Retour sur la cérémonie des vœux
Warning: Illegal string offset 'custom_subtext' in /home/republiczc/www/wp-content/themes/wppolitico/functions.php on line 226

Accueil  »  Non classé  »  Retour sur la cérémonie des vœux
27 Jan 2019 21:01 Commentaires fermés sur Retour sur la cérémonie des vœux admin

Les Républicains de l’Isère ont organisé ce samedi 26 janvier leur traditionnelle cérémonie des vœux. Devant de nombreux militants et adhérents, le nouveau président de la fédération iséroise, Yannick Neuder, a évoqué la stratégie et la vie du parti pour les prochains mois. Étaient présents les Sénateurs de l’Isère Frédérique Puissat et Michel Savin, le Président du Département Jean-Pierre Barbier, de nombreux Conseillers régionaux, départementaux, Maires et élus, ainsi que de nombreux cadres de la Fédération : Nathalie Béranger, Secrétaire Départementale, les Vice-Présidentes (Annick Merle et Frédérique Puissat), les Secrétaires Départementaux Adjoints (Alexandre Roux, Flavie Bernard, Clément Chappet), le Trésorier Jean-Pierre Girard, le conseiller spécial Jérôme Robert, le référent stratégie électorale Yannick Dionnet et les délégués de circonscription (Alain Carignon, Claude Soullier, Gérard Tardy, Flavie Bernard, Gaël Baud, Alain Moyne-Bressand, Jean-Marc Vallet, Thierry Kovacs, Bruno Gattaz, Vincent Chriqui). 

Yannick Neuder a commencé par évoquer le mouvement des Gilets Jaunes, « reflet de fractures sociales et territoriales qui se creusent d’années en années ». En réponse à cela, M. Neuder a annoncé le lancement prochain de réunions de consultation par circonscriptions, ouvertes à tous, pour faire remonter idées et suggestions. La synthèse de ces réunions sera transmise à la direction nationale et contribuera aux propositions des Républicains, conformément au souhait de Laurent Wauquiez. Ces réunions seront également l’occasion de présenter et défendre les bilans du Conseil Départemental et du Conseil Régional.

Ces vœux furent l’occasion de revenir sur les propositions des Républicains en matière de finances publiques. Le mot d’ordre : réduire la dépense publique pour rendre l’argent aux Français, et prouver qu’il est possible de baisser les impôts sans pour autant s’attaquer au service public. Quatre axes sont dégagés : la fonction publique (passage progressif aux 39 heures, réduction des dépenses de fonctionnement dans les administrations centrales), les retraites (suppression des régimes spéciaux, alignement public-privé), la valorisation du travail (mise en place d’une prestation sociale unique plafonnée à 75% du SMIC permettant de différencier revenus de solidarité et revenus du travail et inciter ainsi le retour à l’emploi, lutte contre les fraudes sociales et fiscales), la réforme de l’Aide médicale d’Etat (conditionnement de l’accès aux prestations sociales à 3 ans de cotisations et de travail légal sur le territoire pour supprimer les incitations à l’immigration). Ces mesures permettront une baisse des dépenses publiques de 20 milliards d’euros et donc l’allègement de la fiscalité sur les ménages. Yannick Neuder a par ailleurs pris la région Auvergne-Rhône-Alpes comme exemple : 300 millions d’euros d’économies réalisées ont permis une augmentation de l’investissement sans précédent, le portant à 900 millions d’euros sans augmenter d’un centime la fiscalité locale.

À quelques mois des élections européennes, Les Républicains ont le devoir de proposer une alternative ambitieuse et crédible : « Oui à l’Europe, non à la politique de Macron ». Pour sauver l’idée européenne, Les Républicains défendent : une Europe qui protège (frontières stables et sûres, pour lutter contre l’immigration et le péril islamiste, préférence économique européenne pour combattre la concurrence déloyale), une Europe des projets (à l’image d’Airbus et d’Erasmus, notamment en matière de santé, de numérique et d’intelligence artificielle), une Europe des territoires (gestion par les collectivités locales des fonds européens, comme le fait la région Auvergne-Rhône-Alpes, pour des projets concrets qui profitent à tous les territoires), une Europe de la simplicité (moins de normes et soutien aux entreprises et aux agriculteurs)

Forts d’une hausse des adhésions depuis 2017 et de la bonne tenue des élections internes en 2018, Les Républicains feront de 2019 l’année de la reconquête. La rédaction d’une Charte des valeurs est en cours et doit être l’occasion de renouveler le corpus idéologique de la droite, et de reconquérir le terrain des idées.