RESIDENCES UNIVERSITAIRES à GRENOBLE: PLUS D’OFFRES QUE DE DEMANDES

Publié par Les Républicains 38 le

Au moment ou Eric Piolle (Verts/PG) et Christophe Ferrari (PS) veulent bloquer les loyers dans l’ agglomération grenobloise le CROUS ( Centre Régional des Oeuvres Universitaires ) a opportunément rappelé que  » pour l’année universitai­re à venir, des loge­ments libres sont encore à pourvoir dans son parc immobilier  » .

Le Crous compte 34 résidences dans  l’Académie de Grenoble, soit 7 450 lits. Les étudiants boursiers ont la priorité dans ces logements (ils représen­tent 85 % des locataires), mais les non­ boursiers peuvent également y ac­céder.

L’OFFRE RESTE SUPERIEURE à la DEMANDE

Si le taux d’occupation des logements universitaires a augmenté entre 2012 et 2013, l’offre reste supé­rieure à la demande: « À Grenoble, toutes les rési­dences ne sont pas rem­plies, contrairement à An­necy où il y a beaucoup plus de demandes que de places », explique Grégo­ry Vial, responsable de la division de la vie étudian­te au Crous de Grenoble. (DL) .Il semble que  l’insécurité endémique de la ville dégrade son image. Les familles répugnent à envoyer leurs enfants étudiants à Grenoble. Le nombre d’étudiants accueilli est plutôt en baisse .(COMBIEN D’ÉTUDIANTS À GRENOBLE ? LE POUVOIR CACHE LES VRAIS CHIFFRES)

Une situation du logement étudiant qui rejoint le reste de la problématique grenobloise du logement : la densification produit des phénomènes de rejet . Les contraintes administratives des peurs. Grenoble compte  4000 logements vacants. L’annonce de la  » réquisition  » des logements par la Vice Présidente d’extrême gauche de la Métro Christine Garnier ( elle était N°6 sur la liste Piolle) ne va pas arranger les choses. La fuite des propriétaires écrasés par la taxe Foncière ( qui représente plus de 2 mois de loyer) va s’accélérer. (GRENOBLE: LES LOGEMENTS VACANTS AUGMENTENT dans le PUBLIC et le PRIVE)

4 DEMANDEURS de LOGEMENT SOCIAL SUR 10 REFUSENT l’OFFRE de l’OPHLM!

Plus de 4 demandeurs de logements social sur 10 refusent l’offre des HLM . Ce qui se construit ne correspond donc pas à la demande.(LOGEMENTS SOCIAUX à GRENOBLE: TAUX DE REFUS à 40%!)

Eric Piolle et sa municipalité ont bien entendu le message; Ils veulent bloquer les loyers ce qui va encourager les investisseurs (LOGEMENT :  » IL N’ Y A PLUS DE DYNAMIQUE SUR GRENOBLE «)  et les propriétaires.(LOGEMENT à GRENOBLE : DUFLOT et PIOLLE, MÊME COMBAT)

Et à l’esplanade ils annoncent 650 logements dont 50% de social ( 40% locatif et 10% accession sociale ). De quoi créer un nouveau quartier attractif…(BLOCAGE des LOYERS: C.FERRARI (PS) et E.PIOLLE (Verts/PG) DEMENTIS par les PROFESSIONNELS)

 

Catégories : Actualité