Pour Eric PIOLLE : « GEG N’ÉTAIT PAS à la HAUTEUR »

Publié par Les Républicains 38 le

D’une seule phrase Sa Suffisance Eric Piolle ( Verts/PG) a balayé toute l’argumentation de sa municipalité sur le contrat accordé à Bouygues/Vinci pour l’éclairage public de la ville.

« Le nouveau contrat est bénéfique pour les Grenoblois, et la réponse de GEG n’était pas a la hauteur  » a lancé le Maire à l’Assemblée Générale des Habitants de Aigle Foch Libération qui l’ont accueilli jeudi soir en tapant des pieds.
(http://www.republicains38.fr/grenoble-geg-perd-leclairage-public-au-profit-de-bouyguesvinci/)

LE CONTRAIRE de la MAJORITÉ MUNICIPALE !

Le lendemain dans le « DL » sa majorité municipale se défendait en prétendant le contraire:  » la nouvelle majorité n’a eu d’autre choix que de conclure la fin d’une procédure impulsée et définie entièrement par l’équipe sortante (…) Vincent Fristot, président, a défendu avec force la candi­dature de GEG « .
(http://www.republicains38.fr/geg-la-municipalite-piolle-vertspg-perd-son-sang-froid/)

E.PIOLLE EST SATISFAIT de la PERTE du CONTRAT

Eric Piolle finit par se dévoiler: contrairement à ce que sa municipalité affirme officiellement, il est très satisfait que GEG ait perdu 75% de son marché d’éclairage public. Pour la première fois depuis 1851 Grenoble verra ce secteur géré par un privé. Mais on voit mal  » si GEG n’était pas à la hauteur  » comment Vincent Fristot (Verts/Ades) son président pourrait demeurer à son poste ?

Catégories : Echos