PISCINES À GRENOBLE : les scolaires et les familles lourdement pénalisés

Publié par Les Républicains 38 le

Le dossier  » piscines  » de la ville de Grenoble établi par Grenews est accablant pour la municipalité Destot : un seul exemple démontre l’incurie de l’actuelle équipe municipale de la ville phare ;

La piscine Chorier-Berriat a fermé en 2007 et ouvrira peut être en… 2014 ! Pour les habitants du quartier c’est clair : « la municipalité nous a bananés . Cette piscine est fermée depuis 7 ans maintenant. On est au courant de rien. Elle devait rouvrir à l’été 2010  » indique Alain Guézou. ( Grenews)

L’ÉLU PS DU SECTEUR A DU MAL…

L’élu de secteur le PS Alain Garcia rassure :  » les travaux ont démarré ! » . Victoire donc 6 ans après la fermeture.Et ce pauvre Alain Garcia préposé aux sornettes y va de son couplet ridicule :  » c’est un équipement très attendu par les scolaires et par les famillles( qui s’en passent donc depuis 6 ans! NDLR) Mais j’essaie d’expliquer aux habitants qu’il a fallu le temps de la décision politique « . On comprend qu’il ait du mal.

FRAIS DE BOUCHE, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, çA VA VITE…

Pour augmenter de 57% les frais de bouches et de déplacements ( valeur 1 millions d’Euros sur le mandat) le temps de la  » décisons politique » est un temps court .(Municipalité PS de Grenoble : frais de bouche et voyages c’est l’explosion +57%) Pour l’endettement à +67 % c’est rapide.(JC PEYRIN (UMP):  » LA DETTE DE GRENOBLE + 67,9% PENDANT LES MANDATS DESTOT « )  Pour des frais de fonctionnement à 58% du budget alors que des services entiers ont été transférés à la Métro on y arrive. ( FRAIS DE FONCTIONNEMENT : GRENOBLE LE TRÈS MAUVAIS ÉLÈVE) Pour prendre en charge cette année de l’ordre de 1,2 à 1,5 M d’Euros supplémentaires pour mettre de nouveaux rythmes scolaires en place et faire plaisir au gouvernement , on y va. (RYTHMES SCOLAIRES: la municipalité s’obstine à mal faire pour être  » le bon élève » du gouvernement). Mais à Chorier Berriat il faut au moins 7 ans…

Comme Grenoble ne compte que 5 piscines utilisables en hiver et qu’une autre ( Les Dauphins ) est fermée pour défaut de fabrication (alors qu’elle date de 2007);  Il n’en reste que 3 pour toute la ville.

UN CONSEILLER (PS) DÉLÉGUÉ AUX COMMENTAIRES SUR L’IMPUISSANCE

Et la municipalité ne fait que répondre impossibilité, absence de moyens , un Conseiller Municipal délégué aux équipements sportifs Farid Derbal (PS) étant chargé des commentaires sur l’impuissance . Pour lui on  » est bien au dessus de la moyenne nationale « . Il doit gober l’eau de l’Isère. Grenews rappelle cruellement  » le plan piscines  » de la ville voté en 2007. Qui comprenait Chorier Berriat . On voit ce qu’il en est. Le plan piscine a coulé , elles n’ont même pas été entretenues et certaines sont obsolètes :  » je suis allé au Clos D’or , mes bras touchaient le fond à la moitié de la piscine  » raconte Grenews.

LE DÉTESTABLE PARTENAIRE PRIVÉ À LA RESCOUSSE

Voilà que Farid Derbal voudrait trouver des fonds dans le privé ! Nommer un équipement par une marque. On n’est pas sorti de l’auberge.

La dernière fois qu’on a entendu parler de privé et de piscine c’était sous la municipalité UMP : une maison privée pour Personnes  Agées aisées devait être construite en bordure du Bd Gambetta dans le prolongement de la piscine Jean Bron.

Qui conservait ses bassins, mais totalement modernisée , couverte l’hiver, découverte l’été , utilisable 12 mois sur 12. Entièrement financée par le privé. Une opération que M.Destot (PS) et les Verts/Ades ont fait capoter .

 » UNE SITUATION CATASTROPHIQUE  » POUR M.CHAMUSSY (UMP)

En étant incapables depuis 18 ans d’apporter une solution aux scolaires et aux familles qui veulent pratiquer la natation . Ce que Matthieu Chamussy , Conseiller Municipal (UMP) qualifie de  » situation catastrophique  et inacceptable  » . Pour lui c’est un véritable « gâchis » . Mettant en garde contre l’actuel  » pipeau pré électoral  » sur la question.

Pas de crainte . Les seconds couteaux Farid Derbal et Alain Garcia n’ont convaincu personne. Les scolaires et les familles qui n’ont pas de bassin pour nager connaissent la réalité.

Catégories : Actualité