PS et VERTS/ADES: Comment ils préparent l’alliance des municipales à Grenoble

Publié par Les Républicains 38 le

Les manœuvres de positionnement sont bien engagées côté  extrême gauche pour être la roue de secours du PS à Grenoble si celui-ci est en danger . N’oublions pas que la nébuleuse Verts/ ADES/ Alternatifs a déjà gouverné  avec Destot à la Mairie et avec Baïetto (Président) et G.Fioraso ( Premier Vice Président ) à la Métro entre 1995 et 2007.

DESTOT S’EST PASSÉ D’EUX

C’est pourquoi on retrouve toujours les mêmes fondamentaux du côté de la nébuleuse et de ses leaders .(Gilles Kuntz ( alternatifs) prépare les municipales à Grenoble  ) La méthode est simple et elle a déjà fait ses preuves. Depuis 30 ans à Grenoble, alternativement, les Verts se sont alliés au PS au premier ou au second tour  suivant les circonstances et le bon vouloir de leur partenaire .Il ne faut jamais oublier qu’ils ne figurent pas dans l’actuelle coalition autour du PS à Grenoble parce que Michel Destot , du fait de la faiblesse de la droite, avait les moyens de s’en passer . Et ils figurent dans le gouvernement Hollande, dans les majorités régionale Queyranne (PS) et départementale  Vallini (PS) .

AVRILLIER A VANTÉ SA COGESTION AVEC LE PS

Cette cogestion avec le PS était d’ailleurs l’un des thèmes de la campagne Sénatoriale de Raymond Avrillier qui rappelait dans sa profession de foi «par  mes expériences de maire-adjoint, de vice-président de la communauté d’agglomération de Grenoble et de conseiller régional, je partage votre sens des responsabilités et je connais les difficultés des collectivités » .Au niveau départemental également  seul le refus d’André Vallini de l’accepter comme N°3 de la liste PS/PC l’avait contraint à conduire une liste autonome.

LES MÊMES FICELLES

Afin de préparer la possibilité de cette alliance les ficelles sont toujours les mêmes :

Premier front : S’agissant de la gestion PS  à Grenoble ,ne s’attaquer qu’à des détails secondaires, des questions de forme, réussir des petits coups de com’ qui amusent la galerie . Ainsi les Verts/alternatifs ont ils analysé les comptes du CCAS sur la base du rapport de la Chambre Régionale des Comptes mais sans chercher les abus éventuels de la gestion d’Olivier Noblecourt pourtant très chancelante. (O.NOBLECOURT( PS) met le CCAS de Grenoble « en défaut de paiement » ) Ainsi ils font du foin sur la marque de lait mise à la disposition des mères de famille comme si la pénétration des  multinationales  et leurs liens avec le PS passaient par le CCAS ! C’est le type d’action qui donne des gages à l’électorat sans faire prendre de risques à personne, ni aux multinationales, ni à Destot ! Ou bien se concurrencer à Villeneuve pour conserver le fonds de commerce électoral par des batailles qui évitent l’essentiel et laissent la quartier se dégrader.(VILLENEUVE( Grenoble) : « FÊTE » du PS CONTRE « ATELIERS POPULAIRES « des Verts! )

PAS DE BATAILLE IMPORTANTE

Ou encore ils ont engagé une procédure essentielle – et victorieuse – parce que le Président de la Commission d’éthique de la Vidéo surveillance est un magistrat non élu, alors qu’il devrait s’agir d’un élu. On voit l’enjeu dans une ville gangrenée par les difficultés ,  des quartiers entiers non maîtrisés qui engrangent  un chômage des jeunes à près de 50% .  Il faut toute la « naïveté « d’un Jérôme Safar pour monter sur ses grands chevaux. Car de sa part on imagine pas que ce soit tactique ( !) Et encore la réponse de la nébuleuse est très modérée par rapport à ses attaques  frontales : « Il semblerait que le premier adjoint ait besoin d’une formation accélérée sur la notion d’Etat de droit » se contente  de commenter l’ADES . Ou encore : « Ces dernières années on assiste à une espèce de bricolage qui ne peut conduire qu’à des écueils, comme J. Safar vient de le prouver « . On a vu mieux  que les écueils dans la sémantique Avrillier/extrême gauche. Une ADES  pourtant accusée de dilapider l’argent public… entre autres amabilités. On est bien dans un jeu de rôle qui échappe au Premier Adjoint, 1er VP de la Métro, Président de GEG, Conseiller Régional… etc  Trop de cumul nuit à une vue claire des choses . (J.SAFAR (PS):L’ENFLURE SANS LES RÉSULTATS ou la synthèse Pierre Mendès France et René Char )

SPÉCIALITÉS : LES AFFAIRES DE LA DROITE !

