Thierry KOVACS ( REP) sur F.BROTTES (PS) :  » Une nomination condamnable »

Publié par Les Républicains 38 le

la polémique enfle à propos de la nomination éventuelle de François Brottes Député PS de l’Isère à la tête de RTE ( Réseau de Transport de l’électricité). Même François Bayrou , Président du Modem, plutôt conciliant avec le pouvoir puisque François Hollande lui doit son élection , y voit une « manoeuvre » .

De son côté Thierry Kovacs Vice Président des Républicains38, chargé de la communication a vivement réagi au nom de l’opposition.

 » LA MANOEUVRE a OCCUPE DES GOUVERNANTS PENDANT 6 MOIS »

Pour le Maire de Vienne « La nomination de F.Brottes Député socialiste de l’Isère à la tête de RTE est condamnable à plusieurs titres. Du fait de la manœuvre qui a occupé des gouvernants pendant 6 mois afin de combiner une mission parlementaire vide permettant de prolonger le mandat de Député afin d’éviter l’élection partielle et l’expression du suffrage universel. Un montage sophistiqué qui en dit long sur la confiance du pouvoir dans son bilan » .

UNE QUESTION EVIDENTE de CONFLIT d’INTERET

Thierry Kovacs ajoute:  » Condamnable car la question du conflit d’intérêt se pose pour le président d’une commission parlementaire qui avait autorité sur la société dont il deviendrait président. Il s’agit là d’un manquement évident à toute déontologie ».

On se souvient du bruit et de la fureur du PS et des Verts lorsque François Perol, Secrétaire Général Adjoint de l’Elysée avait été appelé à la tête des Banques Populaires! Alors qu’il n’exerçait aucune tutelle sur elles.

F.Brottes ( PS) avec JB Lévy PDG d'EDF: celui qu'il contrôle le nomme... Une belle leçon de conflit d'intérêt

F.Brottes ( PS) avec JB Lévy PDG d’EDF: celui qu’il contrôle le nomme… Une belle leçon de conflit d’intérêt

UNE REMUNERATION de 22 000 €/MOIS!

Afin de bien enfoncer le clou celui qui est aussi Conseiller Régional Rhône-Alpes précise :  » Condamnable par le caractère indécent de la rémunération du président de RTE, soit 22 000 € par mois auquel peut s’ajouter une part variable plafonnée à 132 000 euros/an (actuellement perçue pas le titulaire du poste) selon le JDD éco. « 

IL PRODUIT 600 000 CHÔMEURS et se MET CONFORTABLEMENT à l’ABRI

Le Vice président des Républicains38 condamne aussi la politique nationale dont François Brottes est un symbole:  » Que le Président de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée Nationale qui a accompagné une politique nationale laquelle a produit 600 000 chômeurs supplémentaires,une dette prévue de 97 % du PIB en 2015 et un record d’Europe des prélèvements obligatoires, se mette confortablement aux abris pour échapper à la sanction populaire est profondément choquant. « 

UN  » SAUVE QUI PEUT » PAS TRES HONORABLE

Thierry Kovacs estime que  » Par ce sauve qui peut pas très honorable les hiérarques socialistes Isérois démontrent à la fois leur cynisme à l’égard de la population et donnent en même temps le signal de la fuite devant les électeurs » .

Un excellent résumé de la situation des élus PS de l’Isère. Pas certain que la commission habilitée donne son feu vert à cette nomination. En cas de refus ce serait une nouvelle Bérésina pour les socialistes Isérois. La montée au créneau de Thierry Kovacs démontre que les Républicains38 vont mener le combat régional et présidentiel qui suivra dans un esprit combatif. Au moment ou les hiérarques socialistes sonnent la retraite!

photo: Thierry Kovacs, Maire de Vienne, Président de l’agglomération, Conseiller Régional et Vice Président des Républicains38

Catégories : Actualité