POUR FRANCE 24 : « GRENOBLE, MODÈLE FRANÇAIS de VILLE PROPRE »

Publié par user1 le

« Grenoble s’est affirmée comme le modèle français de la ville propre » a affirmé Joseph Bamat (France 24) en sortant d’un entretien avec Eric Piolle (Verts/PG). Ainsi les téléspectateurs de France 24 ou les lecteurs du site pourront croire que les Grenoblois vivent dans une ville propre, bien entretenue, embellie tous les jours.

V.COMPARAT (Verts/Ades) CONFIRME PIOLLE …

Pour équilibrer les propos de Piolle, Joseph Bamat a aussi rencontré… Vincent Comparat le Président de l’ADES! Présenté comme une sorte de chevalier blanc (!) de l’écologie, lui qui est aux côtés de R.Avrillier dans tous les coups de l’extrême gauche locale depuis 40 ans, la plupart sans aucun rapport avec l’écologie.

LES CHEVALIERS BLANCS N’ONT JAMAIS GOUVERNÉ GRENOBLE

Le « journaliste » retranscrit même l’histoire électorale grenobloise à travers les lunettes de ces derniers: à le lire on ne sait pas que ces lutteurs implacables, farouches et désintéressés ont été aux postes aux côtés de M.Destot (PS) pendant 13 ans de 1995 à 2008!

E.PIOLLE (Verts/PG) le ROOSEVELT des ALPES

E.Piolle, lui, se compare à Roosevelt : « Quelques semaines après son arrivée au pouvoir, Roosevelt a adopté des réformes visant à réguler le secteur financier et relancer l’économie, rappelle Éric Piolle, il a complètement changé les règles du jeu. » écrit France 24.

«Son appel à l’action politique est d’ailleurs calqué sur les « Cent Jours » de Franklin D. Roosevelt «explique le «journaliste».

Ajoutant «de fait, depuis qu’il a été élu à la mairie de Grenoble le 4 avril 2014, il a lancé un nombre impressionnant de nouveaux projets et en a davantage encore sous le coude.«

LA MUNICIPALITÉ a FOURNI les PHOTOS à J.BARMAT (France 24)

Parmi ces nouveaux projets Joseph Bamat ne peut citer que la fin des sucettes et colonnes Morris Decaux . Il « remercie la ville de Grenoble pour lui avoir fourni les photos avant/Après » (!) (voir ci-dessous). Même pour les images il n’a pas diversifié les sources.

J.BARMAT N’A PAS VU les TOTEMS QUI DÉFIGURENT GRENOBLE

Il n’a pas vu les Totems qui défigurent la ville ( coût 250 000 €), aux infos pas actualisées… D’ailleurs Eric Piolle lui explique que « la suppression de la publicité sur l’espace public a fait le tour du monde » . C’est un argument de grande qualité pour démontrer la justesse de la mesure. De plus la publicité n’est évidemment pas supprimée de l’espace public comme on le sait.

 » IL VA Y AVOIR des AXES pour les VÉLOS »

Pour le reste E.Piolle confirme que le développement économique de Grenoble n’a rien à attendre de lui.: «Il va y avoir de nouvelles rues piétonnes ainsi que des axes qui seront réservés aux transports en commun, aux vélos et aux piétons » affirme t il en réponse aux commerçants qui ont demandé le retrait préalable de ces mesures pour reprendre le dialogue.

UNE « EXPERTE EN ÉNERGIE DURABLE » EST d’ACCORD

France 24 fait témoigner aussi une « experte en énergie durable » Sandrine Mathy, chargée de recherche en économie de l’environnement et de l’énergie au CNRS, qui ne peut qu’approuver en chambre les mesures punitives de la municipalité Piolle.

LES PONCIFS SUR L’AUTOMOBILE

Pour équilibrer, le « journaliste » interroge tout de même une commerçante représentante du peu de Grenoblois qui « restent sceptiques face à la nouvelle politique de la municipalité » (!).

Tous les poncifs sont énoncés en particulier sur l’automobile dont on oublie de préciser qu’elle représente seulement 20 % de la pollution ni dire la part qu’y prennent les bouchons créés par la municipalité Piolle.

UN OBSTACLE au NEW DEAL: GRENOBLE EST RUINÉE

Le seul espoir est énoncé à la fin. La situation financière catastrophique de la ville « pourrait former le principal obstacle à la mise en place de son New Deal vert ».Rien que ça…. Bien entendu rien sur les causes réelles de cette catastrophe.

JUSQU’ A QUAND CE JOURNALISME de CONNIVENCE?

On se demande, après Claude Massot pour Public Sénat , jusqu’à quand va durer ce «journalisme » qui répète le discours du pouvoir en place? Une chaine publique comme France 24 ne devrait pas avoir le droit de se transformer en tract électoral ni,en méprisant les citoyens, renforcer les votes extrêmes.

Une des photos fournies par la municipalité Piolle (Verts/Pg et publiée par France 24 qui est censée représenter Grenoble:

Une des photos fournies par la municipalité Piolle (Verts/PG) et publiée par France 24 censée représenter Grenoble
Les Totems de Piolle ( 250 000 €) qui ont remplacé les colonnes Morris. Effondrés, installés sur des sites remarquables, même dans les parcs publics jusque là épargnés par la pub!
Les Totems de Piolle ( 250 000 €) qui ont remplacé les colonnes Morris. Effondrés, installés sur des sites remarquables, même dans les parcs publics jusque là épargnés par la pub! ( ici face à Chavant pas loin de la photo publiée par France 24...)
Les Totems de Piolle ( 250 000 €) qui ont remplacé les colonnes Morris. Effondrés, installés sur des sites remarquables, même dans les parcs publics jusque là épargnés par la pub! ici place Victor Hugo un jour de vent
Les Totems de Piolle ( 250 000 €) qui ont remplacé les colonnes Morris. Effondrés, installés sur des sites remarquables, même dans les parcs publics jusque là épargnés par la pub!
Catégories : Echos