NOUVEAUX CAMPEMENTS SAUVAGES à GRENOBLE

Publié par user1 le

« La Cour nationale du droit d’asile (CNDA) rejette 86 % des demandes d’asile provenant de ces pays européens en raison de la situation de ces pays qui ne justifie pas, pour la majorité de leurs ressortissants, la délivrance d’un statut de réfugié » a fait  savoir Lionel Beffre le Préfet de l’Isère (DL 10/3/17) à propos des Albanais et Macédoniens qui campent sur les terrains municipaux en bordure de l’avenue de Valmy à Grenoble.

Ils ne «sauraient justifier un accès prioritaire aux centres d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada)» indique aussi le représentant du gouvernement. Installés entre le stade des Alpes et le quartier de Valmy , proches de l’hôtel de ville, les occupants reçoivent le soutien de la municipalité Rouge/Verts.

 

la campement Valmy su terrain municipal ( photo le DL)

 

LA GAUCHE et les VERTS JOUENT AVEC LA MISÈRE du MONDE

Comme à leur habitude les élus de gauche et Verts/Ades/PG jouent avec la misère du monde  et entretiennent de faux espoirs, créant des abcès aux conséquences toujours désastreuses. L’expérience du camp Esmonin n’a servi à rien.

Eric Piolle (Verts/PG) a affirmé pendant des mois qu’il ne le ferait pas évacuer, puis aprés qu’il ait démesurément grossi, ait été le point de départ d’un nombre très important d’agressions et de vols dans l’agglomération, et soit pris en mains par des réseaux maffieux qui développaient la prostitution, il a fini par céder à la pression et y a mis fin.

http://www.republicains38.fr/bidonville-esmonin-personne-pour-sauver-le-soldat-piolle/

Avenue Esmonin le bidonville avait démesurément grossi

 

LES HABITANTS : « La VILLE N’ASSUME PAS SA POLITIQUE D’ACCUEIL des MIGRANTS »

Aujourd’hui il est toujours indifférent à l’inquiétude des habitants du quartier Valmy exprimée par Jacques Bertaux qui « déplore » cette installation et dénonce les « nuisances ». Il résume très bien la situation au nom des habitants :  « La Ville de Grenoble n’assume pas sa politique d’accueil de migrants en laissant s’installer des oc­cupations illégales dans le domaine public et les associations instrumentalisent les migrants pour faire passer leur positionnement politique”. Tout n’est il pas dit ? (DL du 9/3/17).

http://grenoble-le-changement.fr/2015/12/30/un-campement-de-roms-en-flamme-a-flaubert/

Jo Briant soutien de PIolle venant soutenir les occupants d'Esmonin avant qu'ils ne soient finalement ... évacués! Toujours la même histoire

 

 

GRENOBLE N’EST PAS EN CAPACITÉ de LOGER, ASSIMILER, FOURNIR DU TRAVAIL…

Il est évident que Grenoble n’est pas en capacité de loger, d’intégrer, d’assimiler, de fournir du travail à des centaines de nouveaux primo arrivants. La situation des quartiers est déjà explosive, l’économie souterraine les met tous sous sa coupe, l’office de HLM présidé personnellement par E.Piolle n’a mis en place aucune politique de sanction pour les familles qui vivent des guetteurs, contre les locataires qui ont transformé leurs appartements en cache d’armes, de drogue,  cultivent le cannabis ( Mistral) ou bien servent de guichet d’argent sale (Lys Rouge).

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/21/hlm-de-jouhaux-g-fioraso-ps-et-e-piolle-vertspg-se-renvoient-la-balle/

 

C.DUFLOT, E.COSSE, B.HAMON… N’ONT RIEN FAIT 

Bien entendu ils savent qu’ils ne feront rien. Pas plus que la catastrophique politique de Cécile Duflot (Verts) au Ministère du Logement aboutissant  à une pénurie de mise à disposition des logements à cause de ses mesures coercitives, son successeur, la verte Emmanuelle Cosse ne fait mieux.

Ceux qui soutiennent le candidat PS Benoit Hamon savent bien qu’il n’a pas fait mieux non plus  au gouvernement auquel il appartenait et ne ferait pas plus que Hollande s’il était élu.

Cécile Duflot et Emmanuelle Cosse. Qu'ont ils fait de mieux?

… et avec Emmanuelle Cosse Ministre du Logement  un secteur que les Verts auront géré 5 ans! 

Eric PIOLLE MENT AUX OCCUPANTS DE VALMY 

Mais Eric Piolle fait comme si. Il triche. Il ment rapportant que « le Préfet m’a assuré chercher activement une solution, notamment à travers les Cada dont il a la charge » ( DL du 9/3/17) alors que le Préfet dans un communiqué public affirme l’exact contraire. Ces réfugiés, selon lui, ne «sauraient justifier un accès prioritaire aux centres d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada)».( !)

UNE ÉCOEURANTE ESCROQUERIE MORALE 

En trichant avec la misère du monde, ils commettent la plus écoeurante des escroqueries morales : chercher des voix en faisant croire à leur fausse générosité sur fonds publics ;  En donnant de faux espoirs à des familles à qui personne ne peut reprocher de vouloir bénéficier de notre niveau de protection sociale, de l’accès aux soins et à l’école gratuite, au logement aidé. Mais qui ne pourront en aucun cas être satisfaits.

LA PLUPART N’ONT PAS à DEMEURER SUR NOTRE TERRITOIRE

Demander sempiternellement à « l’État la mise en place d’une politique pérenne de l’hébergement d’urgence » comme le fait encore Eric Piolle relève de l’incantation sans la foi.Le Maire de Grenoble devrait plutôt assumer ses responsabilités s’agissant d’un terrain municipal, le faire avec humanité, en mettant toute les mesures d’accompagnement possibles en place mais en ne cachant pas la vérité qu’il connaît : la plupart d’entre elles n’ont pas à demeurer sur notre territoire. Cela s’appelle le respect des personnes.

LA DANSE DU VENTRE AUTOUR DU CAMP DE VALMY EST INDÉCENTE

La municipalité Piolle doit en effet cesser ses appels d’air, sa démagogie  irrespectueuse de ces familles et assumer ses responsabilités. Comme l’ont  demandé publiquement les Républicains Grenoblois. Grenoble doit édicter un message clair, dire qui et combien de personnes la ville est en capacité d’accueillir dans la dignité.

C’est à dire d’accompagner jusqu’à l’intégration complète dans la communauté nationale, au plan scolaire, culturel des valeurs partagées et au final au logement et à l’emploi.

Dans ce cadre la danse du ventre de la municipalité Piolle autour du camp de Valmy est indécente.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/03/07/propagande-piollesque-la-saturation-pour-echapper-a-la-mi-mandat/