POLLUTION: la MUNICIPALITÉ PIOLLE SE PERD dans la NAPPE

Publié par user1 le

Les morts de la pollution qui jonchent les trottoirs de Grenoble ne seraient pas dus à l’automobile si on en croit les analyses publiées  par le  » Dauphiné Libéré ». (5/1/17)  Pourtant le quotidien titre en Une : »Pollution, un mort tous les 3 jours » à Grenoble… qui est la grande antienne de la municipalité pour terroriser la population.

"rouler à 70 km/ h au lieu de 90km/h ne fait pas baisser la pollution, au contraire" affirme le chercheur

« rouler à 70 km/ h au lieu de 90km/h ne fait pas baisser la pollution, au contraire » affirme le chercheur spécialiste de l’environnement ( photo le DL)

LA POLLUTION : le BALLON D’OXYGÈNE de PIOLLE

Depuis des mois la municipalité Piolle (Verts/PG) asphyxiée par ses trahisons et ses mensonges cherche son ballon d’oxygène politique. Elle croyait l’avoir trouvé avec la pollution.  Un sujet en or qui lui permettait de se repeindre en vert et faire oublier le rouge un instant. Rien de mieux que les bonnes vieilles recettes: la  peur et la santé,quoi de meilleur pour faire oublier le reste?

Les élus de la coalition Rouge/Verts se moquent superbement de ces problématiques  mais elles sont utiles comme  levier afin de domestiquer les vilains Grenoblois (pour commencer) afin qu’ils marchent à sa guise. Comment pourraient ils refuser de mourir économiquement afin d’éviter de  mourir physiquement ?

DES ANNONCES CATASTROPHES POUR L’AGGLOMÉRATION

Car  les annonces et les mesures coercitives contre l’automobile de ces derniers mois auront été une catastrophe pour l’agglomération Grenobloise. Intervenant dans une longue liste ou figurent l’obligation de rouler partout à 30 KM/H, le refus du Lyon-Turin , la soit disant suppression de la publicité mais aussi la tentative d’étrangler les Musiciens du Louvre ou MC2 qui font beaucoup pour la réputation de Grenoble ont pour conséquence de donner une image détestable ,de réduire l ‘attractivité de notre territoire et donc d’induire de nouvelles pertes d’emplois.

Florent Domine estime à 20% la pollution automobile

Florent Domine estime à 20% la part de l’automobile dans la pollution. De plus les deux bouchons grenoblois (Rocade Sud et A 480 ) créés par le dogmatisme des élus Verts/Ades prend la part principale de ces 20%! ( photo le DL)

F.DOMINE (Chercheur) : » LA VOITURE N’EST PAS la CAUSE PRINCIPALE de la POLLUTION »

Or si on lit bien les données publiés par le DL il est à nouveau confirmé que la part de l’automobile dans la pollution en hiver est très minoritaire .

Florent Domi­ne, chercheur en chimie et physique de l’environnement à Grenoble, explique par exemple que la principale source de pollution atmosphérique provient du chauffage au bois. « la voi­ture n’est pas la cause princi­pale de la pollution, elle l’est à 20 %, ensuite, rouler à 70 km/ h au lieu de 90km/h ne fait pas baisser la pollution, au contraire. On se trompe de combat » (DL du 4/1/17)

Lui, dans les années 90, lorsqu’il a alerté les associations écologiques, il se souvient s’être fait insulter. « Le bois, c’est une religion, il a une belle image écolo » .

