N.REUX ( Verts/Rhône-Alpes): « Eric PIOLLE CRISTALLISE LES CRITIQUES »

Publié par user1 le

Nadine Reux est tout de même contrainte de reconnaitre « qu’Eric Piolle cristallise les critiques ». Difficile de faire autrement. En cette rentrée l’accumulation des mesures annoncées lors d’un Conseil Municipal tenu sous la protection des CRS et des mesures mises en place au cours d’un été meurtrier pour les grenoblois rendent difficile d’ignorer le mécontentement et la colère des Grenoblois trompés.

La nouvelle Secrétaire  des Verts en Rhône-Alpes justifie cette cristallisation parce que  » c’est le maire, il re­présente le pouvoir » . Mais tous les Maires ne sont pas dans cette situation. A Vienne, à Voiron, à Bourgoin-Jallieu,  La Tour du Pin ,Thierry Kovacs, Julien Polat, Vincent Chriqui , Fabien Rajon … ne sont pas dans cette situation.

UNE MÉTÉOROLOGIE NÉGATIVE SPÉCIFIQUE à GRENOBLE

Ni à Bordeaux , ni même à Lyon non plus.Nadine Reux oublie d’expliquer pourquoi cette météorologie spécifique à Grenoble dans l’interview du DL recueillie par Eve Moulinier (22/8/16 ). Ou plutôt elle la justifie par des raisons qui s’appliquent à toutes les communes: « les baisses des dotations de l’État n’ont fait qu’empirer les choses » dit elle à propos de Grenoble.

Bien entendu ce qui est spécifique à Grenoble, c’est le terrible bilan Destot/Safar (PS).  » L’équipe en place a hérité d’une situation difficile  » . En fait 19 ans de cette gestion ont ruiné la ville. Sa mémoire demeure sélective oubliant que les Verts/Ades y ont participé 13 ans ,à deux municipalités Destot sur trois. Les données financières n’étaient pas meilleures avec eux que sans eux.

l'épargne nette de Grenoble est pratiquement toujours négative avec la gestion PS/Verts/Ades, PS seul ou Verts/ades/PG seuls. Sauf pendant 4 ans après une augmentation de + 10 % d'impôts!

l’épargne nette de Grenoble est pratiquement toujours négative avec la gestion PS/Verts/Ades, PS seul ou Verts/Ades/PG seuls. Sauf pendant 4 ans après une augmentation de + 10 % d’impôts!

 

N.REUX à la PUDEUR DE NE PAS ÉNUMERER LES MESURES QU’ELLE SOUTIENT

Pour la défense d’Eric Piolle , Nadine Reux tombe mal : en matière d’économies  » il est le seul à avoir proposé des mesures concrètes » . Elle a la pudeur de ne pas les énumérer: fermeture de bibliothèques, de maison de quartier, baisse de la prévention dans la santé scolaire, suppression des agents de sécurité à la sortie des écoles, facturation du soutien scolaire aux familles …

Bien entendu elle n’a pas lu celles de l’opposition puisqu’elle juge « qu’elles n’a jamais formulé de propositions, enfin de propositions dignes de ce nom ».

A GRENOBLE LES IMPÔTS les PLUS LOURDS et LES SERVICES RÉDUITS

Pourtant de vendre le siège du Crédit Agricole acquis 8 M € ou bien le site d’Alpexpo , de valoriser le patrimoine qui tombe en ruine en organisant des délégations de services publics, en engageant des réformes de structure la droite démontre que Grenoble pourrait conserver un haut niveau de services justifié par les impôts les plus élevés de France.

Tandis qu’avec la municipalité Rouge/Verts les Grenoblois voient leurs impôts demeurer les plus élevés, les tarifs et les taxes être augmentés considérablement  et les services se réduire!

650 ADHÉRENTS VERTS POUR 8 DÉPARTEMENTS

Pour le reste Nadine Reux, derrière des propos de façade, démontre que la maison des Verts s’est écroulée sous les coups de boutoirs des ambitions personnelles et de l’arrivisme forcené de ses responsables. Il reste, selon elle, 650 adhérents au total pour les 8 départements de l’ex région Rhône-Alpes ! En gros les Verts sont devenus un parti d’élus et d’apparatchiks , les uns étant parfois les autres comme on le constate à Grenoble.

LE CYNISME DES ROUGES/VERTS GRENOBLOIS A DÉVOILÉ LEUR VRAI VISAGE

Cécile Duflot qui a figuré 2 ans dans le gouvernement après avoir soutenu Hollande et Emmanuelle Cosse qui lui a succédé après avoir durement critiqué Hollande, sans évoquer les éventuelle turpitudes de son mari, Denis Baupin Député Verts qui a du démissionner de la Vice Présidence de l’Assemblée Nationale, la bataille de chiffonnier entre inconnus qui désirent être candidats à la présidence de la République, tout a contribué à faire connaitre le vrai visage de ce parti toujours camouflé derrière les beaux discours. Dans l’Isère , grâce à la municipalité Piolle , la pédagogie a été plus facile. Le cynisme Rouge/Verts Grenoblois, leur dissimulation et leurs mensonges ont fait beaucoup plus que toutes les explications des Républicains…

Nadine Reux répète par habitude et paresse les traditionnelles attaques contre la droite  » qui court après l’extrême droite ». La bonne droite étant toujours celle qui est d’accord avec la gauche.

ALLIES DES SOCIALISTES DONT ILS CONDAMNENT LES RENIEMENTS

Elle allume « des PS qui renient tous les idéaux socialistes ». On imagine évidemment qu’André Vallini pour lequel elle s’est désistée aux élections départementales après avoir annoncé que de toute façon, face à la droite, les Verts de l’Isère feraient tout pour reconduire la majorité PS/PC/Verts qui a géré l’Isère 10 ans, appartient à ces socialistes qui n’ont pas renié les idéaux, même s’il est membre du gouvernement!

Tout comme Jean-Jacques Queyranne (PS) avec lequel ils ont fait liste commune au second tour des dernières élections régionales! Ces socialistes avec lesquels Eric Piolle lui-même voulait s’allier entre les deux tours des municipales et avec lesquels il gouverne l’agglomération Grenobloise.

UNE PERTE TOTALE DE CRÉDIBILITÉ

Peut être, un jour, Nadine Reux et les Verts se poseront ils la question de savoir si l’absence de toute cohérence politique, la seule expression de l’ambition personnelle de la base au sommet du parti comme l’a montré le choix d’être Ministre de Cécile Duflot ,puis Emmanuelle Cosse, la distance phénoménale entre les leçons de morale et les comportements comme ceux affichés et vécus par des Denis Baupin ( femmes) ou Eric Piolle ( actions à Singapour) n’ont pas une légère influence sur leur perte totale de crédibilité ?

Photo de Une: Nadine Reux avec le candidat PG aux départementales à Tullins: ils ont souhaité reconduire la majorité Vallini (PS)