TOUR PERRET, HALLE SAINTE CLAIRE, MAINTENANT ÉGLISE ST ANDRÉ…

Publié par Les Républicains 38 le

C’est au tour de l’Église Saint André d’être en danger . L’adjointe (PC) MF Monery promène son portefeuille vide au milieu du patrimoine Grenoblois qu’elle ne peut pas entretenir.

Mais ou va l’argent du contribuable ? Le premier devoir d’une municipalité est de ne pas laisser se détériorer son patrimoine . Cela coûte de plus en plus cher à entretenir.

On sait ce qu’il en est de la Tour Perret ou le renchérissement est considérable : l’immobilisme de la municipalité Destot conduit à des surcoûts de plusieurs millions d’€ . Ils seront au final à la charge du contribuable.

100 000 € POUR MIKA , RIEN POUR LE PATRIMOINE

La Halle Sainte Claire a vu l’un de ses morceaux tomber heureusement à une heure creuse sinon cela aurait pu être dramatique. Cela n’a pas conduit la municipalité à revoir ses priorités. (GRENOBLE : Après la Tour Perret, la Halle Sainte Claire s’effondre)

Jérôme Safar a trouvé 100 000 € pour que le chanteur Mika annule son concert qui faisait concurrence à Guetta en l’invitant en juillet à se produire dans le cadre des animations d’été.  (Guetta:DESTOT/SAFAR FACTURENT au CONTRIBUABLE la NON CONCURRENCE de MIKA!)

Mais pas d’argent pour l’indispensable. (Municipalité PS de Grenoble : frais de bouche et voyages c’est l’explosion +57%)

Ce sera aux successeurs de se débrouiller.

 » CE BÂTIMENT EST AUJOURD’HUI DANGEREUX… »

Maintenant c’est l’Église Saint André qui menace ruine explique le « DL ». « Les diagnostics techniques de 2010 avaient déjà relevé le besoin de restauration du
clocher de l’église Saint ­An­dré, qui donne sur la place du même nom. »La détérioration a été plus forte que prévu », constate l’Adjointe au maire en charge du patrimoine municipal (!).
Construite bien avant la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905, le bâtiment est entièrement propriété de la Ville.
Bien entendu le plus urgent est décidé. on prévoit trois tranches en 2015 et 16…
« Un chantier qui devra avant tout sécuriser ce bâtiment qui, se­lon Marie­France Monery , est aujourd’hui « dangereux « .

On ne lui fait pas dire. Ce n’est pas le seul.

 

 

Catégories : Actualité