SINGAPOUR: UN BON CHOIX pour Eric PIOLLE ( Verts/PG)

Publié par Les Républicains 38 le

Contrairement à ce qu’elles affirment souvent, les grandes banques françaises sont bien présentes dans les paradis fiscaux, à en croire une étude dévoilée … Ils seraient même au « coeur de leur activité ». Leur présence sur des territoires opaques « reste tout sauf anecdotique ou marginal », peut-on lire dans ce dossier réalisé par la plateforme « Paradis fiscaux et Judiciaires » et rendu public. Si le Luxembourg est bien en tête suivi de la Belgique, des Pays-Bas, de l’Irlande et la Suisse Singapour, Hong-Kong et Jersey suivent juste derrière. On se souvient qu’Eric Piolle (Verts/PG) avait jugé Singapour comme un pays « normal « pour justifier la présence de la société dont il est actionnaire. Il avait aussi justifié de commercer avec Jersey et les Iles Caiman puisque qu’il faut aller « là ou sont les clients ».

LES FILIALES dans les PARADIS ONT PROGRESSE SOUS HOLLANDE!

Cette présence s’effectue via leurs filiales : pour les cinq grands établissements bancaires tricolores, les auteurs de l’étude – s’appuyant sur les données du Tax Justice Network – en ont comptabilisé 578 en 2013 contre 527 en 2012. Ainsi sous Hollande ça progresse. On ne peut donc pas dire que tous ses résultats sont en baisse. D’une certaine manière le Maire de Grenoble y contribue par ses actions et son commerce avec les banques.

E.PIOLLE  ( Verts/PG) EST VOISIN de J.CAHUZAC (PS)

La plateforme Paradis Fiscaux et judiciaires confirme en tout cas pleinement qu’il a fait le bon choix de site en décidant en octobre 2012 de transférer ses actions dans la ville-Etat. C’est d’ailleurs là bas aussi que Jérôme Cahuzac le protecteur d’Anticor- avait transféré son compte en Suisse l’estimant mieux protégé.

CHANTRE de la LUTTE CONTRE LES PARADIS à GRENOBLE et à la REGION

On se demande quand Eric Piolle rendra sérieusement des comptes sur la différence abyssale entre ses déclarations et ses pratiques? Chantre de la lutte contre les banques installées dans les paradis à la Région Rhône Alpes il avait proposé comme Président d’un groupe de la majorité PS/Verts et fait adopter – avec sa Première Adjointe Elisa Martin (PG) – une série de mesure de contrôles très coercitives. Ainsi chaque année le Conseil Régional doit fournir un rapport , l’institution ne peut pas travailler avec une banque qui a simplement une filiale dans les paradis fiscaux. Lui si. Il déclarait solennellement à la Région:  » La lutte contre les paradis fiscaux est donc un enjeu économique, social et environnemental majeur « .

IL TRANSFERE SES ACTIONS EN OCTOBRE 2012

Comme candidat à la Mairie Eric Piolle a fait figurer pas moins de 3 propositions contre les paradis fiscaux. Dont une concerne les subventions aux entreprises : interdit de percevoir des fonds publics quant on dispose d’une filiale dans un paradis fiscal ou qu’on commerce avec eux.

En face de ces déclarations définitives le même a décidé en toute connaissance de cause et d’effets en octobre 2012 de transférer ses propres actions à Singapour, justifie que la société dont il est actionnaire commerce avec Guernesey et les Iles Caimans.

9 SALARIES à GRENOBLE, 2,1 M€ de SUBVENTIONS et les BENEFICES à SINGAPOUR

L’entité Grenobloise qui compte seulement 9 salaries a perçu 2 080 000 € de subventions directes  dont 380 000 € de Minalogic alimenté par le contribuable. Et 900 000 € « d’avances remboursables »( source le Postillon). Selon les critéres définis dans son propre programme la société dont il est actionnaire ne devrait recevoir aucun fond public. D’où l’idée simple qu’elle les rembourse.

La société  ne fait pas de bénéfices en France puisqu’elle est débitrice en permanence d’une créance sur la maison mère à Singapour.Elle ne pourra donc pas rembourser non plus les avances  » remboursables ».

Pas belle la vie ?