Deuxième front : s’en prendre à la droite en créant des «  affaires » . Ainsi des sondages de l ‘Élysée qui seraient une pêche miraculeuse des «  dénicheurs de failles «  alors que l’info résulte de la Chambre des Comptes qui contrôle l’Élysée depuis que… Sarkozy a institué  ce contrôle ! Revenir à Alain Carignon –pourtant quitte avec la justice , voir plus loin – à sa municipalité et à tous ceux qui l’ont approché pour créer une zone infranchissable définie par eux seuls ! Mettre en place une officine étalon de la vertu et de l’exemplarité – ANTICOR – qui décerne des diplômes, auto décore ses membres (,E.Halphen,R. Avrillier,C.Duflot, M.Oudjaoudi (Verts): et maintenant ils s’auto-décorent!)  applaudit Raymond  ( ANTICOR 38 : « BRAVO RAYMOND » ) et de temps en temps allume un élu PS maillon faible mais toujours sur un plan politique . Ainsi de Michel Destot sur le cumul des mandats .(Anticor demande la démission de M.Destot de la Mairie  ) Mais pendant la cogestion avec lui de la ville ses Adjoints Verts Raymond Avrillier et Pierre Kermen l’ont totalement  soutenu sur les dossiers qui pouvaient le mettre en cause, qu’il s’agisse de Corys( DESTOT / FIORASO : Pourquoi le rapport publié par Atlantico est une bombe ) ou de la transparence ( L’exemple Destot : locataire au Sud , propriétaire au centre ville)  de l’embauche au cabinet d’un agent de la PJ qui avait instruit les affaires Destot et Carignon …

L’ADES ET LES VERTS COLLABORENT AVEC UN ÉLU PS QUI N’A PAS REMBOURSÉ LE CONTRIBUABLE!

La situation actuelle du Conseil Général étant à cet égard ubuesque puisque deux Conseillers Généraux Verts sont membres de la majorité Vallini dont un des Vice Présidents (PS) doit au contribuable de l’ordre de 3 millions d’Euros ( plus les intérêts) disparus des caisses de l’État.( R.AVRILLIER(Verts) laisse 3 Millions d’Euros au Vice Président (PS) du Conseil Général! )  Et ces deux Conseillers Généraux ( O.Bertrand et C.Brette ) perçoivent personnellement des indemnités de deux parlementaires PS ( MM Vallini et Binet).  On mesure à cette situation la crédibilité de la nébuleuse sur la mise en cause de la droite.,(RÉVÉLATION : O.BERTRAND et C.BRETTE ( Verts) FINANCÉS PAR LE PS )

MUNICIPALITÉ DESTOT : POUR EUX COALITION DROITE/GAUCHE !

3eme front : Estimer que la municipalité Destot est une coalition gauche/droite ! C’est évidemment ridicule . Et la «  preuve «  tout aussi ridicule. Ils choisissent ce pauvre Philippe De Longevialle ( PHILIPPE FALCON DE LONGEVIALLE ( ap.PS Grenoble) pisté par R.Avrillier et ses amis comme cibles, représentatifs de cette municipalité gauche-droite. Nommé par l’ADES  « Adjoint à l’immobilier «  ce qui n’est pas faux , son itinéraire, démarré dans la ligne de  Charles Pasqua pour terminer avec Michel Destot, en passant par tête de liste à Meylan parce que la droite n’était pas assez à droite, prête évidemment le flanc à la critique .(L’esplanade : DE LONGEVIALLE LE POLITIQUE ALIMENTAIRE)

DE LONGEVIALLE : SERVICE RENDU

Mais la nébuleuse Verte fait semblant d’oublier le service rendu aux législatives de 2007 lequel méritait récompense : alors candidat de François Bayrou il avait mené l’attaque en illégitimité contre A.Carignon candidat UMP , apportant la caution centriste aux discours sur l’exemplarité des élus , l’honnêteté en politique , tapant à mort dans sa campagne de premier tour sur celui dont il avait été le collaborateur . Se désistant ensuite en faveur de Geneviève Fioraso . Cette caution était importante pour le PS mais aussi pour Raymond Avrillier et ses amis car  malgré sa duplicité et sa fausseté  leur discours se trouvait « légitimé  » par la droite. De Longevialle empêchait aussi les mises en cause de Destot, Fioraso sur leurs propres affaires. C’est évidemment à cette date que la récompense d’un poste d’Adjoint a été négociée. Ça le méritait amplement .

