attente de la promotion de celui-ci… Il y a également dans le conseil d’administration  Maryvonne Boileau  Conseillère Régionale (Verts)  » l’opposante  » qui en est l’ancienne Présidente (jusqu’en 2008) et des « personnalités qualifiées  » choisies comme proches de la municipalité tels Jean-Yves Balestas,( LE BÂTONNIER BALESTAS OUBLIE L’AIDE JURIDICTIONNELLE) Pierre Mignotte…

TOTALEMENT RESPONSABLES

Ils sont évidemment totalement responsables de ces dérives qui tiennent à des négligences coupables .On ne comprend pas comment un propriétaire bailleur peut être aussi ignorant de ce qui se passe dans les locaux communs à la copropriété .

L’une des sources de l’insécurité à Grenoble est le résultat d’une gestion municipale déficiente , une totale absence de prise en compte de ces questions de surveillance et d’attention dans la politique de la ville.  Les lourdes structures mises en place et la partie associative instrumentalisée ne sont jamais mobilisées dans la lutte contre l’organisation de  la délinquance et l’économie souterraine.

On ne le répétera jamais assez  : il y a coïncidence absolue entre la situation de ces quartiers et le vote PS/Verts/Ades.( JC PEYRIN ( UMP ) : « J’ACCUSE LA COALITION PS/VERTS DE GRENOBLE … »)

Le fait que l’OPHLM de la ville co-géré par le PS et les Verts/Ades n’ait pas vu (?) ce qui se passait dans les caves et souterrains de Mistral en est une preuve supplémentaire.

 

 

Catégories : Actualité