PAS DE NOUVELLES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES,SUPPRESSION DE VOIRIES, le programme de la Métro

Publié par Les Républicains 38 le

À l’heure ou nous écrivons ce samedi 18 août la France compte 300 kms de bouchons.

La Métro et nos élus PS/Verts de l’agglomération préparent en même temps dans l’opacité la plus complète le SCOT , le schéma qui va s’imposer dans chaque plan local d’urbanisme de chaque commune . Il prévoit la suppression de voiries et aucune infrastructure routière nouvelle !

Le gouvernement a pourtant au début de l’été détourné la circulation de l’autoroute du Sud vers Grenoble afin de dégager une partie du transit par les Alpes . On voit mal qu’il y renonce prochainement.
Mais même en période  » normale  » l’accroissement des déplacements domicile /travail produit des effets considérables qui en viennent à rendre les conditions de vie impossibles aux  salariés et aux entreprises.
Denis Bonzy sur son blog a le mieux et le plus souvent analysé le processus peu démocratique choisi par l’exécutif PS et les objectifs du schéma . Aujourd’hui il publie une note technique qui inquiète tant les conséquences sur la vie quotidienne sont graves .(  le SCOT et les questions de fond )

En effet la totalité des déplacements ( professionnel , transit , marchandise, tourisme, visiteurs CHU ) n’a pas été pris en compte dans les études ( Que fait le Sénateur Chiron chargé des déplacements ?) . À ceci s’ajoute la politique de densification menée à marche forcée à Grenoble . . ( Grenoble : le choix de la densification 1200 LOGEMENTS à L’ESPLANADE  )

Évidemment les conséquences devraient être graves sur la pollution dans l’agglomération puisque – volontairement – on ne détermine pas la part de chaque source de pollution : voiture particulière, bus diesel, poids lourds, embouteillages, carbone de freins des trams, chaufferies bois… ( GRENOBLE :POURQUOI LA POLLUTION VA S’AGGRAVER)

 la suppression de nombreuses voiries congestionne encore davantage l’agglomération et favorise la pollution auto par l’augmentation des bouchons. Alors que les normes environnementales auxquelles sont soumis les constructeurs rendent les véhicules moins gourmands en énergie et moins polluants

Selon la note publiée par Denis Bonzy :  » Le réaménagement du carrefour du Rondeau et la mise à 3 voies de l’A480 ne suffiront pas à remplacer les voiries supprimées en entrées de Grenoble (Esplanade, déclassement A48 et réaménagement en BD urbain, Av des Martyrs, Av Jean-Jaurès, réaménagement des quais de l’isère, requalification de la RN 1090 en Bd urbain(Meylan Carronnerie-Bd Jean Pain, Bd Marcéchal Leclerc (projet Forum inscrit au ScoT)... La Rocade Sud déjà saturée ne peut pas absorber plus de trafic.  Les contraintes imposées par ce SCoT ne seront plus supportables, ni du point de vue de l’ attractivité du territoire, ni du point de vue de la qualité de vie des habitants qui travaillent » .

Grenoble et l’Isère sont restés à l’écart du TGV  ( TGV BLOQUÉ : l’INCIDENT QUI DÉMONTRE LE RETARD DE GRENOBLE ) . Le retard actuel en matière de contournements de Grenoble – lequel retard fait monter la colère feinte de Michel Destot qui fait croire qu’il n’y est pour rien ! – produit déjà des effets terribles sur la qualité des déplacements ( GRENOBLE, « BOUCHON » INTERNATIONAL: DESTOT et VALLINI RESPONSABLES )  . Inutile d’être très imaginatif pour comprendre que les projets des élus PS  de l’agglomération de planifier l’absence de nouvelles infrastructures routières  et la réduction des voiries n’améliorera pas la situation !

Cette course à la démagogie pour préparer l’alliance du second tour avec les « Verts  » , si elle est nécessaire au PS, s’effectue au détriment de l’emploi, de la pollution et de la qualité de vie des habitants de l’agglomération .

Catégories : Actualité