TRANSPORTS en COMMUNS: VERS une PARALYSIE de l’AGGLO?

Publié par user1 le

La gestion chaotique et médiatique des transports en communs de l’agglomération grenobloise fait des dégâts sur tous les plans. Les usagers sont mécontents de la fermeture totale du SMTC à tout dialogue.

De St Egrève ( ligne 22) à Domène , en passant par Fontaine ( bus 26), de la suppression de la gratuité aux plus de 75 ans à l’instauration du ticket à 2 € pour ceux qui paient avec leur carte bancaire, de l’inégalité de traitement des collégiens suivant qu’ils dépendant du département ( Républicains) bénéficiant de la gratuité pendant que ceux qui dépendent du SMTC ( PS/PC/Verts/PG) doivent régler la somme de 185€, la coalition de gauche et d’extrême gauche avec les Verts démontre sa totale incohérence.

BAISSE des FINANCEMENTS ET… PLAN MIRIFIQUES

D’autant qu’elle a avalé la baisse historique des financements par le Conseil Départemental imposée par André Vallini (PS). Elle communique donc beaucoup sur le vide sachant qu’elle ne peut plus investir. D’où les plans mirifiques qui sortent du chapeau pour le transport par câble qui verrait le jour … dans les prochains mandats.

Les usagers voudraient que MM Ferrari (PS), Mongaburu (Verts/Ades) et les autres se trouvent en photo dans le DL avec la réponse aux problèmes concrets des usagers aujourd’hui  plutôt qu’avec des annonces mirobolantes sur après demain qui ne trompent plus personne.

JP TROVERO ( PCF) : C’EST LA FAUTE à Y.MONGABURU ( Verts/ades) !

La situation est tellement dégradée que le communiste JP Trovero, Maire de Fontaine, Président de la Semitag répond aux usagers de sa commune que c’est … Yann Mongaburu Président (Verts/Ades) du SMTC qui est responsable de tous les dysfonctionnements dus à l’absence d’écoute.

LA PRIVATISATION de METROVELO FAIT des VAGUES

La dernière mesure a été la privatisation de Métrovélo attribué à une société privée alors que le service était géré depuis toujours par la société publique. Comme avec l’éclairage public et GEG, la coalition de gauche et d’extrême gauche se trouve sur toutes les tribunes pour fustiger le libéralisme, promouvoir le local et le public , expliquer ce que doit être le Traité Transatlantique mais elle attribue les grands contrats au privé.

LES ELUS PCF RISQUENT LE CLAQUAGE

Bien entendu les salariés concernés ne comprennent guère la différence entre ces déclarations péremptoires et enflammées et les décisions. Les élus communistes font un grand écart qui va conduire à un claquage. MM Trovero, Queiros, Françoise Gerbier et quelques autres votent au SMTC l’organisation des transports qui fait les mécontents qu’ils soutiennent, s’opposent de façon formelle à la Métro à la privatisation de Métrovélo ( sauf JP Trovero) qu’ils mettent en oeuvre. Il faut les suivre ces alliés finalement si dociles du PS lorsque celui-ci est majoritaire.

NOTIFICATION de PREAVIS de GREVE ….

Mardi se tenait un comité d’entreprise (CE) extraordinaire ayant pour ob­jet l’avenir des 18 salariés tra­vaillant pour Métrovélo. L’intersyndica­ le de la Sémitag (FO, Saps, CGT, CFDT et CFE/CGC)  a décidé de  « dé­poser une notification avant préavis de grève « .

LES SYNDICATS VEULENT VOIR TOUS LES DECIDEURS

Comme tous les élus  appartiennent aux mêmes partis et à la même coalition qui dirige toute l’agglomération ( Metro, SMTC, Semitag…) les syndicats demandent « la tenue d’une rencon­tre avec tous les décideurs » ensemble.  Ils auront ainsi du mal à se renvoyer la balle et à fuir leur responsabilité.

Ajoutant:  » à compter de ce jour, la loi prévoit une période de 8 jours de négociation obligatoire. Si pendant cette période aucun de ces acteurs ne se manifeste, la grève sera alors notre dernier recours. ». (DL 2/10/15).

LES PATRONS de la GAUCHE et l’EXTRÊME GAUCHE GERANT la GREVE

Cela signifierait une paralysie des transports collectifs de l’agglomération vers le 10 octobre prochain. On se demande ce que les défenseurs des travailleurs, les soutiens à toutes les luttes vont inventer, eux qui sont les… patrons.  Car JP Trovero et les autres élus ont voulu ces postes et les avantages y afférant… Il convient maintenant d’en assumer les conséquences et il semble que ce soit une autre affaire.

LES VICTIMES ? les USAGERS et l’ECONOMIE de l’AGGLO

Les victimes éventuelles sont connues. Les usagers des transports collectifs, les entreprises, les commerces et toute l’activité économique d’une agglomération. L’absence totale de leadership à la Métro avec l’organisation voulue par le groupe Piolle (Verts/PG) démontre chaque jour ses inconvénients majeurs.

UNE VISION GROUPUSCULAIRE de l’ORGANISATION

Installer un président-marionnette (C.Ferrari PS) afin de tirer les ficelles, mettre en place aux postes clefs des hommes et des femmes appliquant  l’idéologie sans quelle soit  assumée (C.Kirkyacharian aux manettes de l’administration générale, Y. Mongaburu au SMTC, C.Garnier au logement, Klauss Habfsat aux équipements plaie de Grenoble..), rendre illisible la prise de décision, correspond à une vision groupusculaire des structures , pas aux besoins d’ une grande agglomération française.

A QUAND LA FIN de ces DERIVES?

Avec la possible grève des transports publics sous une gestion de gauche et d’extrême gauche avec les Verts on atteint la limite de ces méthodes d’un autre âge. Les divergences publiques sont maintenant trop nombreuses pour en rester là.  On se demande quand des élus de cette coalition vont ils se ressaisir pour mettre fin à cette dérive?

Photo : l’un des très nombreuses manifestations d’usagers en colère contre l’absence de toute concertation avec les mesures prises par Y.Mongaburu Président (Verts/Ades) du SMTC

 

Catégories : Actualité