UN JOUR ORDINAIRE de « SENTIMENT D’INSÉCURITÉ « à Grenoble

Publié par Les Républicains 38 le

Jour de « sentiment d’insécurité «  ordinaire à Grenoble .La délinquance est en baisse selon Michel Destot .(Pour DESTOT et SAFAR: « la délinquance est en baisse à Grenoble ») Il faut lutter contre ce « sentiment » dit Jérôme Safar et il veut consacrer toute son énergie d’Adjoint chargé de ces problèmes à expliquer aux Grenoblois que ce n’est pas bien de penser que leur ville n’est pas sure.(J.SAFAR (PS) « Adjoint au Maire chargé du sentiment d’insécurité » ( JC Peyrin)

Pourtant jeudi un buraliste de la rue Diderot à Grenoble– pour la 4 eme fois- a été attaqué à l’arme de poing et a été contraint de donner sa caisse.  Une employée de la société Mokamatic à Veurey qui quittait tranquillement son travail à 18h a été agressée sur le parking . Contrainte de revenir dans l’entreprise ou se trouvait encore un employé les 3 malfaiteurs se sont attaqués au coffre-fort , puis ont enfermé les employés et pris la fuite en volant un véhicule de la société..(Pour J.SAFAR (PS)  » certains Grenoblois ont un ressenti de la violence… »)

UNE VIEILLE DAME DÉVALISÉE RUE CLOS-BEY AU CENTRE DE GRENOBLE

À Varces pendant ce temps la station Agirp était braquée par un autre malfaiteur. Mais l’employé a aussi l’habitude : la station avait été victime d’un casse spectaculaire en septembre.

Un peu plus tôt trois cambrioleurs avaient dévalisé un appartement rue Ronsard à St Martin d’Hères et une vieille dame rue Clos -Bey au centre de Grenoble s’était fait dérober ses objets de valeur par un faux plombier et un faux policier. Mais c’était dans la matinée.

MM DESTOT ET SAFAR SONT DANS UN PIÈGE

Dans ce calme et cette sérénité de l’agglo on comprend parfaitement que M.Destot (SÉCURITÉ À GRENOBLE :M. DESTOT EST SATISFAIT !  ) ait préféré être en montagne en juillet et M.Safar en vacances plutôt que de demander à M.Valls  que Grenoble bénéficie d’une des 15 zones de Sécurité Prioritaire mise alors en place avec des effectifs supplémentaires.

Et on se demande même pourquoi ils ont voulu faire une opération de com ‘ telle que J.Safar les affectionne en mettant Grenoble dans la session de rattrapage des communes PS  car ils sont maintenant dans un piège :

Car il faudrait  reconnaître maintenant  que leurs annonces sur la baisse de la délinquance et le fait que les Grenoblois ne ressentent qu’un vilain « sentiment d’insécurité » sont fausses . Afin  que la session de rattrapage devienne réalité avec des effectifs supplémentaires.

DÉFILÉ MINISTÉRIEL = ZÉRO RÉSULTAT

Mais à ce jour malgré le défilé Ministériel, malgré la proximité forte avec Manuel Valls dont Jérôme Safar se vante le Ministre de l’Intérieur n’a rien donné à Grenoble .(Grenoble : l’insécurité s’aggrave et M.Destot échoue sur les effectifs de policiers)

Nous sommes toujours dans le syndrome des élus PS Grenoblois : ils sont forts, puissants, connus, reconnus internationalement, compétents . Mais cela ne se sait qu’ici.

Ou bien ils ont  renoncé au renforcement des effectifs parce que Grenoble  » n’est pas une ville insécure  » comme Michel Destot l’a déclaré, démontrant ainsi sa très bonne connaissance de la réalité de la ville.

Catégories : Actualité