Pierre KERMEN ( Verts/Ades) PROMÈNE LES GRENOBLOIS EN BATEAU

Accueil  »  Actualité  »  Pierre KERMEN ( Verts/Ades) PROMÈNE LES GRENOBLOIS EN BATEAU
23 août 2013 07:08 Commentaires fermés admin

On  a appris grâce au « DL » ( 10/08) que Pierre Kermen, Ancien Adjoint (Verts/Ades) à l’urbanisme de la municipalité Destot était skipper d’un voilier comme chargé de mission à l’Université  Joseph Fourrier .

Celle-ci est en effet à l’initiative d’un projet « zéro CO2″ dans le cadre d’un crédit impôt recherche. Rappelons que ce crédit résulte d’une loi voulue par N.Sarkozy pour favoriser la recherche privée: les entreprises peuvent réduire une part de leur impôt en investissant dans la recherche.

L’UTILISATION DE LA LOI SARKOZY PAR PIERRE KERMEN

Cette mesure a été un facteur fort d’investissement étranger en France. Et créatrice d’emplois. On imagine que l’Université Joseph Fourrier utilise cette niche fiscale ce qui est un bon procédé. S’agit il de la prise en charge du salaire de Pierre Kermen? D’investissements ? On ne le sait pas puisque le bateau lui-même est propriété du CEA .

Un voilier totalement propre équipé d’un moteur alimenté par l’électrici­té produite par une pile à hy­drogène, innovation du CEA.Ce dispositif électrochi­mique permet la production d’électricité et de chaleur.

5 SEMAINES DE BATEAU ENTRE CÔTE D’AZUR ET CORSE

Pendant 5 semaines cet été le bateau a effec­tué des analyses de qualité de l’air à la surface de la mer. Long de 12 mètres avec 8 places,  l’équipage n’a  jamais compté  plus de 7 équipiers et 4 la dernière semaine. Pierre Kermen est aussi moniteur de voile aux Glénans. Une étudiante bénévole qui a participé parce qu’elle adore la voile a expliqué: « Il s’agissait surtout de navigation, car tous les analyseurs sont auto­matiques, il suffisait de faire des relevés. »
Chaque soir le bateau fai­sait escale dans un port, sauf pour les traversées entre la Côte d’Azur et la Corse .

LE VOILIER NE POLLUE PAS LES ANALYSES

Cette station mobile s’inscrit dans le programme ChArMEx (The Chemistry ­Aerosol Medi­terranean Experiment) de re­cherche fondamentale sur la pollution en Méditerranée et ses impacts. Mais contraire­ment au reste de “l’arsenal” (moyens aéroportés et au sol),le voilier est « une plateforme scientifique parfaitement ap­propriée à cette étude, car il ne pollue pas les analyses » a expli­qué le skipper Pierre Kermen au DL.
« Son rendement est meilleur que celui des moteurs thermi­ques et il assure une navigation sans nuisance sonore et sans odeur », indique Didier Bouix,ingénieur de recherche au CEA­Liten (Laboratoire d’in­novation pour les technologies des énergies nouvelles et les nanomatériaux). Le CEA a dé­veloppé une solution énergéti­que complète. « Notre intérêt est de pouvoir la tester en situa­tion réelle, pour atteindre à ter­me des objectifs industriels », ajoute M. Bouix, fier de ce sys­tème hybride qui permet jus­qu’à 36 heures de navigation en autonomie raconte le « DL ».

Autant d’atouts réels et une recherche fondamentale passionnante, personne ne peut le nier, surtout pas nous.

NAVIGUER  L’ÉTÉ À TITRE PROFESSIONNEL N’EST PAS DÉSAGRÉABLE

Car la mission à bord est triple: » « Mieux connaître les polluants anthropiques (dus à l’activité humaine) et biogéni­ques (naturels, dus aux feux de forêts et poussières saharien­nes notamment) », « étudier la pollution dans les ports » et « analyser le trafic maritime et ses conséquences » a détaillé François Dulac pilote de Charmex.
Il s’agit de comprendre comment la pollution atmos­phérique interagit avec le cli­mat, son impact sur le cycle de l’eau, et de quantifier la pollu­tion qui est transportée sur de grandes distances pour que le système “pollueurs-­payeurs” frappe les “bonnes person­nes”.

Il n’empêche que ce n’est pas un boulot désagréable si on est un adepte de la voile que de naviguer 5 semaines l’été en Méditerranée à titre professionnel:le chargé de mission à l’université Joseph Fourrier a trouvé là une activité enviée. On ne sait pas si une présence longue sur un bateau induit des récupérations en termes de congés.

