ST BRUNO: E.PIOLLE PRIS à PARTIE par les GRENOBLOIS

Publié par Les Républicains 38 le

La Bérézina pour Elisa Martin (PG) et l’extrême gauche grenobloise : l’opération récupération de la fusillade St Bruno a été un fiasco complet: de l’ordre de 90 personnes – parmi lesquels les mécontents- étaient présentes au rassemblement  » pacifique et citoyen  » organisé par la municipalité. dimanche 21 juin après midi. Un fiasco. Tout le monde découvre que la municipalité n’a jamais rassemblé de citoyens mais seulement conduit des opérations d’enfumage de campagne électorale.

LES GRENOBLOIS N’EN PEUVENT PLUS

Hier dimanche place St Bruno Eric Piolle (Verts/PG ) et Elisa Martin ont été pris à partie  » parfois vivement  » selon l’AFP par les Grenoblois qui n’en peuvent plus. « Ça fait 40 ans que j’habite à Saint-Bruno. Je peux vous dire que la police nationale et municipale n’y patrouillent plus ! », a lancé un homme à l’élu. (FR3)

 » VOUS NE FAITES RIEN  »

« « On a laissé faire. Regardez où on en est aujourd’hui… On les voit tous les jours faire leur trafic dans les rues, sous nos fenêtres et il ne se passe rien », dénonce un d’entre eux. DL 26/6)

 » TOUT LE MONDE SAIT OU SONT LES ARMES »

 » « Vous savez où elles sont les armes ! » Elisa Martin : « Non je ne sais pas ». « Si, vous le savez. Elles sont là dans une cave, vous attendez quoi ? Vous ne faites rien. On vous a élus ! » a répété avec virulence une autre participante.(DL 22/6)

Comme au Village Olympique, comme au Centre ville, comme à Bajatière ou à l’Abbaye, à Mistral ou au Lys Rouge, la municipalité Piolle ne veut pas voir. A St Bruno excédé Eric Piolle a répondu que ce n’était pas sa mission. Tout juste si c’est pas la faute à Sarkozy a t il expliqué…

DESTOT/SAFAR (PS) AVAIENT DEJA FERME les YEUX

Il y a 2 ans la municipalité Destot/Safar (PS) avait fermé les yeux sur l’appel émouvant d’une militante de gauche qui expliquait pourquoi après 30 ans, elle quittait le Village Olympique. Deux ans après les voyous ont pris la totalité du pouvoir.

E.PIOLLE (Verts/PG) POURSUIT SANS RIEN VOIR

A St Bruno la fusillade de novembre dernier n’avait donné lieu à aucune réflexion politique: contre les habitants E.Piolle poursuit même la densification du quartier. Son annonce que les caméras ne seraient plus visionnées a été reçue comme un permis de délinquance libre. Il a libéré les énergies... A ce rythme les élus Verts/PG devront bientôt se calfeutrer dans la mairie et n’en plus sortir. E.Piolle risque les tomates.

Catégories : Echos