Pour l’Adjoint à l’Urbanisme « Les choix urbanistiques de Villeneuve sont un échec ! »‘

Publié par Les Républicains 38 le

« À la Villeneuve  , l’économie souterraine, les menaces et le manque d’hygiène continuent de faire leurs ravages  » écrit  Laure Kepes la correspondante du « Figaro » à Grenoble ( le Figaro 23/1/13) . Elle rappelle que l’association d’éducation populaire la Cordée a été incendiée « . Tandis que Denis Setboune, coordonateur des « médiateurs de nuit »   estime que « les tensions demeurent » .

Étonnant pour un quartier qui bénéficie – outre tous ses équipements – d’un régime spécial à savoir une équipe municipale de  » Médiateurs de nuit » financée par le contribuable ? Comment expliquer -avec tous ces moyens mis en oeuvre depuis 40 ans – d’aussi piètres résultats et même une aggravation constante ?  L’adjoint Jérôme Safar (PS)  est même contraint de reconnaître  » que le collège voit ses effectifs diminuer avec les années, la plupart des collégiens n’arrivent pas en première, la mixité est absente « .(LOGEMENT:un TÉMOIGNAGE ACCABLANT sur L’ÉCHEC des VERTS/ADES à Grenoble)

UTOPIE : « DANGEREUX EN MATIÈRE D’URBANISME »

Après 18 ans de pouvoir beau bilan! Car la municipalité est responsable des attributions de logement. Tellement responsable qu’elle avait fait porter à la municipalité Carignon la responsabilité de la dégradation de Villeneuve pendant une décennie après son retour au pouvoir !

Un autre élu (apparenté PS) , l’Adjoint à l’Urbanisme(Grenoble. Ph. de Longevialle (app PS) : de Charles Pasqua à François Hollande) reconnaît aussi les échecs: « il y a d’abord eu des choix urbanistiques utopiques et innovants qui se sont révélés être des échecs, notamment les coursives dans les immeubles. (…) l’utopie est une bonne chose mais, en matière d’urbanisme, c’est assez dangereux car il y a des réalités et des usages qui nous rattrapent vite  » dit Philippe de Longevialle dans le Monde.fr ( 25/1/13)

« DES CHOIX QUI ONT CRÉÉ DES ZONES D’INSÉCURITÉ  »

Il ajoute ce qui donnera du baume au coeur à  ceux qui ont eu la responsabilité du logement et de l’urbanisme depuis 1995 et dont on ne peut évidemment exonérer Philippe de Longevillale ( 2008/20012) qui tente de leur refiler la patate chaude :

« Certains choix architecturaux ont créé des zones d’insécurité avec de multiples recoins, des zones sombres, difficiles à surveiller et à entretenir. Il y a également la question de la mixité sociale qui a posé problème : quand vous avez près de 80 % de logements sociaux dans un quartier, la mixité est presque impossible à trouver. Le problème est qu’on a concentré des familles en difficultés dans un même endroit, ce qui a accentué une certaine forme de ségrégation. Finalement, la Villeneuve s’est ghettoïsée à la fois par l’organisation du bâti et de l’espace global mais également par l’absence de politique déterminée de mixité sociale. »

PS/VERTS RATTRAPÉS PAR LES RÉALITÉS

Un constat d’échec qui est totalement synchrone avec ce que nous disons ici depuis longtemps . Il nous semblait bien que tous les théoriciens de Villeneuve qui défendent leur pré carré, qu’il s’agisse de Claude Jacquier,(VILLENEUVE , FAUX « CHERCHEURS  » ET VRAIES CONTRE VÉRITÉS.Le cas C.Jacquier ) de Jean-François Parent (VILLENEUVE :  » UNE OPÉRATION DE COMMUNICATION  » selon JF Parent (urbaniste)) comme la nébuleuse Verts/Ades et le PS défendent leurs magot électoral, seraient rattrapés par les terribles réalités.  (JC PEYRIN ( UMP ) : « J’ACCUSE LA COALITION PS/VERTS DE GRENOBLE … ») Ce temps arrive plus vite que nous l’imaginions. Mais il est intéressant de voir les Adjoints au Maire brûler ce  que le PS et les Verts contraignent d’adorer depuis 40 ans. Nous ne sommes pas certains que Jérôme Safar et Philippe de Longevialle  aient pleine conscience de ce qu’ils détruisent. Ils ne sont pas réputés pour leur subtilité.

PH.de LONGEVIALLE : tout et son contraire dans la même phrase

Les contorsions de Philippe de Longevialle sont le degré zéro de la politique . Ainsi , pour lui,  » les objectifs initiaux n’ont pas été tenus en terme de mixité sociale mais cela ne doit pas être imputé à la mauvaise volonté des acteurs. Il y a eu un certain détournement de l’usage des logements du quartier, notamment parce que les municipalités successives y ont concentré la misère ».

