SUR L’INSÉCURITÉ, APRÈS 18 ANS,SAFAR (PS) demande du temps !

Publié par Les Républicains 38 le

Si on veut résumer la « pensée  » de Jérôme Safar (PS) Premier Adjoint au sentiment d’Insécurité  » il faut du temps « .
À Recap Info questionné sur l’insécurité il avait expliqué ( 20/10/12) : »Il faut peut-être que dans ce pays, on se redonne le temps aussi de dire que les politiques publiques, ça ne se met pas en route en 3 semaines et ça ne produit pas forcément des effets en 15 jours non plus ».

« L’ABANDON DE SES QUARTIERS DEMANDERA DU TEMPS »

À Bruno Ferrand , un citoyen Grenoblois qui l’avait questionné suite au caillassage des sapeurs pompiers venus secourir une sexagénaire blessée à Mistral il répond (12/07/13) : « Malheureusement l’abandon de ces quartiers et de ses habitants par un président de la république qui a prononcé un bien triste discours dans notre ville ( M. Sarkozy pour ne pas le nommer) demandera du temps pour que le droit reprenne ses prérogatives ».

 » LA DÉLINQUANCE EST EN BAISSE  »

Le 2/10/12 dans le « DL » Jérôme Safar demandait qu’en matière d’insécurité « on fasse la différence entre le ressenti et la réalité   (!)  Certains Grenoblois  ont un ressenti de cette violence « .

Le 26/10/12 dans le « DL » M.Destot et J.Safar expliquaient que  » la délinquance est en baisse à Grenoble depuis 2011  » Jérôme Safar notant  » ces derniers temps une évolution favorable dans deux secteurs sensibles, Villeneuve et Capuche « .(Pour DESTOT et SAFAR: « la délinquance est en baisse à Grenoble »)

LUTTER CONTRE LE SENTIMENT D’INSÉCURITÉ PLUS IMPORTANT QUE L’INSÉCURITÉ
Michel Destot ajoutant ce jour là : » la lutte contre le sentiment d’insécurité finit par être plus importante que la lutte contre l’insécurité elle même ».(.DÉLINQUANCE : DESTOT (PS) A CACHÉ LA VÉRITÉ AUX GRENOBLOIS)
Jérôme Safar surenchérissant sur son mentor : » il faut combattre le sentiment d’insécurité , c’est la condition pour qu’on puisse se concentrer sur nos priorités qui sont l’emploi et l’éducation ».(J.SAFAR (PS) « Adjoint au Maire chargé du sentiment d’insécurité » ( JC Peyrin).

On ne peut dire mieux en termes de priorités affichées…

PENDANT 5 ANS IL A RÉCLAMÉ UNE ACTION FORTE DANS CES QUARTIERS…

Aujourd’hui à M.Bruno Ferrand le Premier Adjoint écrit que  » pendant 5 ans il a réclamé une action forte des services de police,et que jamais celle-ci n’a pu être mise en œuvre faute de moyens et de volonté politique au plus haut niveau.
Le résultat est dramatique, un quartier est sous la coupe réglée de ces malfrats ».(12/07/13)

QUI PEUT CROIRE J.SAFAR , ET QUE CROIRE ?

S’il se trouve quelqu’un pour croire J.Safar qu’il lève la main.  Et que croire ? ça baisse ou c’est dramatique ? Mais le plus grave est évidemment que ces questions sont sérieuses. Savoir qu’elles sont entre de telles mains, celles d’un homme capable de dire tout et son contraire, ne peut qu’inquiéter la population déjà traumatisée par la situation de Grenoble.

UN CHANGEMENT DE DISCOURS PRÉ ÉLECTORAL

Après avoir nié la réalité pendant 18 ans et en être principalement responsable par ses choix de peuplement des quartiers, la municipalité Destot change de discours et veut mettre quelques caméras, armer quelques policiers municipaux la nuit juste avant les élections.(INSÉCURITÉ: LA COLÉRE DES GRENOBLOIS CONTRAINT DESTOT/SAFAR(PS) À RENIER LEURS DISCOURS)

Elle annonce même de faux chiffres de renforts policiers.

Dernier argument ? Donnez moi du temps . Je n’ai disposé que de 18 ans et en réalité c’est depuis que Sarkozy est parti que nous pouvons faire quelque chose !

LA GANGRÈNE DU PEUPLEMENT DES QUARTIERS… C’EST SARKOZY

Nous on n’avait pas vu la différence  à Grenoble pendant le temps Jospin ( 97/2003).

Jérôme Safar qui croule sous les mandats et les indemnités va devoir trouver autre chose car ses changements successifs de discours ne plaident pas pour sa crédibilité .

Et la gangrène des quartiers   dans lesquels la municipalité attribue les logements aura du mal a être attribuée à… Sarkozy!

Il va falloir trouver de vraies idées et surtout choisir un discours. Pas certain que dans la panique municipale actuelle M.Destot et J.Safar y parviennent.

 

Catégories : Actualité