On pensait que Hollande ne pouvait pas descendre plus bas… mais il nous surprend encore

Publié par redacteur le

Vincent Chriqui

Vincent Chriqui, maire de Bourgoin-Jallieu, 1er vice-président de la CAPI, conseiller départemental et délégué de la 10ème circonscription de l’Isère

Comment peut-on faire cela à la France ? Pages après pages, les confidences de François Hollande n’en finissent plus de dégrader la fonction présidentielle. Après un Mitterrand poète, le second président socialiste se révèle calembouriste. Son comique troupier pourrait faire rire s’il ne s’agissait du chef de l’Etat et de l’image de la France. Avec le président normal, François Hollande a commencé son quinquennat par abaisser la fonction présidentielle ; il le terminera mortifié, tirant avec lui l’image de notre pays.

CE PRESIDENT A PASSE PLUS DE TEMPS à COMMENTER SON ACTION PLUTÔT QU’A LA MENER

Ce président aura passé plus de temps à commenter son action plutôt qu’à la mener. Son emploi du temps est-il si vide qu’il puisse accorder une soixantaine d’entretiens privés a des journalistes ? N’avait-il pas d’autres choses à faire ? C’est vrai que pour lui « ça va mieux », mais quand je vois l’inaction du gouvernement je me dit que rien ne va plus…

LE LIVRE DEVOILE LE DOUBLE DISCOURS QU’IL A TOUJOURS TENU

Les bonnes feuilles de « Un président ne devrait pas dire cela » dévoilent le double discours qu’il a toujours tenu. Face caméra, il prône le respect des institutions et de la justice exemplaire. Alors qu’en tête à tête avec les journalistes, il dénigre la magistrature en ces termes « tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux…» allant jusqu’à accuser « une institution de lâcheté ». Les vice-champions d’Europe de football sont également dénigrés. Selon lui, ils sont « passés de gosses mal éduqués à vedettes richissimes, sans préparation ». A sa décharge, il avait déjà prévenu qu’il n’aimait pas les riches.

 » LA FEME VOILEE D’AUJOURD’HUI SERA LA MARIANNE de DEMAIN »

On ne sait plus comment positionner Hollande qui juge d’une part que « il y a un problème avec l’islam » ou « trop d’arrivées, d’immigration qui ne devrait pas être là », et d’autre par dévoile un communautarisme des plus cynique en prétendant que « la femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain ». Pense-t-il récupérer ainsi le vote de la communauté musulmane qu’il a profondément choquée avec la loi sur le mariage homosexuel ?

Hollande a réussit à démontrer que sa parole n’avait aucune valeur. Il dévoile en privé l’inverse de ce qu’il prône publiquement. Mais nous le savions : élu sur une politique de gauche, il n’a pas hésité à trahir ses électeurs pour finir son règne poignardé par Macron.

Monsieur le Président, la France ne vous dit pas merci pour ces 5 ans !

Vincent Chriqui