Grenoble: S.SIEBERT (PS) L’adjoint qui a assez duré

Publié par Les Républicains 38 le

S’il est un Adjoint aux résultats particulièrement désolants c’est bien Stéphane Siébert (PS). On s’étonne même qu’il désire collectionner les bâches à un tel rythme .

En effet il a d’abord été Adjoint aux Jeux Olympiques et Grenoble a pris l’une des plus belles gamelles de son histoire puisqu’elle a été éliminée par… Annecy .  C’est tout de même fort pour la capitale des Alpes de ne  pas pouvoir entrer dans la compétition !  On se rappelle quand même qu’avec les Maires de droite Grenoble a gagné les JO de 68, puis le Syncrotron, le  Musée d’Intérêt National pour faire quelques rappels à M.Siébert.

BEAUCOUP DE VIDE

Pourtant il était secondé par une collaboratrice de sa compagne Geneviève Fioraso , Madame Delphine Chenevier retournée depuis auprès de la nouvelle Ministre car tout se règle en famille au PS. Pas de place pour les intrus qui voudraient bénéficier de la transparence des postes à pourvoir (de la BPI à l’économie Mixte à la Grenobloise: les dérives de la gestion G.Fioraso)

Devenu Adjoint au Développement durable ( il ne pouvait rester aux JO!) il a vanté au  Conseil Municipal  le bilan de son  » Grenoble Facteur 4 « .Encore un programme qui permet de semer le citoyen lequel est évidemment perdu dans les sigles et appellations . Seuls les élus à plein temps et leurs techniciens sont en capacité de les suivre , ce qui leur confère une supériorité très apparente car il y a beaucoup de vide derrière.

M.CHAMUSSY : « DES ENGAGEMENTS INVÉRIFIABLES  »

En tout cas Mathieu Chamussy Conseiller municipal UMP a pris au mot Stéphane Siébert sur son programme ; Il a généreusement évalué a 25 engagements  » réellement évaluables  » sur les 32 qui ont été pris . Soit déjà 7 qui sont invérifiables . Et sur 25 , 13 n’atteignent pas les objectifs fixés.

Un bien mauvais élève ce M.Siébert. En 2010 il aurait du avoir réhabilité 480 logements sociaux alors qu’il a  seulement atteint 443 en 2012 a précisé Mathieu Chamussy. Pour l’habitat privé on devrait en être à 3000 logements et on sera à moins de 500 en 2013.

 » UN EFFET COMMUNICATION  »

L’élu d’opposition a aussi critiqué à juste titre le remplacement du projet de bus électrique par Pass’Mobilité (encore un sigle) ainsi que l’abandon du projet vélos en libre-service . Ce qu’on sait c’est que Grenoble la ville la plus plate de France à le système de vélos en libre service qui fonctionne le plus mal de France . Un autre succès à mettre à l’actif d’un autre Adjoint très efficace M. Jacques Chiron chargé des déplacements , également Sénateur (PS) , Vice Président du SMTC ( etc…)

Bref un  » effet communication  » comme l’a dit Olivier Bertrand (Verts) membre de la majorité Vallini (PS) au Conseil Général , de la majorité  gouvernementale mais pas encore de la majorité PS de Grenoble et qui regrettait donc de ne pouvoir lui-même faire cet effet  » communication » qu’il connaît bien.

LA NOMENKLATURA LOCALE VA AUSSI BIEN QUE LA VILLE VA MAL

Mais Mathieu Chamussy avait dit ce qu’il fallait en penser dans la réalité concrète.

Décidément Stéphane Siébert n’a pas beaucoup de succès lorsqu’il prend des responsabilités personnelles  , qu’il s’agisse de Corys ,(DESTOT / FIORASO : Pourquoi le rapport publié par Atlantico est une bombe) du Secrétariat général de la ville qu’il a abandonné ou de ses responsabilités  d’adjoint  au Maire.

C’est pourquoi  la  » direction déléguée  » au CEA est un parachute bien pratique . Abandonnée pour Corys, puis pour le Secrétariat Général de la ville et  maintenant  retrouvée , cumulable avec ses fonctions d’élu, à GEG, cette « direction déléguée  » met le compagnon de la Ministre dans une situation comme la nomenklatura locale les aime . Elle va aussi bien que la ville va mal.

Sur une échelle ( à définir ) d’engagements de M.Siébert, combien sont évaluables ?

Notre photo : Stéphane Siébert au moment de l’élimination de Grenoble devant … Annecy avec ( notamment) Delphine Chenevier . À ce moment la l’échec devait  » boster la future gare et l’esplanade « . On rêve haut avec M.Siébert.

Catégories : Actualité