RÉPUBLICAINS GRENOBLE:10 MESURES CONTRE L’INSÉCURITÉ

Publié par user1 le

Les Républicains grenoblois ont également présenté jeudi soir lors de leur conférence de presse 10 mesures pour lutter contre l’insécurité.

Les membres grenoblois élus des première et troisième circonscription ont fourni à nouveau un travail de fond pour aboutir à des mesures concrètes de nature à lutter contre la délinquance qui gangrène la capitale du Dauphiné.

Les membres élus ont participé à l’élaboration de ces propositions : Alain Carignon, Brigitte Boer, Michèle Attias, Serge Prudhomme, Ghislaine Jacquemin, Kitty Lequesne, Danièle et Adrien Fodil, Christian Bec, Jeanne Bolot, Aziz Sahiri,François Tarantini, Nicolas Ponchut, (première circonscription ) Mireille et Michel Poncerry, Andrée Kozma, Gérard Gélabert , Marc André Ferréol ( 3 eme circonscription) et c’est l’un d’eux, Christian Bec qui a coordonné le travail.

Nouvelle explosion de violence à Mistral : une voiture bélier volée détruit un local municipal par incendie

Nouvelle explosion de violence à Mistral : une voiture bélier volée détruit un local municipal par incendie

Christian Bec a expliqué qu’il avait voulu déposer ces mesures sous forme de pétition mais  la municipalité refuse de  soumettre ce plan global aux grenoblois.

http://www.republicains38.fr/le-procureur-a-grenoble-des-faits-tres-violents-quon-ne-retrouve-pas-ailleurs/

Un étudiant agressé avec un tesson de bouteille Grande Rue

Un étudiant agressé avec un tesson de bouteille Grande Rue

Christian BEC :  » UNE ACTION GLOBALE » 

Pour Christian Bec en effet «  une seule mesure ne suffit pas, c’est leur addition qui permet l’efficacité. Il faut une action globale. Cette réponse démontre une fois de plus que le système qui place le Maire en juge et partie des pétitions est un déni de démocratie ». Afin de contourner l’obstacle Christian Bec a donc annoncé à la presse qu’au nom des Républicains il avait déposé 10 pétitions pour les 10 mesures afin que les grenoblois puissent se prononcer malgré les obstacles de la municipalité.

10 PÉTITIONS POUR 10 PROPOSITIONS: LA MUNICIPALITÉ NE RÉPOND PAS

Déposer 10 pétitions pour chacune des propositions que nous entendons voir soumettre aux Grenoblois c’est aussi démontrer l’absurdité du système mis en place par les Rouge/Verts Grenoblois.

A ce jour Christian Bec n’a pas reçu de réponse de la municipalité Piolle qui joue la montre afin d’asphyxier la démocratie locale également par le biais d’une bureaucratie pesante et tatillonne.

La délinquance à Grenoble est de 63 % supérieure à la moyenne des villes selon le Ministre de l’Intérieur. Les vols avec violence ont explosé, les agressions des agents publics ou d’autorité se multiplient. Dans tous les quartiers des bandes tentent de prendre le pouvoir et menacent, rackettent habitants et commerçants. Le centre ville n’est pas épargné .

Dans la journée parc Paul Mistral cette grenobloise est victime du vol avec violence de son collier

Dans la journée parc Paul Mistral cette grenobloise est victime du vol avec violence de son collier

10 MESURES POUR LUTTER CONTRE L’INSÉCURITÉ ET LA DÉLINQUANCE

1/Renforcement des effectifs de la police municipale (une police municipale formée)

2/ Les moyens pour un policier municipal d’assurer sa légitime défense en cas d’agression. ( une police armée)

3/ La gratuité des transports en commun pour les policiers nationaux, CRS et policier municipaux.

4/ Création d’un réseau de caméras de vidéo-protection avec l’organisation d’une surveillance 24h/24 en lien avec des équipes opérationnelles

5/ Proposition à la Métro d’une mutualisation de la vidéo protection et de la surveillance 24h/24 dans un cadre intercommunal.

6/ Captation des numéros minéralogiques entrant sur notre territoire de façon à détecter les véhicules volés.

7/ Convoquer les parents, émettre des amendes pour tous les délits commis par des mineurs dont les familles sont hébergées par les bailleurs sociaux  et intégrer le critère de tranquillité publique dans la politique d’attribution des HLM.

8/ Supprimer les avantages tarifaires facultatifs dans les secteurs culturels, sportifs , de transport  à tout Grenoblois convaincu d’agression d’agents de la force publique, de sapeurs-pompiers d’ambulance, d’agents communaux ou de dégradation de biens publics ou privés comme l’a mis en application le Maire de Voiron.

9/ Une prise en compte de la sécurité dans les choix urbanistiques.

10/ un meilleur équilibre du nombre de logements sociaux et un moratoire de  la bétonisation de la ville.

Au siège des Républicains  de gauche à droite Nicolas Ponchut, Christian Bec, Danièle Fodil, Michèle Attias, Kitty Lequesne, Elyane Rual, Aziz Sahiri, Alain Carignon, Guislaine Jacquemin, Brigitte Boer Marc André Ferréol et François Tarantini

Au siège des Républicains de gauche à droite Nicolas Ponchut, Christian Bec, Danièle Fodil, Michèle Attias, Kitty Lequesne, Elyane Rual, Aziz Sahiri, Alain Carignon, Guislaine Jacquemin, Brigitte Boer Marc André Ferréol et François Tarantini

« La guérilla urbaine qui se poursuit à Mistral n’est pas isolée. La délinquance et l’économie souterraine ont pris le pouvoir dans une grande partie de la ville . La combinaison de son développement avec la paupérisation et la bétonisation de Grenoble  vont produire des effets de plus en plus désastreux »  avait  déclaré Alain Carignon à l’ouverture de la conférence de presse .

GRENOBLE: UN RÉGIME TYPE CORÉE du NORD

Si Eric Piolle agrée cette pétition les grenoblois pourront enfin se prononcer sur ces questions. Les Républicains ont  dénoncé le fait que dans la démocratie Piollesque celui qui est visé par les pétitions est juge de leur recevabilité ! il n’y a plus qu’en Corée du Nord qu’on rencontre ce type de fonctionnement…

Photo de Une: une voiture bélier BMW volée détruit par incendie un local municipal à Mistral ( photo le DL)