RÉSEAU CITOYEN, Parti de GAUCHE… DÉBANDADE MUNICIPALE CHEZ E.PIOLLE « Les républicains 38 | Fédération de l'Isère

RÉSEAU CITOYEN, Parti de GAUCHE… DÉBANDADE MUNICIPALE CHEZ E.PIOLLE
Warning: Illegal string offset 'custom_subtext' in /home/republiczc/www/wp-content/themes/wppolitico/functions.php on line 226

Accueil  »  Actualité  »  RÉSEAU CITOYEN, Parti de GAUCHE… DÉBANDADE MUNICIPALE CHEZ E.PIOLLE
19 oct 2016 07:10 Commentaires fermés user1

Si on en croit les échos recueillis par le journal le « Postillon » gazette d’extrême gauche, tous les propos rapportés à des grenoblois par les proches de la municipalité, l’agacement manifesté par les élus dans nombre de circonstances publiques… tout démontre que la municipalité Piolle connait une débandade sans précédent après un peu plus de 2 ans de mandat.

Michel VERNEREY ( Président du RÉSEAU CITOYEN) A DÉMISSIONNÉ  » EN DÉSACCORD SUR PLUSIEURS POINTS »

Même le faux « Réseau Citoyen » qui avait habillé l’opération pré-électorale a été complétement démantelé et n’existe plus qu’au travers de communiqués et de copier/coller réalisés par le cabinet du Maire ou le service de propagande. Michel Vernerey qui était officiellement le président de ce  » réseau »(!) a démissionné  expliquant  » j’ai été en désaccord sur plusieurs points, mais je suis parti sur cette question du stationnement. Elle a été mal traitée, il n’a pas été possible de débattre du choix fait.Si en interne il n’y a plus de débat, à quoi ça sert de rester?  » ( Le Postillon).

la presse devient sévère

la presse devient sévère

Hakim SABRI ADJOINT AUX FINANCES (Verts/Ades) PAS D’ACCORD SUR LE MATRAQUAGE du STATIONNEMENT

D’ailleurs il bondit quand il lit les communiqués du « Réseau Citoyen « rédigés par le cabinet du Maire :  » ils se posent en censeurs de la démocratie citoyenne ». C’est la directrice du site Béatrice Bonacchi qui a été placée en marionnette pour signer les communiqués.

Sur le matraquage du prix du stationnement même Hakim Sabri l »Adjoint (Verts/Ades) aux finances a qui on ne demandait pas son avis était contre:  » on augmente plus le ticket résident que le stationnement sur voirie donc on pénalise plus fortement les grenoblois que les extérieurs » ( le Postillon). Ce qui ne l’a pas empêché de voter le plan.

UN MILITANT DU PG:  » STATIONNEMENT, ON N’AVAIT PAS RÉUSSI A SE METTRE D’ACCORD PENDANT la CAMPAGNE »(!)

Le résultat du référendum a montré le fort mécontentement des grenoblois. La trahison de l’engagement 49 qui promettait « une concertation pour établir un diagnostic partagé  » résultait lui-même d’une tromperie. Un militant du Parti de Gauche rappelle dans un mail que  » la co-construction c’est une blague. Au sujet du stationnement on n’avait pas réussi à se mettre d’accord pendant la campagne et on avait décidé de botter en touche en mettant dans le programme qu’on verrait ça… avec les grenoblois » (!). C’est dire le respect des Rouges/Verts de l’hôtel de ville à l’égard des citoyens.

Le Postillon

Le Postillon

Alan CONFESSON (PG) A DEMANDÉ à ÊTRE ÉLOIGNÉ DU PUBLIC!

La situation de la majorité municipale est telle – le conseil doit se tenir sous la protection des CRS - qu’un élu d’extrême gauche, Alan Confesson,(PG)  révolutionnaire professionnel, toujours prompt à soutenir les révoltes aurait demandé a être éloigné de la plèbe ! Placé près du public lors des séances du Conseil Municipal , il a obtenu d’être séparé du public par 10 de ses collègues depuis cet été. On attend avec impatience le ridicule de ses discours sur le courage des luttes sociales.

Alain DONTAINE (PG) :  » UN PLAN LAMENTABLE, d’UNE BÊTISE RARE »

Bien entendu le plan de casse du service public, vulgaire plan comptable proposé par Odile Barnola la directrice de cabinet , entériné sans avoir été même lu comme l’a avoué Elisa Martin (PG) ne passe pas du tout en interne. Heureusement tout de même que certains ont lu les 120 engagements sur lesquels ils ont été élus! Ainsi non seulement les deux co-secrétaires départementaux du Parti de Gauche ont demandé un moratoire de ce plan – ce qui leur a valu une suspension- mais Alain Dontaine candidat aux départementales, co secrétaire à Grenoble, proche d’Elisa Martin a jugé  ce plan  » lamentable,d’une bêtise rare » certains élus étant contraints de  » défendre l’indéfendable » (!).

la bataille des bibliothèques

la bataille des bibliothèques

C.BERNARD ( Verts/Ades)  » A TOUJOURS DÉMENTI LA MUNICIPALISATION, C’EST UNE CONNERIE »

Mais il traite aussi dans un mail assassin ( source le Postillon) de certains dossiers culturels et démontre que tout ce que nous affirmons ici est exact.  » Corinne Bernard (Verts/Ades NDLR ) a toujours démenti la municipalisation, ce qui est déjà une connerie en soi » explique t il à propos de la mise sous tutelle politique du Théâtre 145 et du Théâtre de Poche.