J.DUTRONCY (Verts/PG): la POLLUTION « EN MAJEURE PARTIE du CHAUFFAGE au BOIS »

Dans le même DL le Vice Président (Verts/PG) de la Métro, Jérôme Dutroncy chiffre à un tiers ( et non pas 20 %) la pollution provenant de l’automobile: « En période hivernale, les particules fines vont effectivement provenir en majeure partie du chauffage au bois, mais il ne faut pas occulter le trafic autoroutier qui produit un tiers de la pollution de l’air. »

J.Dutroncy (Verts/PG) affirme que l'automobile produit 33% de la pollution de l'agglo

Pour soutenir Piolle J.Dutroncy (Vice Président Verts/PG de la Métro) ) affirme que l’automobile produit 33% de la pollution de l’agglo

J.DUTRONCY : « ON PORTE LE CURSEUR UN PEU TROP LOIN SUR LE TRAFIC » (!)

Le même Jérôme Dutroncy qui avoue : »il est plus difficile de faire arrêter un chauffage au bois que de limiter un trafic routier ou autoroutier. On porte effectivement le curseur un peu trop loin sur le trafic. » En clair  il n’est pas content des décisions qu’il est censé prendre comme Vice Président de la Métro à l’Environnement. On sait bien que ce n’est pas lui qui les prend…

 

UNE ÉCOLOGIE PUNITIVE QUI VISE CEUX QUI TRAVAILLENT

Ainsi si la municipalité Piolle qui actionne la Métro  impose un jour des vignettes qui ne sont plus obligatoires le lendemain, si elle interdit l’entrée de Grenoble à certains véhicules , si elle diffuse des messages qui effraient les investisseurs, les familles cela s’appelle dans la langue Rouge/Verts porter « le curseur un peu trop loin sur le trafic! »  .

 

Selon les analyses du GAM l'écologie punitive n'a pas d'effets sur la pollution

 

50 000 AUTOMOBILISTES : le REMBOURSEMENT à Y.MONGABURU (Verts/ADES)

Le 4 janvier, soudainement , Yann Mongaburu (Verts/Ades) reconnaissait que l’absence de vignette ne pouvait pas donner lieu à verbalisation après avoir tranquillement et posément affirmé le contraire le 2 décembre dernier au micro de France3. Si les 50 000 automobilistes qui ont acquitté un peu moins de 5€ pour acheter la vignette en l’ayant cru sur parole lui demandaient le remboursement, ça lui ferait tout drôle.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/03/agglo-270-000-automobilistes-sans-la-vignette-auto/

Après la pantalonnade des ridicules vignettes , les tableaux diffusés par le GAM démontrant que les mesures de restrictions de circulation n’avaient eu aucun impact sur la pollution , les informations arrivent maintenant sur le poids de l’automobile dans la pollution.

10 %, 20% ou 33% LA POLLUTION PAR L’AUTOMOBILE ?

10 % selon certains, 20 % selon le chercheur Florent Domine, 33% selon Jérôme Dutroncy élu (Verts/PG), juge et partie donc pas le mieux placé, ni le plus crédible après les épisodes calamiteux que nous venons de vivre avec la Métro.

Incroyable que ce pourcentage  ne soit pas établi de façon certaine et transparente par un organisme indépendant dans une agglomération dont les élus prennent autant de décisions aux conséquences négatives! 10  ou 20 %  de pollution par 320 000 automobilistes ça ne doit pas faire beaucoup par voiture! Surtout que la pollution auto provient d’abord des deux gros bouchons Grenoblois.

ET si les 50 000 automobilistes qui ont acquis la vignette la croyant obligatoire demandaient son remboursement à Yann Mongaburu (Verts/Ades) ?

les vignettes usine à gaz que devaient même apposer les véhicules propres autorisés à circuler en toute circonstance ne sont plus obligatoires!

ROCADE SUD et A 480, PREMIÈRE SOURCE DUE AUX ÉLUS PS/PC et VERTS/ADES

Quelle est la part des deux bouchons dans la pollution auto – le 5eme et le 7 eme bouchons Français- de la Rocade Sud et de A 480, bouchons créés du fait de l’opposition depuis 20 ans des élus PS/PC et Verts/Ades à l’élargissement des voiries de contournement afin de ne pas créer « d’aspirateur à voitures »  ?  On ne le saura pas non plus. Pas encore. Mais au fur et à mesure que tous montages révèlent leur imposture les données remontent à la surface.