P.KERMEN APPARTIENT AU SYSTÈME VERTS/ADES…

Pierre Kermen appartient au système Verts/Ades qui donne des leçons comportementales à la droite à l’abri des structures publiques, exerçant des fonctions pour le moins protégées et totalement en adéquation avec l’action politique. (VERTS/ADES : à Grenoble les révoltés sont indemnisés et au pouvoir…) Si bien qu’on a du mal à déterminer ou s’arrête et ou commencent les conflits d’intérêts.(V.COMPARAT (Verts/Ades)anime le « Réseau citoyen » depuis… 1983!)

….COMME R.AVRILLIER

Raymond Avrillier était également vaguement chargé de communication peut être à mi temps dans un institut de recherche sociale dépendant de l’Institut d’Études Politiques de Grenoble.Toutes les présentations sur lui totalement maîtrisées font d’ailleurs l’impasse sur sa « carrière » professionnelle. Son rendu et ses éventuels résultats…

IL A FAIT LA BÉTONISATION AVEC LE PS

Mais surtout Adjoint à l’Urbanisme de Destot jusqu’en 2008 ,Pierre Kermen a travaillé, préparé et voté avec la majorité PS/Verts/Ades de Grenoble un Plan Local d’Urbanisme (PLU)en 2005. C’est ce plan qui s’applique et produit les conséquences que nous voyons en termes de bétonnage intensif.

Cette politique est le prolongement dans le vocabulaire d’aujourd’hui de l’urbanisme de Villeneuve auquel les Verts/Ades sont si attachés  (Pour l’Adjoint à l’Urbanisme « Les choix urbanistiques de Villeneuve sont un échec ! »)  pour les raisons électorales que l’on sait. (.JC PEYRIN ( UMP ) : « J’ACCUSE LA COALITION PS/VERTS DE GRENOBLE … »)

PLUS D’ESPACE EN MÉDITERRANÉE QU’À JEAN MACÉ

Après Bonne et ses 850 logements, ce sont les 10 000 habitants de Jean Macé, les projets à l’esplanade, sur le polygone: encore de l’ordre de 20 000 habitants.On aimerait que Pierre Kermen et les élus PS/Verts/Ades qui ont voté un tel PLU mettent en place un programme de recherche afin de « mieux connaître les polluants anthropiques (dus à l’activité humaine) ».(POLLUTION: LA MUNICIPALITÉ DESTOT ET SES ÉLUS PS S’ENFERRENT) .

C’est peut être plus facile à analyser sur un bateau en Méditerranée: on dispose de certainement plus d’espace qu’au coeur des nouvelles tours de Jean Macé et des classes Algéco de l’école du quartier. Une situation due au PLU voté par le PS et les Verts…

ÉTUDIER LES EFFETS DE LA DENSIFICATION SUR LA POLLUTION

On verrait mieux P.Kermen abandonner son bateau et obtenir des crédits impôts recherche grâce à la loi Sarkozy pour étudier ce qu’il en est des effets sur la pollution de la densification à outrance conjugués à la réduction des voiries, la suppression du stationnement, l’accroissement du nombre de véhicules individuels par habitant.(Enquête ménages/déplacements de l’agglo: En 10 ANS DES VOITURES PLUS NOMBREUSES et 2200 PLACES SUPPRIMÉES à Grenoble)

LA POLLUTION NE S’ARRÊTE PAS À L’ESPLANADE

Car contrairement à ce qu’annoncent MM Siébert et Chiron Adjoints (PS)(POLLUTION DANS L’AGGLO: J.CHIRON(PS) ET S.SIÉBERT(PS) SONT SATISFAITS )  la pollution ne s’arrête pas aux portes de Grenoble, à l’esplanade ou les voitures sont  bloquées : elle circule et produit des effets sur la santé des habitants.(Pollution de la cuvette : Des chiffres inquiétants qui vont s’aggraver)

L’intervention de MM Destot et Baïetto (PS) pour demander au Préfet de ne prendre aucune mesure contre la pollution avant les élections municipales est bien la reconnaissance de la gravité du problème et la preuve du cynisme des élus majoritaires sur ces questions. (POLLUTION ET SANTÉ DES HABITANTS : après les élections pour MM DESTOT et BAÏETTO (PS).

On sait que le Vice Président PS de la Métro à l’environnement a rendu sa délégation par éthique. Une éthique dont ne font jamais preuve les élus Verts/Ades si exigeants avec la droite.

ABANDONNER LES POSTURES

On voudrait maintenant que Pierre Kermen et la majorité Verts/Ades/PS qui avoté le PLU  assument les conséquences de leur politique , abandonnent leur posture et rendent des comptes. Plutôt que nous promener en bateau (POLLUTION de l’AGGLO: les Verts/Ades… écrivent au Maire!)

 

 

 

Share