« RÉSEAU CITOYEN « : POURQUOI VOULOIR TROMPER LES GRENOBLOIS ?

Publié par Les Républicains 38 le

Dans Grenews « Le Réseau citoyen  » poursuit ses opérations d’enfumage et finalement cherche à altérer la sincérité du scrutin.

 » On a été contacté par Europe Écologie les Verts et par le Rassemblement citoyen (!) de Stéphane Gemmani  » affirme Martine Jullian du « Réseau citoyen « .

Passons sur le second. Le premier a déjà clairement pris position par la voix de l’ADES  qui est le pilote local d’EEV: officiellement « L’ADES a décidé de soutenir le Réseau Citoyen, tant sur le plan matériel, si nécessaire, que dans l’appréhension et la compréhension de dossiers municipaux et d’agglomération sur lesquels elle travaille depuis des années » .( site ADES)

LES VERTS/ADES ONT DÉFINI LE CADRE POLITIQUE DU RÉSEAU CITOYEN !

Dés le départ Raymond Avrillier et  l’ADES ont bien défini – et très limité – le cadre politique de » la démarche citoyenne » démontrant clairement qui dirigeait l’opération  :

« Le réseau citoyen a un positionnement politique clair : pas la droite et l’extrême droite et pas la majorité municipale actuelle, il y a donc un large espace à conquérir et à tisser des alliances avec divers mouvements politiques tels que l’ADES, comme mouvement local, Europe Ecologie-les Verts, les Alternatifs et le Parti de Gauche comme mouvements nationaux qui agissent dans cet espace politique » ( site ADES) . Fermez le banc.(FICELÉ: Pascal CLOUAIRE ET LE « RÉSEAU CITOYEN » « REJOINTS » PAR L’ADES/VERTS!)

UN MAÎTRE D’OEUVRE UNIQUE

Évidemment  » pas la majorité municipale actuelle  » ce qui laisse bien ouverte une majorité type 95/2008!  Dans laquelle Verts/Ades siégeaient aux côtés de Destot. Toujours aussi subtils…

L’amusant étant également dans les détails qui démontrent le maître d’oeuvre unique . Le  » Réseau citoyen  » sur Grenews : » la première rencontre-débat sur l’urbanisme, organisée par le collectif, a été un succès. « La salle était remplie, il n’y avait plus de chaise libre, on a accueilli plus de 150 personnes », se réjouit Fabien Malbet, membre du Réseau citoyen.  »

Le commentaire de l’ADES : » la réunion du Réseau Citoyen sur l’urbanisme, un vrai succès . Cette première réunion du réseau citoyen est une réussite indéniable puisque la salle de conférence de la Maison des Associations avait fait le plein.(…) Cette réunion a démontré qu’il était possible d’ouvrir le débat citoyen sur un sujet difficile et a donné de bons arguments pour fonder une alternative crédible et cohérente à la politique de la mairie ».

Le même discours pour un même maître d’oeuvre.

PAS D’ALTERNATIVE AU BÉTONNAGE

Bien entendu on n’entendra pas parler de « l’alternative » puisque les Adjoints à l’Urbanisme, de Pierre Kermen ( Vers/Ades) à l’actuel Adjoint au Bétonnage Philippe de Longevialle ( app PS),  ont tous mené la même politique.

Côté politique selon Grenews « Une chose se précise toutefois : le collectif a peu de chances de présenter une liste seul. « On se donne les moyens pour pouvoir présenter notre propre liste, explique Fabien Malbet, mais ça va être très compliqué. » Il faudra attendre septembre avant d’en savoir plus. Pour le moment, le Réseau citoyen essaie de se forger une « identité forte »… et un programme.Leur objectif principal est clairement affirmé : empêcher le « renouvellement de la tête de liste actuelle », autrement dit faire barrage à Michel Destot, s’il se représente… »

LA LISTE EST DÉJÀ DÉFINIE PAR LES VERTS/ADES

La liste est déjà connue et définie par l’ADES : » l’ADES, comme mouvement local, Europe Ecologie-les Verts, les Alternatifs et le Parti de Gauche comme mouvements nationaux » ( site ADES) .

Il suffit donc d’enlever Destot et quelques « De Longevialle » et le tour est joué. Voilà Iznogoud pourtant trés critiqué par la nébuleuse intronisé acceptable : Jérôme Safar aux méthodes et aux propos inacceptables se retrouve compatible avec la nébuleuse ce qui en dit long sur les convictions de celles -ci. À moins qu’un Destot pour faire barrage à la droite dure et corrompue ? On rigole déjà.(Grenoble :P OUR LES VERTS/ADES LE CHOIX SERA DESTOT OU DESTOT !)

