SUD de GRENOBLE: les PROPRIÉTAIRES SPOLIÉS par la GAUCHE et les VERTS

Publié par user1 le

Lors d’une assemblée du Village Olympique à Grenoble les habitants ont à nouveau fait part de leur désespoir face à la perte de valeur de leurs biens. Un habitant a demandé à E.Piolle que le programme de l’ANRU ( réhabilitation) soit étendu au Village Olympique et qu’une partie des moyens « soient consacrés à revaloriser le patrimoine des propriétaires qui s’effondre ». Car le coût de la rénovation financée par l’ANRU pour les logements sociaux est de  » de 30 à 40 000€ par appartement, les copropriétaires ne pourront évidemment pas le faire ».

UN HABITANT : « JE VOUS PROPOSE DE CRÉER de la RICHESSE… »

Un autre a indiqué: « j’habite au 5ème étage sans ascenseur au Village Olympique et aujourd’hui je peux  encore monter mais demain ? Je vous propose de créer de la richesse en construisant un étage supplémentaire  sur les bâtiments existants pour financer  par la vente ou la location la pose d’ascenseur et l’aménagement » . On imagine la tête Maryvonne Boileau actuelle Présidente (Verts/ades) de Grenoble-Habitat, ex Présidente de l’OPHLM sous Destot.

UN AUTRE :  » DES START UP POUR RAPATRIER DES CAPITAUX… »

Une proposition de bon sens évidemment écartée puisque  » la création de richesse « est un gros mot, surtout pour les familles modestes. Elle démontre une certaine connivence avec  le système capitaliste et n’est donc pas loin de ressembler à une forme de « collaboration ».  Un autre a même suggéré que les nombreux locaux vides soient loués à des Start Up pour créer de l’emploi ce qui permettrait de  « … rapatrier des capitaux… ». On n’est pas allé jusqu’à évoquer Singapour, mais presque. C’est dire le climat de Grenoble qui ne ressemble en rien aux dogmes énoncés par la municipalité Rouge/Verts.

E.PIOLLE LUTTE BIEN CONTRE LE SYSTÉME de L’INTÉRIEUR à SINGAPOUR

Car Eric Piolle est bien le seul à s’arroger le privilège et le droit de lutter contre « le système capitaliste de l’intérieur » en étant actionnaire à Singapour. Les habitants du Village Olympique ont le droit, eux, d’être les victimes d’une politique urbanistique de gauche qui les appauvrit depuis 20 ans. Il est d’ailleurs étendu à toute la ville.

V.FRISTOT ( Verts/Ades) : »TOUTES LES CONSTRUCTIONS DOIVENT VOIR LA MONTAGNE » (!)

Bien entendu les mots de la municipalité disent toujours le contraire de ce qu’ils font avec le culot du à une trop longue impunité. Ainsi Vincent Fristot Adjoint (Verts/Ades) à l’urbanisme, mais aussi Président de GEG, l’un des rouages les plus importants et les plus mystérieux  du système Avrillier affirmait il : «toutes les nouvelles cons­tructions, sans exception, devront tenir compte de la spécificité de Grenoble : la vue sur la montagne à cha­que coin de rue. Des trouées seront donc rendues obliga­toires pour préserver ce pa­trimoine. «  (!)( DL du 23/5/16) Au rez de chaussée des immeubles de l’esplanade ce sera évidemment le cas!  D’ailleurs Maryvonne Boileau la présidente (Verts/Ades) de Grenoble-Habitat va commencer très discrètement au mois d’août la démolition pour construire tellement l’opération des 650 logements est concertée et appréciée

 » POUR ESSAYER DE VENDRE IL NE FAUT PAS DIRE QUE LE BIEN EST AU V.O »

Les habitants des fameux quartiers de la « mixité sociale » harmonieuse conçus par les élus PS/Verts ont en effet tous indiqué qu’ils sont spoliés: de la  ZAC Vigny Musset au Village Olympique les appartements ne se vendent pas, les prix sont bradés «  les ventes mettent deux ans et demi  avant de se conclure «  a lancé  un habitant. Un autre « pour essayer de vendre il ne faut pas dire que le Bien est au Village Olympique  » .

E.PIOLLE VEUT ENCORE DENSIFIER le SUD à ALPEXPO…

Tandis qu’un autre a mis en cause les projets Marie Raynoard, Colibri et Bruyère, prévus pour 2018 qui poursuivent une politique qui échoue. Depuis cette assemblée, répondant aux préoccupations des habitants, Eric Piolle a trouvé  l’idée géniale de réduire le pole économique d’Alpexpo au niveau d’un parc d’exposition d’une ville comme Chambéry et d’ajouter encore 400 logements dans le sud de Grenoble !

SOUS DESTOT (PS): « POURQUOI APRES 30 ANS JE QUITTE LE VILLAGE OLYMPIQUE »

Cette situation n’est pas nouvelle. Déjà une militante de gauche sous Destot/Safar (PS) avait expliqué dans une lettre précise et émouvante en 2013, « pourquoi , après 30 ans je quitte le village olympique  ? »  Elle racontait les déboires et l’insécurité au quotidien. Précisons, ça va mieux en le disant, qu’elle n’était pas partie après 12 ans de gestion du quartier par la municipalité de droite, mais après 18 ans de Destot/Safar (PS)…..

ET SI LES HABITANTS TIRAIENT LA CONSÉQUENCE POLITIQUE de 21 ANS de DÉGRADATION ?

Ça n’avait d’ailleurs fait bouger personne. Simplement la municipalité Piolle poursuit cette dégradation  du quartier (elle ne reconstruira le Théâtre Premol qui a brûlé qu’en 2019 à la veille des municipales  et ferme la bibliothèque en attendant ). On peut simplement espérer que les habitants du Village et du Sud de la ville qui ont « bénéficié «  de 21 ans de ces orientations et ont massivement voté pour elles en tireront enfin les conséquences politiques ?

Photos: les populations commencent à prendre conscience des objectifs politiques de la bétonisation et de ses conséquences sociales. ici à Echirolles. (Photo le DL)