RUES BERGES et BRENIER à GRENOBLE: le CAUCHEMAR des HABITANTS

Publié par Les Républicains 38 le

La municipalité Piolle (Verts/PG) ne veut rien entendre. Deux rues de Grenoble reçoivent 8000 véhicules/jour. Les habitants ne peuvent plus ouvrir les fe­nêtres, elles sont couvertes de suie,le bruit est infernal avec un concert de klaxon, ils ont peur de laisser traverser les enfants,les murs de certains logements tremblent à chaque passage de camions et lorsque des bus à deux éta­ges se retrouvent coincés, on voit les passagers à 50 centi­mètres des habitations. Un compteur électrique a même été arraché par un véhicule.

UNE DÉVIATION CATASTROPHE

Depuis les travaux du Tram le quai Claude­ Bernard a été coupé vers la place Dubedout et une déviation a été faite par la rue Bergès et sa voisine la rue Casimir Brenier. Une catastrophe.

L.LHEUREUX (Verts/PG) NE VOIT QUE les AUTO COLLANTS de l’UMP

L’Adjointe Lucile Lheureux (Verts/PG) annonce au DL qu’elle ne fera rien. Depuis qu’elle est élue sa seule action aura été de s’attaquer aux auto-collants de l’UMP38 qui sont la seule marque de la dégradation de Grenoble.

 » IL N’Y A PAS de SOLUTION IMMÉDIATE  »

Aux milliers d’habitants des 14 immeubles qui bordent ces rues et vivent un cauchemar elle répond « , il n’y a pas de solution immédiate, mais à long terme » (!).

20 000 VÉHICULES JOUR SONT REFOULES à la BASTILLE

L’Adjointe idéologue déroule imperturbablement les dogmes de la municipalité: les automobilistes ne doivent pas rentrer dans Grenoble. 100 000 véhicules/jour arrivent à Voreppe et 20 000 d’entre eux viennent à la Bastille. Le goulot d’étranglement créé est tel que des milliers se reportent sur le Polygone ( qui comptera bientôt 15 000 habitants!) pour entrer par Jean Macé.

 » C’EST COMME, ça, PAS AUTREMENT »

Plus la municipalité crée des goulots, plus elle supprime les places de stationnement ( 2200 en 10 ans) plus la situation est infernale. A la troisième réunion « ils nous ont dit “c’est comme ça et pas autrement”… mais ils nous ont offert l’apéritif  » explique Michel Finet du collectif Berges-Brenier à propos de la municipalité. (DL du 30/5)

Une pétition est lancée. Elle a reçu le soutien de l’opposition et des Républicains tant la situation est intolérable.

Vous êtes invité à la signer:
http://www.mesopinions.com/…/reouverture-quai-claude…/14135…

Ce que vivent les habitants de la rue Casimir Brenier et de la rue Aristide Bergés à Grenoble

Ce que vivent les habitants de la rue Casimir Brenier et de la rue Aristide Bergés à Grenoble

 

 

Des blocages quotidiens

Des blocages quotidiens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

à quelques métres de là la quai Claude Bernard est interdit dans le sens de l'entrée dans Grenoble: la municipalité Piolle veut créer un goulot afin de décourager les automobilistes. Au prix de nuisances insensées et de pollution aggravée

à quelques métres de là,  le quai Claude Bernard est interdit dans le sens de l’entrée dans Grenoble: la municipalité Piolle veut créer un goulot afin de décourager les automobilistes. Au prix de nuisances insensées et de pollution aggravée

Catégories : Echos