13 ème agglomération Française par la taille, Grenoble dispose du 5 eme  bouchon National, elle est la 7 eme ville de France la plus embouteillée , elle est la 5 ème ville pour la pollution. Il n’y a pas de relation de cause à effets entre bouchons et pollution dans cette part que prend l’automobile ?

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE  TRICHE SUR TOUS LES SUJETS

Mais si la pollution automobile avait une part si importante dans ces cadavres qu’on ramasse sur les trottoirs de Grenoble (un tous les 3 jours) un peu comme au temps de la peste, alors ces élus ont une responsabilité écrasante dans ce résultat.

SI elle ne représente que 10 à 20 % de la pollution pourquoi s’en prendre aux automobilistes plutôt que d’avoir traité les deux bouchons, première source de la pollution automobile?

LE DÉBAT POLLUÉ a DÉPASSÉ UN PIC

Bref de quelque côté que l’on se tourne c’est d’abord le débat qui est très pollué et a dépassé un pic avec la municipalité Piolle. Au départ les médias ont embrayé largement et répercuté  » peur sur la ville » . On a vu des élus telle Lucile Lheureux (Verts/PG) – dans l’incapacité de traiter de l’espace public dont elle est l’Adjointe  » responsable » qui a mis les commerçants des marchés vent debout contre son règlement absurde et injuste – multiplier les conseils comme pendant une explosion nucléaire.

L.LHEUREUX (Verts/PG): Les ENFANTS NE DOIVENT PAS ALLER à L’ÉCOLE AUX HEURES de POINTE…

Ainsi les enfants ne devaient pas  « sortir aux heures de pointe, à savoir entre 7 h 45 et 9 heures «  et il fallait « éviter de les pro­mener le long des axes rou­tiers. » ( surtout la Rocade Sud et A 480, bouchons créés par le dogmatisme anti automobile des Verts/Ades) .Mais  » il ne faut pas rester enfermé chez soi (!) Il faut continuer à sortir, à pren­dre l’air et à pratiquer une activité peu intensive, conti­nuer à aérer son intérieur au moins deux fois par jour pen­dant dix minutes ».

LE GRENOBLOIS QUI VIT EN PIOLLAND EST STRESSÉ TOUTE LA JOURNÉE

Entre l’achat de sa vignette, les consignes de mode de vie, la vérification de son véhicule, la menace des contrôles, les inquiétudes sur la santé des enfants qui ont du aller à l’école … aux heures de pointe , la question de savoir si on n’a pas aéré l’appartement un quart d’heure au lieu de 10 mn,  le grenoblois qui vit en Piolland est débordé. Sauf s’il n’a que ça à faire.

Cette opération visant à créer ce climat anxiogène pour maitriser la population et ses comportements s’achève piteusement .

Non la voiture n’est pas la cause principale de la pollution de l’agglo en hiver.

Oui des chercheurs spécialistes de l’environnement affirment qu’on pollue plus en roulant à 70 Km/H qu’à 90.

Oui Jérôme Dutroncy vice président (Verts/PG) à l’environnement reconnait que la Métro en a trop fait sur la voiture.

Oui Yann Mongaburu (Verts/Ades) a annoncé le 2 décembre que la vignette était obligatoire mentant effrontément et oui  il a avoué le 4 janvier qu’elle ne l’était pas.

Cette enfumage général conduit pas une collectivité révèle les motivations de ceux qui la dirigent de fait. Mais ça sent de plus en plus l’improvisation et l’absence de tout professionnalisme dans l’application. Les coups pour se sortir du trou échouent un à un.

Cet épisode aura encore détérioré  l’image de la municipalité Piolle dans un segment qui était sa propriété. Elle croyait surfer sur la nappe de pollution , elle s’est plutôt écrasée dedans.