ÉRIC PIOLLE TÊTE DE LISTE ?

Est-ce que la tête de liste est déjà choisie en la personne d’Éric Piolle comme l’a laissé entendre JV Placé lors de son passage à Grenoble ?( ÉRIC PIOLLE (VERTS/PS) SERA LE CANDIDAT DES… « RÉSEAUX CITOYENS » !)

Ou bien lui préférera t on le Conseiller Général  Olivier Bertrand de la majorité Vallini ? Mais son financement direct par A.Vallini est un handicap.  Ou encore une femme Conseillère Régionale de la majorité Queyranne ? Dans tous les cas le PS n’a rien à craindre. Se sont des alliés solides dans les majorités et certains sont même rétribués par les parlementaires PS !(Sur Place Gre’Net O.BERTRAND ( VERTS/ADES) JUSTIFIE SON INDEMNITÉ DE VALLINI (PS))

POURQUOI CETTE AVANCE MASQUÉE ?

Mais la question qui se pose aux Grenoblois est celle du pourquoi cette avance masquée ? Est-ce que la marchandise est si lourde  à porter pour qu’une association qui se dit « locale  » comme l’ADES ait besoin de se cacher derrière une autre association locale ?

Pourquoi vouloir tromper les Grenoblois? Une partie de la gauche et de l’extrême gauche a bien le droit de se présenter. Elle a déjà gouverné avec M.Destot pendant 13 ans. Elle voudrait   le faire oublier par des déclarations tonitruantes  sans contenu critique réel puisque les politiques n’ont pas changé depuis qu’ils ont été mis hors de cette majorité.

DESTOT ÉTAIT DÉJÀ MAUVAIS AVEC EUX, POURQUOI NE LE DIRE QUE MAINTENANT ?

Qu’il s’agisse d’urbanisme ou de démocratie locale les Grenoblois n’ont pas vu de vraie consultation – et encore moins de référendum- lorsque les Verts/Ades géraient ces dossiers aux côtés de M.Destot. Destot était déjà mauvais lorsqu’il cogérait avec eux, pourquoi le dire seulement maintenant ? Lui  faire payer le fait d’avoir été éjectés en 2008 ?

Est-ce la raison de ce ridicule camouflage? Les élections municipales sont un moment de transparence et de vérité qui oblige au respect des citoyens.

MULTIPLIER LES FAUSSES PISTES AFIN D’OCCULTER LES VRAIES QUESTIONS

Comme à leur habitude R.Avrillier, O.Bertrand et leurs amis tentent de multiplier les fausses pistes afin que les vraies questions , les vrais enjeux municipaux soient occultés par leurs manoeuvres. Ils ont réussi en 95, 2001, 2008 ce qui a conduit au renouvellement du PS avec ou sans eux.

Avec les critiques de forme des  « réseaux citoyens » qui n’envisagent d’alliance qu’avec la gauche ils tentent de recommencer  l’enfumage. Car quand on regarde de près il n’y a rien de différent dans les propositions du PS et les Verts/Ades.

MOINS DE DENSIFICATION SAUF POUR ALLÉGER VILLENEUVE

La densification ? un peu moins mais dans les faits quand on allège Villeneuve ils s’y opposent . La démocratie locale ? aucune critique réelle du fonctionnement actuel puisque les Verts/Ades se sont attribués certains Conseils de secteurs en partage avec le PS et cautionnent donc cette fausse démocratie.(Conseil « Consultatifs »de secteur: le trucage de la démocratie locale à Grenoble)

Et bien entendu ils ne veulent pas de référendum car ils se savent minoritaires sur tous les sujets ( insécurité , bétonnage, stationnement …)

DES MÉTHODES CONDAMNABLES

Il est donc du devoir de tous ceux qui aspirent à une démocratie débarrassée de ces méthodes condamnables de se mobiliser. Il faut exiger un débat clair qui permette aux citoyens de se prononcer sans être trompés par des manoeuvres dilatoires.

SINCÉRITÉ DU SCRUTIN ET COMPTES DE CAMPAGNE

Il appartiendra d’ailleurs de questionner l’autorité judiciaire de savoir si ce type de manoeuvre ne s’apparente pas une tentative d’altérer la sincérité du scrutin : si le « réseau citoyen » se retrouve être une liste Verts/ADES/Alternatifs/Front de Gauche qu’on a connu avec une alliance avec le PS au second tour la tricherie sera une évidence. Et d’ores et déjà les comptes de campagne de la liste PS et alliés doit intégrer les dépenses de ce  » réseau ».

Ces questions se posent  déjà.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories : Actualité