Palais des Sports de Grenoble : Le CAVE SE REBIFFE

Publié par Les Républicains 38 le

On n’a pas compris les arrières pensées d’Alain Pilaud l’Adjoint(PS) au Maire de Grenoble qui s’est opposé lundi soir au Conseil Municipal de Grenoble à l’Adjoint aux Finances et candidat socialiste Jérôme Safar .

Il a refusé de voter un avenant impliquant une subvention supplémentaire de 1,5M€ au Palais des Sports .Votant clairement contre au grand dam du candidat.

L’explication d’Alain Pilaud selon laquelle « La dernière délibération don­nait des règles, en particulier certaines activités étaient in­terdites à l’association du Pa­lais des Sports. Je me deman­de si cet avenant ­là ne de­vrait pas rappeler que les règles sont les mêmes » parait courte.

LA GESTION d’ALPEXPO EST UNE GABEGIE

Au delà de la concurrence entre Alpexpo que préside Alain Pilaud et le Palais des Sports, au-delà du procès en correctionnelle actuellement pendant et qui revient en mars , de la condamnation d’Alain Pilaud (A.PILAUD (PS) CONDAMNÉ EN CORRECTIONNELLE dans le DOSSIER ALPEXPO) il est probable que d’autres enjeux sous jacents expliquent cette opposition.

Rappelons que la gestion d’Alpexpo est une gabegie qui coûte très cher au contribuable : des millions d’Euros sont engloutis. Les responsables sont très nombreux mais tous du côtés des élus PS, Verts/ades et PC qui ont géré l’équipement en dépit du bon sens.(ALPEXPO: LES ÉLUS PS FONT BARRAGE À LA SAISINE DE LA JUSTICE)

DEPUIS 2004 l’EQUIPEMENT EST à la DERIVE

En réalité depuis 2004, quand la municipalité Destot/Safar a laissé partir le fleuron d’Alpexpo, le Salon International des Sports d’Hiver ( SIG) sans en tirer aucune conséquence sur la gestion de l’équipement qui perdait sa principale recette, la messe était dite.
Rappelons que Pierre Kermen Adjoint représentait les Verts/Ades au Conseil d’Administration d’Alpexpo jusqu’en 2008…(LES VERTS/ADES ABSENTS D’ALPEXPO ? un couplet mensonger de plus)

FACTURES SANS PRESTATIONS ET EMPRUNTS CHEZ MADOFF

Les choses se ont aggravées au fil des années avec des prestations sans factures et même des factures sans prestations! Des emprunts chez Madoff. La totale.(3/ ALPEXPO: les scandales de la gestion PS, factures sans commandes,placements chez Madoff..)

Jérôme Safar a couvert l’opération en montant une fausse mission d’information qu’il a lui-même présidée ! Le Premier Adjoint (PS) contrôlait l’autre Adjoint(PS). La « mission » a pu conclure en toute indépendance et objectivité qu’il n’y avait rien à voir.(1/ ALPEXPO J.SAFAR (PS): UNE MISSION POUR ÉTOUFFER LE SCANDALE)

La justice restant elle même silencieuse malgré plusieurs saisines .(ALPEXPO: LE PROCUREUR N’A TOUJOURS PAS RÉPONDU À L’OPPOSITION)

J.SAFAR DEFEND LA GESTION « ASSOCIATIVE  » DU PALAIS DES SPORTS

Mais Guy Chanal qui est demeuré directeur du Palais des Sports après avoir été vilipendé – dans un premier temps – pour sa gestion d’Alpexpo est à nouveau soutenu par Jérôme Safar qui a tenu à le faire savoir au Conseil Municipal:« On donne les moyens au Palais des Sports de travailler. Je suis étonné que les mêmes qui défendent le fait associa­tif, voudraient qu’ici on s’as­seye dessus. C’est une asso­ciation. Je trouve aussi éton­nant le climat de suspicion vis­ à­ vis de Guy Chanal, di­recteur du Palais des Sports dont le fonctionnement a fait ses preuves. La situation fi­nancière du Palais s’est consi­dérablement améliorée avec les nombreuses manifestations » .

 » L’OMERTA TACITE EST DE MISE… »

Prendre la défense de la gestion du Palais des Sports sous l’angle de  » l’associatif » est assez gonflé de la part de Jérôme Safar et démontre son cynisme absolu. Car on peut dire beaucoup de choses sauf que « la gestion associative » est   la première caractéristique de l’équipement ! Et probablement heureusement.

A propos d’un autre rapport, dans une assemblée voisine le syndicat Force Ouvrière a diffusé un communiqué selon lequel  » L’omerta tacite est de mise car l’on n’est pas éclaboussé lorsqu’on n’éclabousse pas. La classe politique iséroise refusant le débat ne sort pas grandie de cet épisode « .

CHACUN CHERCHE A NE PAS ÊTRE ECLABOUSSE

Au Conseil Général en effet beaucoup d’élus voulaient enterrer le rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion socialiste des VFD mettant en cause Charles Galvin, Président (PS) et Conseiller Général . Un rapport sur lequel Jean-Claude Peyrin, Président de l’UMP38 a finalement fait une conférence de presse à fort retentissement.

D’une assemblée à l’autre, cette « omerta  » dénoncée par FO semble un mode de gestion. Chacun cherchant à ne pas être éclaboussé, le contribuable trinquant comme on le constate avec Alpexpo.

LE PROCES EN CORRECTIONNELLE DU 20 MARS PESE SUR LA DELIBERATION.

Dans le cas du soutien de Jérôme Safar à Guy Chanal , des 1,5 M€ supplémentaires votés comme un seul homme, on imagine très bien que le procès en correctionnelle qui verra comparaître à nouveau Guy Chanal et se déroulera le 20 mars prochain , à 3 jours du premier tour des élections municipales , peut freiner bien des ardeurs.  Gageons que Jérôme Safar ni Michel Destot ne seront cités à la barre du Tribunal correctionnel après ce vote et ce soutien. Ainsi va Grenoble.

Et si le vote hostile d’Alain Pilaud qui a contraint en défense Jérôme Safar a condamner  » le climat de suspicion » était une version municipale du  » Cave se rebiffe « ? Car il en est un qui a été condamné et pour qui tout est encore ouvert.

En ce cas à quand les vrais rebondissements?

Notre photo:Raymond Avrillier , Ancien Adjoint au Maire (95/2008) avec Alain Pilaud Président d’Alpexpo et Adjoint au Maire, tous les deux au fait des  » affaires ».

Catégories : Actualité