ET BERNARD BETTO ?

Mais en visant principalement Philippe de Longevialle et ses amis on éclaire la tactique de l’alliance future . Ce serait peu de choses  de se séparer d’eux si cela est nécessaire.  Car les Verts épargnent Bernard Betto , Adjoint à l’Europe( !) qui a été 12 ans Adjoint au Maire d’Alain Carignon à l’enseignement. Donc avec de lourdes responsabilités dans des secteurs clefs. Il avait été nommé à titre professionnel conjointement par le Maire de l’époque et le Président de la Chambre de Commerce René Michal,  Directeur Général de l’École d’apprentissage commune à la ville et à la CCI , ce qui est une preuve de confiance et de proximité .Il est vrai que siégeant sans discontinuer depuis 1983 au Conseil il fera probablement valoir ses droits à la retraite.

ET MORAD BACHIR CHÉRIF ?

Ils épargnent Morad Bachir Chérif et Stéphane Gemmani .Ceux ci font dans la surenchère pour s’affranchir du délit de sale gueule . Leurs déclarations de langue de béton  suite aux constatations  de Marie Claire Népi, Adjointe et membre du groupe de De Longevialle ( MC Népi (Adjointe au Maire app PS) dénonce  » les zones de non droit « à Grenoble ) ont démontré qu’ils étaient prêts à tout. Ils pourraient être acceptables dans une majorité plus à gauche et peuvent faire la caution plus à droite si la coalition demeure  en l’état. Avec le risque de perdre sur les deux tableaux qui est toujours celui des opportunistes.(C.LEPAGE ( majorité Hollande) À GRENOBLE AVEC DES SUPPLÉTIFS DU PS )

ILS SOUHAITENT RETROUVER LEURS POSTES

Ce tableau de leurs choix politiques éclaire le chemin tortueux de la nébuleuse Verts/Ades/Alternatifs. L’objectif  ne fait pas de doute. D’autant que  l’alliance indéfectible du PC membre du Front de Gauche avec le  PS localement réduit aussi sa marge de manoeuvre. Difficile de prétendre à une coalition Verts avec toute l’extrême gauche (À Grenoble c’est la » Lutte Finale » à l’extrême gauche : après GO-citoyenneté, c’est P.Voir (PC)… ) .C’est pourquoi aussi ils s’en prennent très modérément à Michel Destot qu’ils épargnent sur ce qui pourrait faire mal. Ils sont solidaires de JM Ayrault au gouvernement et du PS à la région et au Conseil Général. Ils ciblent quelques seconds couteaux de l’ex droite ralliés alimentaires pour avoir une raison de se draper dans la pureté (!)  si l’alliance avec le  PS ne se réalise pas et pour demander ces têtes en cas d’accord avec lui. Pas cher payé ! Évidemment au fond d’eux mêmes ils souhaitent retrouver à Grenoble les postes qu’ils ont déjà occupé , comme  ils profitent  au Conseil Général et au Conseil Régional ( MN Novelli) des bénéfices de l’alliance avec le PS.

Seule une rupture nationale des Verts avec le PS pourrait modifier la donne et les empêcher de renouer avec le pouvoir local. Ou une faiblesse de la droite qui permettrait au candidat ( ou à la candidate ?) PS de s’en passer.  Nous disons candidate car Geneviève Fioraso est en embuscade . C’est une autre histoire.

 

Notre photo : le « modèle  » Michèle Bonneton (Michèle Bonneton (PS/Verts) UNE INDEMNITÉ POURQUOI FAIRE ? ) Députée Verts et Olivier Bertrand Conseiller Général Verts ( majorité Vallini) et Conseiller municipal ( opposition !) à Michel Destot …

 

Catégories : Actualité