PS 38: L’HEURE des DÉCEPTIONS et des RÉGLEMENTS de COMPTES

Publié par user1 le

Pour Jérôme Safar son ancien Premier Adjoint aux Finances de Grenoble, Michel Destot (PS) qui veut revenir dans le jeu est un « cheval de retour » .MJ Salat, Ancienne Adjointe (PS) au personnel de cette même municipalité qui est Vice Présidente de la Métro avec les élus de Piolle estime que la seule chose qu’a réussi ce dernier est de « pousser les grenoblois à bout ». L’ancien Maire socialiste de Grenoble, Michel Destot égraine dans une « lettre « ses sempiternelles têtes de chapitre d’une politique (emploi, logement, solidarité…) sans jamais l’once d’une idée concrète ni le moindre regard sur son bilan calamiteux de 20 ans de gestion sur ces sujets .

André Vallini en digne successeur de A.Girardin et Y.Benguigui ses prédécesseurs au Secrétariat d’Etat à la Francophonie – après s’être annoncé comme Garde des Sceaux pendant des années- promène son échec Isérois au Salon de l’Agriculture le temps d’une photo.

LA BASE DU PS CRIE SA DÉCEPTION du QUINQUENNAT HOLLANDE

Mais selon le « DL » (2/3/16) la base du Parti Socialiste monte aussi au front pour crier sa déception des années Hollande. Un certain nombre de militants manifesteront même le 9 mars prochain contre le gouvernement. Eve Moulinier donne la parole à Maxime Gonzalès, Éric Battier, Pa­trick Hautson, Soizic Lo­quet­ Naël, Chloé Pantel, Céline Deslattes et Soukaï­na Larabi militants socialistes et leur propos reflètent l’imposture et la trahison de la candidature Hollande.

BERCÉS PAR LA MUSIQUE DOUCE et MENSONGÉRE du PS

Bercés par la musique douce et mensongére du PS, ils sont demeurés au premier degré de lecture des propos de leurs dirigeants. Tout changement « divise la société «. Ils sont scandalisés que la gauche envisage «d’outrepasser les organisations syndicales « alors qu’ils ont toujours appris qu’elles sont l’alpha et l’Oméga du dialogue social. Les salariés n’ont pas leur mot à dire.

HOLLANDE LEUR A MENTI EN « CONSCIENCE »

Evidemment la loi El Khomri « monte les Français les uns contre les autres » ou encore: « qui a pu penser que c’est en réformant le code du travail qu’on allait réduire le chômage de masse ? ». On les comprend. C’est ce qu’on leur a toujours dit. Il ne peut pas leur venir à l’idée que notre code du travail est d’abord «protecteur » du chômage de masse le plus élevé d’Europe. Leurs dirigeants et François Hollande qui le savent leur ont menti et ne peuvent que se heurter à leur incompréhension,  acculés à chercher à l’adapter face à la montée du chômage. Car Le gouvernement PS qui finance par de la dette 500 000 formations pour permettre à Hollande d’être à nouveau candidat grâce à  » l’inversion de la courbe du chômage « sait bien que cette mesure est un leurre sans avenir ni efficacité pour les sans emploi concernés. Un cynisme absolu qui s’exerce au détriment de ceux dont on a le moins le droit de se moquer.

LES MAUX N’ONT PAS de NOM, PAS de VISAGE , EXISTENT ILS VRAIMENT?

Ces militants socialistes Isérois de Grenoble, de Rives, d’Eybens ont été élevés au lait des discours de la gauche et des Verts qui refusent de désigner les problèmes. Bien sur ils admettent que « la société est à reconstruire » mais il faut le faire « sans stigmatiser » . Les maux n’ont pas de nom ni de visage et existent ils vraiment? La  question d’une immigration sociale de masse ne se pose pas en termes de rupture du vivre ensemble, ni en termes de moyens financiers. Les valeurs de l’effort individuel, de la responsabilité , la récompense au mérite, l’adhésion aux principes de la République quant on demande son asile ou son aide, émanent de la «droite dure ». Une perte de repère évidente à propos du sentiment d’appartenance à la même Nation.

UN HOLLANDE SANS CAP NI BOUSSOLE EMMENE SON CAMP DANS LE MUR

Avec Hollande sans cap ni boussole,qui gouverne à vue , des chefs locaux qui, après leurs échecs successifs , se déchirent sur la seule base de leurs ambitions personnelles,Maxime Gonzalès, Éric Battier, Pa­trick Hautson, Soizic Lo­quet­ Naël, Chloé Pantel, Céline Deslattes et Soukaï­na Larabi et les militants socialistes déçus ne peuvent être que perdus. Ils vont encore se tourner vers ceux de leurs dirigeants qui vont exploiter ce potentiel en déshérence et lui tenir le discours qu’ils veulent entendre. Un triste recommencement.

AUCUN PAYS AU MONDE N’A COPIÉ LES 35 Heures!

Car ceux-là, comme Hollande, savent que leurs recettes ne marchent pas. Aucun pays au monde n’a copié la France des 35 H parce que nulle part au monde moins de travail n’a créé de la richesse donc de l’emploi. Personne sur la planète ne veut suivre nos socialistes et mettre en place une économie administrée qui tue la croissance et donc l’emploi. Cela ne les empêchera pas de tenir ce discours afin de capter les suffrages de ces militants conscient de les conduire – le pays avec – dans l’impasse.

UN COMBAT ENTRE LA RÉALITE ET LE MENSONGE

Il ne s’agit pas d’un combat entre les modernes et les archaïques comme ils craignent d’être dépeints. Mais entre la réalité et le mensonge.

« On ne peut plus faire semblant que tout va bien, quand tout est en train de s’écrouler « expliquent ils au DL. On sera au moins d’accord avec eux sur ce point. Etonnés tout de même qu’ils demandent la poursuite d’une politique qui échoue et dont sont d’abord victimes les plus faibles et les demandeurs d’emplois.

Photo du DL: des militants PS expriment leur déception et leur désarroi face à la politique D’Hollande qui a menti à tous les Français