POLLUTION : ELLE BAISSE DEPUIS l’ELECTION de PIOLLE ( Verts/PG)…

Publié par Les Républicains 38 le

Tout va mieux dans le bassin Grenoblois en matière de pollution. Air Rhône Alpes , l’organisme de contrôle est plus positif depuis l’élection de Eric Piolle ( Verts/ Parti de Gauche ) à Grenoble!

Jusque là 320 000 habitants de l’agglomération étaient victimes de la pollution. Le Plan de Protection de l’Atmosphère voté en 2010 par la Métro n’avait pas été appliqué.

La recommandation de ne pas construire en bordure des voiries n’était pas appliquée  non plus. Ni par Grenoble, ni par la Métro qui favorisait la densification en même temps que l’arrivée du Tram dans les communes. Faisant même de l’une la condition de l’autre..(POLLUTION de l’AGGLO: LOURDE RESPONSABILITE des ELUS PS/VERTS)

JM UHRY ( PS) DEMISSIONNE pour ne pas CAUTIONNER

Jean Marc Uhry, Vice Président (PS) à l’environnement avait même démissionné craignant d’être attaqué en responsabilité par des collectifs d’habitants, indiquant que le bureau de la Métro avait refusé de débattre de la question à plusieurs reprises et révélant que MM Baïetto et Destot étaient allé voir le Préfet de l’Isère pour lui demander qu’aucune mesure de protection ne soit prise avant les élections.(POLLUTION ET SANTÉ DES HABITANTS : après les élections pour MM DESTOT et BAÏETTO (PS))

Et bien si on en croit la tonalité de « Air Rhône Alpes  » , il n’y en aura probablement pas plus de mesures de protection après les élections.

« C’EST PAS PLUS MAUVAIS QUE DANS le PASSE …  »

Dans un communiqué l’organisme qui fait le bilan annuel de la qualité de l’air pour le bassin Grenoblois rappelle bien que «  44 journées ont con­nu un dispositif d’informa­tion ou d’alerte à la pollu­tion, majoritairement en raison du dépassement du seuil de concentration de particules fines dans l’atmosphère  » précisant même que  » la station de surveillance située en bord de rocade a même enregistré 54 jours de dépassement du seuil » …

« Mais , poursuit elle , malgré tout, il s’avè­re que la qualité de l’air aujourd’hui en Rhône­ Al­pes n’est pas plus mauvaise que dans le passé. Air Rhô­ne Alpes, l’observatoire de surveillance de la qualité de l’air dans la région, ré­vèle que depuis 2004, la concentration moyenne de l’air grenoblois en ozone a diminué de 6%, de 11% en dioxyde d’azote, de 13 % pour les particules de 10 microns, et même de 20 % pour les particules de 2,5 microns. »

JC PEYRIN (UMP) DEMANDE QUE les ELUS PS et VERTS/ADES ne SOIENT PLUS JUGES et PARTIE

On vous dit que tout va mieux.  Cela correspond à l’élection de Piolle. Ajoutant tout de même par incidente : « une amélioration certai­ne qui ne doit cependant pas masquer des difficultés persistantes, puisque la ré­glementation n’est toujours pas respectée pour les par­ticules fines et le dioxyde d’azote ».(POLLUTION: 100 à 200 morts par an dans l’agglo ( Institut de Veille Sanitaire))

Jean-Claude Peyrin Président de l’UMP38 avait demandé que  » Air Rhône Alpes  » ne soit plus dirigé par les élus PS et Verts/Ades qui sont juges et partie. Cette demande demeure d’actualité . (JC PEYRIN(UMP) demande le départ de M.Urhy(PS) et C.Brette ( Verts) du contrôle de la pollution)

J.SAFAR (PS) A FAIT RETIRER L’INSTRUMENT de CONTRÔLE du CENTRE VILLE

Par exemple à Grenoble pendant la campagne municipale des Grenoblois se sont plaints de la verrue installée rue Félix Poulat , contre l’église St Louis . Il s’agissait de l’instrument de mesure de la qualité de l’air . Jérôme Safar (PS) l’a fait immédiatement retirer .La qualité de l’air n’était tout à coup plus mesurée au centre de Grenoble !

La verrue qui contrôlait la pollution rue Felix Poulat à Grenoble....

La verrue qui contrôlait la pollution rue Felix Poulat à Grenoble….

 

a soudainement disparu 8 jours avant le premier tour suite à la protestation de Grenoblois : la pollution n'avait plus besoin d'être mesurée...

a soudainement disparu 8 jours avant le premier tour des municipales  suite à la protestation de Grenoblois : la pollution n’avait plus besoin d’être mesurée…

 

 

 

 

 

 

Si on collationne les déclarations des responsables de Air Rhône Alpes depuis quelques années on est stupéfait par les contradictions et l’absence totale de jugement sur les politiques engagées.

LA  DENSIFICATION EST CONTRAIRE AUX RECOMMANDATIONS

S’agissant de la densification alors que l’organisme constate que les normes sont dépassées sur tous les grands axes , (POLLUTION à Grenoble: » ON DÉPASSE LES NORMES SUR TOUS LES GRANDS AXES »)  il n’a jamais un mot sur les atteintes à la santé des futurs habitants que représentent les constructions massives décidées à Grenoble par la majorité PS/verts/ades à partir du Plan Local d’Urbanisme de 2005 . Et pour cause ! Ceux qui ont élaboré et voté ce plan sont les mêmes qui dirigent Air Rhône Alpes…

PAS d’ETUDES SUR L’IMPACT des BOUCHONS

Il n’y a jamais eu non plus d’étude sur les conséquences des bouchons en termes de pollution (GRENOBLE: SEULE VILLE DE FRANCE ou les BOUCHONS AUGMENTENT) des bouchons générés par l’absence de nouvelles voiries voulu depuis 20 ans par ces mêmes élus.( J.SAFAR (PS) BLOQUE le NUAGE de POLLUTION à VOREPPE!) Pas plus que de relevé sur ce que représente en termes d’impact sur  la santé publique  la non application du Plan de Protection de l’Atmosphère voté en 2010  par la Métro.

UN PROBLEME de RESPONSABILITE ?

C’est une situation plus qu’inquiétante pour les citoyens. Il faudra que les élus répondent à ces questions. Et au sein de ces organismes certains devraient réagir  car la caution de ces errements, de ces silences  et de leurs conséquences pour la population posent à minima un problème de crédibilité. Mais peut être demain de responsabilité.

Jean-Marc Uhry avait démissionné avant. Ce n’était pas un hasard.

NB : rappelons les vrais chiffres ; Grenoble est  la 7 eme ville de France pour la pollution aux particules fines nocives pour la santé car elles peuvent pénétrer dans l’appareil respiratoire.

 

 
Catégories : Non classé