A.DONTAINE (PG) : » SOIT ERIC S’EST FOUTU DE MA GUEULE, SOIT CORINNE M’A BAISÉ « 

Alain Dontaine   avait cherché à renouer le fil avec le collectif le Tricycle avec mandat d’Eric Piolle mais le plan de casse a tout mis en l’air.  » Soit Eric s’est foutu de ma gueule, soit Corinne m’a baisé » commente t il furieux. Pourquoi pas les deux?

Eric Piolle et Vincent Comparat (Verts/Ades) : le noyau dur Avrillier a pris le pouvoir

Eric Piolle et Vincent Comparat (Verts/Ades) : le noyau dur Avrillier a pris le pouvoir

Pierre MERIAUX et Olivier BERTRAND ( Verts/Ades) FONT UNE RÉPONSE  » CALAMITEUSE »

Au passage il tacle  » la calamiteuse réponse de Pierre Mériaux et d’Olivier Bertrand et ( deux élus Verts/Ades et PG NDLR) sur Facbook suite à l’article de LIbé » . En effet la municipalité dérouille même dans la presse de gauche tellement sont sectarisme choque. Demander à deux élus aussi délicats et subtils que Pierre Mériaux et Olivier Bertrand de répondre sur ces sujets c’est aller au suicide. Ils appartiennent à l’aile la plus dogmatique et  la plus fermée de la municipalité et sont spécialistes des coups tordus, limite légaux.

 » J’AI TENU BON FACE AUX ATTAQUES INTERNES POUR VOUS COUVRIR »

Mais Alain Dontaine livre aussi des éléments sur l’ambiance délétère qui règne au sein du parti de Gauche dont on voit mal comment il pourrait demeurer dans cette coalition municipale sauf à sacrifier toutes ses convictions pour le confort d’Elisa Martin et la gloriole locale d’un Alan Confesson ou d’ Antoine Back !  » j’ai tenu bon face aux attaques internes pour vous couvrir » avoue t il.  Pour le retenir dans le radeau et se sauver elle même Elisa Martin veut lui « trouver autre chose à faire… » Mais il est impossible de défendre à la fois Jean-Luc Mélenchon et la politique de Piolle.

D’ailleurs un membre du Parti de Gauche résume:    la révolution citoyenne municipale a peut être été trahie par ceux là même qui avaient pour charge de la faire grandir ».

les protestations sont nombreuses dans Grenoble

les protestations sont nombreuses dans Grenoble

Raphaël JUY ( PG) CO-LISITIER FAIT SIGNER LA PÉTITION DU CLUQ

On a trouvé aussi des co-lisitiers de Piolle qui faisaient signer la pétition pour réclamer que l’engagement 49 soit tenu tel Raphaël Juy (PG). Les Verts/Ades qui dirigent la ville sont de plus en plus démasqués et ridiculisés. Ainsi le Postillon a la cruauté de montrer le fonctionnement clanique du site de l’ADES dirigé par Laurence Comparat dans lequel son père Vincent , le président de l’ADES s’auto-interviewe pour défendre le plan de casse. La gazette se moque des deux « vaches sacrées », Vincent Comparat et Raymond Avrillier qui se comportent comme La Pravda , une comparaison souvent utilisée ici. C’est ce noyau à vocation groupusculaire qui fait le plus de mal à Piolle car il est son refuge . Or il se moque des réalités et refuse tout compromis avec elles.

GRE MAG : E.PIOLLE AVAIT PROMIS  » DES DÉBATS SUR LES CONTROVERSES MUNICIPALES »

Quant aux 48 pages du journal de propagande municipal Gre Mag  » aucune once d’esprit critique ne vient s’y promener. Cette propagande éhontée c’est du foutage de gueule politique » écrit le Postillon rapportant les propos que tenait Erwan Lecoeur l’idéologue et directeur de la com’ municipale qui avait promis le contraire ou rappelant l’engagement N°13 (!) : « une rédaction indépendante, des débats sur les controverses municipales loin de la propagande municipale ».

La tuile de son ami Pierre Larouturrou autre faussaire contraint d'abandonner la présidence de Nouvelle Donne laissant 300 000 € de déficit...

La tuile de son ami Pierre Larouturrou autre faussaire contraint d’abandonner la présidence de Nouvelle Donne laissant 300 000 € de déficit…

 » MON BILAN de 2 ANS? ON S’EST MIS A DOS UNE BONNE PARTIE des ACTEURS CULTURELS »

Plus personne ne conteste la descente aux enfers. C’est une élue du Parti de Gauche qui écrit aussi : » mon bilan de deux ans ? on s’est mis à dos une bonne partie des acteurs culturels, dans les quartiers sud nous avions un électorat , pas sur qu’on le conserve ».

En réponse Eric Piolle se durcit et trouve même refuge  maintenant  dans les éléments de langage de Raymond Avrillier qui n’a jamais été un vecteur électoral à vocation majoritaire!  Cette rétractation est le signe de son incapacité à rebondir . Il perd patience sous le poids des attaques et s’arcboute étrangement sur ses mesures impopulaires et à l’opposé de ses engagements. Pour lui chaque sortie dans Grenoble est une épreuve et mérite d’être organisée  tant le mécontentement est grand.

IL VA FALLOIR CHOISIR ENTRE LES CONVICTIONS AFFICHÉES et les FAUTEUILS MUNICIPAUX

On voit mal comment, en particulier à l’approche de la présidentielle, les élus grenoblois pourraient maintenir leur grand écart entre les idées sur lesquelles ils se se sont fait élire et leur décisions  » lamentables  » (dixit Alain Dontaine) de ces derniers mois. Il va falloir choisir entre les fauteuils municipaux et les convictions affichées.

Share