Parc du VERCORS: C.BRETTE (Verts) S’ACCROCHE à SON POSTE

Publié par user1 le

Peu importe que les deux collectivités majeures, le département et la Région aient basculé à droite aux dernières élections. Peu importe que les Parcs Régionaux soient les alter ego de la collectivité … régionale qui les financent principalement. Peu importe qu’elle ne dispose plus de la majorité des voix au Conseil Syndical. Bref peu importe ce que désirent les citoyens qui s’expriment par les élections et sont représentés par leurs élus.

Catherine Brette la présidente (Verts) du Parc régional du Vercors s’accroche à sa présidence. Les représentants du département de l’Isére et de la Région Rhône-Alpes-Auvergne ont usé de leur courtoisie habituelle pour lui permettre de prendre le temps ( !) de tirer les conséquences des élections, ce qui, en démocratie, est une règle de base.
Mais appartenant au clan Grenoblois de l’ADES ( R.Avrillier, L.Comparat, O.Bertrand..) parmi les plus durs du système qui fonctionne maintenant au pouvoir local, Catherine Brette ne veut toujours pas lâcher son fauteuil. Evidemment, alors qu’elle gouvernait seule jusque là, elle fait des propositions d’ouverture à la droite afin de conserver sa  présidence.
Elle prend le parc Régional du Vercors en otage de son ambition personnelle et refuse le principe de réalité et de démocratie. Les Grenoblois qui voient la coalition Rouge/vertes à l’œuvre ne sont pas étonnés.

Catherine Brettes avec Raymond Avrillier, Olivier Bertrand, Vincent Comparat le clan des durs des Verts/Ades

Catherine Brettes avec Raymond Avrillier, Olivier Bertrand, Vincent Comparat le clan des durs des Verts/Ades