» ON LUI EN VEUT à DESTOT » pour les ESPACES VERTS

Publié par Les Républicains 38 le

C’est un des anciens colistiers de M.Destot, le socialiste Jacques Wegner qui a rappellé cela dans le « DL » à l’occasion du 10 eme anniversaire de lutte contre l’amputation du Parc Paul Mistral par le Stade.
Rappelant que les opposants n’étaient ni contre le stade que le Maire de St Martin d’Hères était prêt à accueillir, ni contre le football.
Mais contre l’abattage de 300 arbres en bonne santé .

« Nous n’étions pas contre un stade ni contre le football, nous voulions préserver les espaces verts, éviter la coupe de 300 arbres. La tactique de Destot est toujours la même : promettre un espace vert à chaque projet, on l’a vu pour le stade, on le voit pour l’Es­planade et pour Flaubert. On lui en veut à Destot, il nous a maltraités.

« QUELLE MAUVAISE FOI »

« Aujourd’hui, quand j’entends Didier Mi­gaud, à l’époque président de la Métro, aujourd’hui pré­sident de la Cour des comp­tes, lancer le message de la rigueur budgétaire, je me dis “quelle mauvaise foi ! » ajoute Jacques Wegner.(MUNICIPALITÉ DESTOT (PS) : PUBLICITÉ MENSONGÈRE)

LE STADE DEVIENT UNE GRANDE SURFACE COMMERCIALE

En effet c’est Didier Migaud (PS) Président de la Métro qui décidera de la construction d’un stade à 30 M€ qui terminera à 90M€ , maintenant géré par une société Carilis bien proche des élus de la Méto,  annuellement subventionnée à hauteur de 2,2 M€, ne  sachant que faire du Stade à longueur d’année, elle ouvre … des commerces ce qui permet à quelques uns de bénéficier d’un fonds de commerce, l’investissement de base ayant été effectué par le contribuable.(STADE DES ALPES: UNE NOUVELLE SURFACE COMMERCIALE!)

Le commerce Grenoblois ayant exactement besoin en ce moment d’une concurrence sur fonds publics. (LA MORT PROGRAMMEE du COMMERCE RECONNUE par le PS Grenoblois)

MÊME AMPUTE LE PARC HOCHE…

S’agissant du stade Jacques Wegner affirme « On a perdu mais l’histoire nous donne raison : tout ça pour ça ? Nous poursuivons notre lutte pour préserver les espa­ces verts dans une ville où ils deviennent peau de cha­grin».

En effet la municipalité Destot/Safar aura aussi amputé le parc Hoche pendant son mandat en vendant une partie à un promoteur pour construire un hôtel grâce au PLU présenté par un Adjoint Verts/ades en 2005. (HOCHE à Grenoble:PENDANT L’ÉTÉ LE PARC PUBLIC EST AMPUTÉ)

DES NOUVEAUX QUARTIERS SANS ESPACES VERTS…

Elle aura réussi l’exploit de construire des nouveaux quartiers de plus de 500 logements comme Quai de la Graille sans un espace vert supplémentaire.  Ni d’ailleurs aucun équipement public, même pas les écoles puisque les élèves sont reçus dans des préfabriqués.(ÉCOLES à Grenoble: DES CLASSES EN PRÉFABRIQUÉS À JEAN MA)CÉ)

… DANS LA TRADITION SOCIALISTE GRENOBLOISE

C’est une tradition socialiste Grenobloise que cette chasse aux espaces verts : c’est déjà Dubedout (PS) qui décida d’implanter l’hôtel de ville et le stade de Glace dans le parc Mistral amputant une première fois celui ci. Et c’est aux municipalités Carignon qu’on doit l’extension du parc Bachelard, le Parc Pompidou, le parc de Marliave, le parc Valisére , le square Genin à la gare …(GRENOBLE : PARCS ET JARDINS CONTRE BÉTONNAGE)

Notre photo : l’hôtel en construction qui ampute le parc Hoche

Catégories : Actualité