Ce n’est pas du  » à la mauvaise volonté des acteurs  » si  » les municipalités successives y ont concentré la misère « …. La volonté n’était pas mauvaise mais MM Destot, Avrillier, son Adjoint au Logement (95/2001)puis Madame Boileau (Verts/Ades) la présidente de l’Office HLM (2001/2008) et maintenant M.De Longevialle  » ont concentré la misère  » ! Sans mauvaise volonté.

« LES MUNICIPALITÉS SUCCESSIVES ONT CONCENTRÉ LA MISÈRE » ( PH. DE LONGEVIALLE)

La reconnaissance de ces 3  « municipalités successives »  nous suffit quant au bilan .(VILLENEUVE DE GRENOBLE : LE TRISTE BILAN DU PS et de la MUNICIPALITÉ DESTOT )Mais ce n’est pas leur mauvaise ou leur bonne volonté que nous jugeons car nous ne prétendons pas nous immiscer dans les méandres des cerveaux des élus locaux : c’est leurs décisions et leurs conséquences dont ils vont devoir rendre des comptes surtout après le sommet qu’a représenté les deux crimes récents , qui sont comme l’aboutissement dramatique de cette absurdité politique.

LA MUNICIPALITÉ DESTOT VEUT DÉTRUIRE L’UTOPIE DE DUBEDOUT !

L’Adjoint à l’urbanisme propose de détruire le projet urbanistique de  Villeneuve pour en faire  un quartier  comme les autres ! Finie l’utopie d’Hubert Dubedout et Jean Verlhac  et de tous leurs thuriféraires . Ce qu’a dénoncé la droite pendant quatre décennies devient soudainement vrai.

Philippe de Longevialle explique  qu’il  » faut supprimer les coursives qui sont des rues à l’intérieur des immeubles. Cela ne fonctionne pas : l’hiver, le vent s’y engouffre, il y fait froid et ce lieu est un facteur d’insécurité pour les habitants. Ainsi, il faut remettre la rue au pied des immeubles en ré-adressant chacune des tours. Il faut tenter de résidentialiser les immeubles en coupant certaines montées pour essayer d’avoir trente à quarante logements sur la même montée, contre cent aujourd’hui. Il faut également essayer de mettre plus d’ascenseurs pour redistribuer les logements. En somme, il faut créer des espaces à taille plus réduite où les gens se connaissent et se rencontrent et pas des lieux où les personnes passent dans des conditions mal définies »

Fermez le banc!

VILLENEUVE DOIT DEVENIR UN QUARTIER COMME LES AUTRES !

Villeneuve doit devenir un quartier avec des rues droites, des montées d’escaliers fermées, des immeubles à taille humaines, des logements sociaux en nombre réduit ….

À l’UMP nous le savons. Car la droite le dit  depuis la création de Villeneuve. Mais le clan qui a monopolisé un quartier dont Michel Destot est le député depuis 25 ans, les élus PS et Verts/Ades qui l’ont  bâillonné  par une représentation associative biaisée ont empêché toute évolution pendant toute cette période.

2014 : LE TEMPS DES RESPONSABILITÉS

L’échéance municipale de 2014 est une échéance clef pour situer les responsabilités : combien de générations ont elles été sacrifiées sur l’autel de ce dogme ? Combien d’enfants perdus dans l’économie souterraine, dans la drogue et la délinquance ? Combien d’argent public ? ou  ? et à qui  ? pendant cette période ?

M.Destot et ses alliés devront y répondre .

ALLER AU BOUT DE LA DESTRUCTION DU MYTHE

Une fois engagés sur cette voie il faudra évidemment aller au bout de l’analyse : J.Safar et Ph. de Longevialle évoquent  » la misère » comme si la corrélation misère/délinquance était exacte . Comme si le taux de chômage reflétait la totale réalité dans un quartier ou l’économie souterraine est si puissante. Ils ne vont pas encore au bout de la destruction du mythe.

LE COMMUNAUTARISME A GAGNÉ CAR IL N’A PAS TROUVÉ DE FRONTIÈRES FACE À LUI

Il est évident que le communautarisme, le repli identitaire font énormément de dégâts et sont un élément clef de la désocialisation du quartier. L’absence de frontières ( au sens large) , c’est à dire de normes , d’interdit, d’autorité, de valeurs partagées, qui a été porté par le projet Villeneuve produit la situation explosive que nous connaissons. Difficile pour eux d’aller jusque là au risque de tangenter la politique nationale actuelle qui n’est pas portée sur l’effort ni la responsabilité individuelle.

N’OUBLIER AUCUN RESPONSABLE DE LA CATASTROPHE HUMAINE

Il conviendra aussi que tous ceux qui ont accompagné de leur action, (,VILLENEUVE: ALAIN MANAC’H ( VERTS/Alternatifs) signe la faillite de la maison des habitants de leurs interventions, (Jo Briant ou les graves dégâts de l’Écologie/Pacifiste ) de leurs excès (Jacques Savine: une lumière crue sur le systéme PS à Grenoble),  de leur participation au système ( Villeneuve: la ville privatisée par le PS et les Verts/Ades) cette catastrophe humaine en rendent compte également .

C’est un très important débat qui attend Grenoble.

 

Catégories : Actualité