POLITICIENS « VERTS » : L’EXEMPLE Yann MONGABURU

Publié par Les Républicains 38 le

La qualité de politicien professionnel n’attend pas le nombre des années … Finie la fraîcheur de la campagne, la politique différente , les solutions aux problèmes .
La langue de bois – de plomb ? – utilisée par Yann Mongaburu candidat Verts aux législatives nous rassure ! la relève est assurée.

Ce collègue de Maryse Oudjaoudi mérite une décoration ( M.Oudjaoudi ( Verts38)  » portera la Légion d’honneur avec fierté « )
Alors que les Roms sont expulsés – femmes et enfants- (ROMS : LE GOUVERNEMENT PS/VERTS FAIT DIVERSION ) ou bien campent aux portes de Grenoble, ( ST MARTIN LE VINOUX : LES ROMS EN BORDURE DE L’A48  ) que la crise du logement s’aggrave soudainement (LOGEMENT : DÉJÀ LE SEUIL D’ALERTE ) avec ses conséquences pour les plus fragiles,  que le chômage en pleine accélération va atteindre le chiffre fatidique des 3 millions Yann Mongaburu revient rasséréné des journées des « Verts » de Poitiers. Il faut dire qu’il a été longtemps l’attaché du groupe  à la mairie de Grenoble. Un apparatchik très classique.

Le PS peut être rassuré . Ce n’est pas de ce côté ci qu’il peut craindre une contestation sérieuse. Les Ministres Verts ne vont pas choisir l’évacuation brutale de leur campement Ministériel … La nébuleuse Verst/Ades/alternatifs a bien intégré le double langage .

À l’exemple de ces 10 grands élus PS (10 ÉLUS PS SOUTIENNENT L’EXPULSION DES ROMS ) qui ont même trouvé le moyen de publier une tribune pour soutenir … les expulsions de Roms . La honte est-ce le  » discours de Grenoble  » prononcé dans la transparence et la clarté ou cette fausse solidarité avec la misère humaine qui a pu donner des espoirs , pour l’abandonner une fois élu ?

 » UNE SITUATION, UN CONTEXTE … »

À Grenews Yann Mongaburu confie : « Nous devons travailler sur les marges de manoeuvre à trouver pour aller vers les objectifs de transformations sociales et écologistes. Le « point de tension », il est là, entre la radicalité de nos objectifs et le pragmatisme de moyens que l’on se doit d’avoir. Pragmatisme, oui, oui. La question n’est pas d’aller vers le « grand soir » mais, comme je l’ai dit, de chercher les équilibres, les marges de manoeuvre, parce qu’il y a une situation, un contexte… »

On rejoint parfaitement le Premier Ministre et le chômage :  » remonter la pente sera difficile « … On s’en doutait . De plus les mesures prises depuis 4 mois pénalisent la compétitivité des entreprises et  accroissent les difficultés.

Pour  » les Verts « …  » les marges de manoeuvre, le contexte, la situation  » voilà bien des éléments de langage qu’on avait -aussi – oublié !
Une langue de fer bien loin de sa campagne électorale dans la troisième circonscription.
Rappelez vous , il avait pris son seau, sa serpillère et un peu de savon de Marseille pour « laver les excès de la finance ». Sa cible était une banque du cours Jean-Jaurès. Tout ça parce que les Verts organisaient une réunion publique sur le thème de la finance.

Maintenant ils gouvernent et Madame Duflot Ministre Vert du Logement ne propose même rien pour loger les femmes et enfants expulsés sans ménagement par son collègue de l’Intérieur.
Et pour la finance Yann Mongaburu dans la lignée de ses amis recherche  » les marges de manoeuvre, parce qu’il y a une situation , un contexte… »
Il ne s’agit plus de laver au savon de Marseille .
Il est le co- auteur d’une belle escroquerie intellectuelle

Catégories : Actualité